ActualitésInformations

Décharge sauvage de Carrières-sous-Poissy : près de 65% des déchets ont été nettoyés

En janvier dernier, sur la vaste décharge sauvage située à cheval entre les communes de Carrières-sous-Poissy, Triel-sur-Seine et Chanteloup-les-Vignes, débutait une première phase de nettoyage du site. Grâce à une organisation collective pilotée par le Département, près de 65% des déchets de la plaine, sur une emprise de 3,7 hectares, ont été collectés, triés, puis traités durant 4 mois et ce malgré le contexte de crise sanitaire. Sans attendre l’issue de la première phase, programmée pour fin août, et porté par les résultats satisfaisants d’une organisation qui a fait ses preuves, le Conseil départemental a choisi de mener sans interruption une action identique sur l’emprise du territoire attenant. Objectif : dépolluer environ 75% de la plaine et des déchets encore présents d’ici fin décembre 2020.

Une première phase de collecte, tri et traitement des déchets de la plaine qui s’achève

Dès le début du mois de janvier 2020, le Département a entrepris la mise en place d’actions concrètes sur la plaine.

En amont, sur l’emprise de la première phase (cf. ligne noire et verte ci-dessus), la société ONET a été chargée d’assurer la sécurisation du site (7j/7 24h/24) au moyen d’un gardiennage par vidéosurveillance à l’aide d’un mât télescopique, couplé à une surveillance mobile. Cette présence permanente a permis d’interrompre à de nombreuses reprises des tentatives d’intrusion sur la plaine. En parallèle et dans le but d’assurer une sécurisation pérenne du site, la société MULTICLOS, a entrepris la pose de 2 200 m de clôtures sur l’emprise concernée par la première phase.

Cette organisation a ainsi permis à la société PICHETA de mettre en place, dès fin février 2020, un démonstrateur capable de trier et revaloriser les déchets collectés par les différents engins (hors déchets amiantés).

Cette solution de tri, respectueuse de l’environnement, répond également aux attentes du Département en matière de réinsertion sociale. En effet, les entreprises ONET et PICHETA participent, via cette opération, à la politique départementale de lutte contre l’exclusion professionnelle. Appuyées par ActivitY’, l’agence d’insertion du Département, les deux entreprises titulaires du marché ont ainsi engagé 5 Yvelinois bénéficiaires du RSA sur des missions de nettoyage (3 personnes recrutées chez PICHETA) et de sécurité/vidéosurveillance (2 personnes recrutées chez ONET).

À ce jour, cette organisation collective pilotée par le Département a donc permis, malgré le contexte de crise sanitaire, d’obtenir le nettoyage de près de 65% des déchets de la plaine, entre mars et juin 2020. En juillet, l’enlèvement des derniers déchets amiantés encore présents sur l’emprise de la première phase est prévu.

Une deuxième phase qui s’inscrit dans la continuité de l’action

Face à ces résultats encourageants, le Département a choisi de mener sans interruption une action identique sur l’emprise du territoire attenant ; afin de dépolluer environ 75% de la plaine et des déchets encore présents. Ainsi, sans attendre l’issue de la première phase, programmée pour fin août, la société MULTICLOS clôture actuellement l’emprise du nouveau chantier (1 427 m de clôtures).

S’agissant du gardiennage, la société ONET va étendre son périmètre d’action en continuant d’assurer une vidéosurveillance 7j/7 et 24h/24 par mât télescopique. À terme, un système de vidéosurveillance, installé par Seine et Yvelines Numérique, sera implanté sur le site. Les images seront alors visionnées en permanence par le Centre départemental de supervision des images (CDSI). Le nettoyage de la plaine continuera d’être effectué par la société PICHETA.

Un chantier de réhabilitation visant à créer un nouvel espace naturel protégé

La totalité de ce chantier de réhabilitation a pour but de créer un nouvel espace naturel protégé. En effet, en parallèle de la fin de chantier de la première phase, BIODIF a d’ores et déjà engagé les travaux nécessaires à la conduite d’une étude de biodiversité qui sera étendue, dès que possible, à l’emprise de la deuxième phase. Ces études, d’une durée respective d’un an, permettront de connaître au mieux les interactions et comportements des différentes espèces animales et végétales présentes sur le site, mais aussi de penser de futurs projets respectueux de l’environnement et valorisant au mieux la biodiversité présente.

« Il en va de notre engagement à défendre des Yvelines plus écologiquement responsables et de l’héritage que nous souhaitons laisser aux générations futures. Aussi, nous veillerons à ce que le projet choisi permette un réaménagement global de la plaine. La création d’un écosystème dédié au bois, à la forêt et à ses usages est une possibilité », souligne Pierre Bédier, président du Conseil départemental des Yvelines.

Tags
Booking.com

Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :