ActualitésCryptoMonnaies
A la Une

Bitcoin ou OR comme valeur refuge ?

La question peut sembler curieuse, mais certains ce la pose.

Dans les placements financiers, il y a 2 approches.

Soit – on « boursicote », cela revient à surveiller régulièrement les cours de ses placements, et à passer son temps à vendre et acheter, avec l’objectif d’engranger des bénéfices.

En étant relativement prudent et s’il n’y a pas de krach, le rendement annuel peut être à 2 chiffres. On peut confier cette tâche à des professionnels, c’est le mode de gestion des contrats d’assurance vie en unités de comptes. Où les établissements financiers proposent différents niveaux de prises de risques, et passent leurs temps à vendre et acheter des titres.

Soit – on place et on oublie, cela revient à mettre de l’argent sur un support qui a une valeur en laquelle on croit et qui ne risque pas de disparaître. Un placement que l’on va pouvoir en cas de besoin utiliser et qui va – sur le long terme – au moins garder sa valeur, voire (et c’est généralement le cas) progresser.

La valeur refuge, la plus ancienne, la plus classique étant, l’OR sous la forme de Napoléon ou de Lingots (voire de bijoux mais plus difficile à négocier et dont la composition est discutable). Les pièces et Lingots sont composés d’or à 24 carats, de l’or pur, ce n’est pas le cas (ou rarement) des bijoux. On peut même les garder chez soi dans un coffre, comme Harpagon dans l’Avare de Molière.

En partant du postulat que le Bitcoins, ou autre cryptomonnaie, ne peut pas disparaître et en conservant à l’abri ses codes d’accès. Mais se faire voler ses codes conduira comme Harpagon à crier « Au voleur, au voleur, à l’assassin, au meurtrier. Justice, juste Ciel. Je suis perdu, je suis assassiné, on m’a coupé la gorge, on m’a dérobé mon argent … mes codes. »

Dans ce cas, une cryptomonnaie peut être une valeur refuge. On peut même s’enfuir avec ses codes à l’autre bout du monde, donc sans perdre ses Bitcoins ou autres. Sur le long terme, comme l’OR, la cote de son portefeuille en cryptomonnaie aura tendance à monter, même si on a besoin d’en vendre à n’importe quel moment, donc sans être à l’instant d’un accès de fièvre.

Mais, on peut avec le Bitcoin ou autre cryptomonnaie – c’est un avantage – au choix boursicoter ou l’utiliser comme valeur refuge. Simplement, si on boursicote sur des cryptomonnaies, on prend des risques plus importants qu’avec des actions de sociétés, les fluctuations étant beaucoup plus importantes. Les actions, sauf exception type Tesla en 2020, ont des progressions ou des régressions sur 1 ou 2 chiffres. Avec les cryptomonnaies tout est possible.

Alors avec le Bitcoin, s’il ne disparaît pas, valeur refuge ou boursicotage, ou les deux, à chacun de choisir ou peut être de ne pas s’y aventurer et de rester dans le monde réel.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :