ActualitésCryptoMonnaies
A la Une

Prendre enseignement du Bitcoin … pour la suite !

Après l’épisode « Elon Musk » en 2 temps :

  • Son intérêt pour le Bitcoin et l’achat pour 1,5 milliard de dollars par Tesla, faisant flamber la crymptomonnaie à 60 000 dollars
  • Son « laisser entendre » le cours est trop haut, faisant redescendre le Bitcoin à moins de 50 000 dollars

Le bitcoin pourrait se stabiliser, mais avec ce type de placement financier la stabilité ne se compte pas en mois, mais peut être simplement en semaines.

Le Bitcoin est un laboratoire de la finance passionnant, cette cryptomonnaie est suffisamment ancienne pour en tirer enseignement.

1 – Le système de cryptage, de stockage par Blockchain a fait ses preuves, mais pas seulement dans les cryptomonnaies, la fiabilité est « parfaite » (jusqu’à ce que des pirates trouvent la faille et ils la trouveront, ça ne fait aucun doute).

2 – Pour les épargnants cela est sécurisant, mais ce qui l’est moins est qu’il y a toujours le risque de perdre ses clés d’accès à son « coffre-fort » de cryptomonnaies. Certains avancent que 2 à 3% des épargnants perdraient leurs clés par an. Il y a clairement une faille. Dans le système bancaire/financier traditionnel, si un épargnant perd ses codes d’accès (numéro de compte, mot de passe, …) tant qu’il se souvient du nom de l’établissement où est son argent, il pourra récupérer ses codes. Le fait que ce ne soit pas possible avec les cryptomonnaies est inadmissible. Si cette impossibilité est structurelle alors il faut arrêter toutes ces cryptomonnaies et imaginer autre chose où l’on peut récupérer ses codes d’accès.

3 – Le système de « minage » de création de nouveaux Bitcoins (jusqu’à atteindre le nombre maxi prévu) est beaucoup gourmand en énergie, incompatible avec une approche respectueuse de l’environnement.

4 – Trop de rumeurs tournent autour du Bitcoin (et des autres cryptomonnaies) comme étant utilisé pour des opérations peu légales (trafics de drogues, d’armes, chantage). En parlant de chantage, qui n’a pas reçu ces mails prétendant avoir accès au carnet d’adresses et avoir enregistré une vidéo en train de regarder des choses pornographiques. Menaçant de diffuser cela si on ne paie pas une somme en … Bitcoin.

5 – Nous aurions pu imaginer une auto-régulation du Bitcoin, ce n’est pas le cas. Comme les autres cryptomonnaies, le Bitcoin est totalement libre de ses « mouvements », son cours peut doubler où être divisé par X en un rien de temps. Ce qu’il fait à la moindre rumeur, à la moindre annonce. Difficile dans ces conditions de l’utiliser pour des placements financiers de trésorerie d’une entreprise, ou comme compartiment d’assurance vie en unités de compte, sauf à représenter une part négligeable du portefeuille.

Il faut aujourd’hui, que les prochaines cryptomonnaies prennent en compte ces problèmes.

Sans vraiment de régulation, il faut un minimum de garde-fou pour éviter des mouvements trop erratiques. Il faut un système permettant, en cas de perte de ses codes d’accès de les récupérer. Un contrôle à l’ouverture d’un « coffre-fort » à cyptomonnaies montrant que l’on n’est pas une organisation mafieuse ou criminelle (même si tout ne peut pas être contrôlé, même les vraies monnaies sont utilisées pour des opérations peu recommandables).

Les nouvelles cryptomonnaies feront moins rêver que le Bitcoin, elles ne permettront pas de doubler sa mise en 24 heures, mais éviteront – également – de voir sa mise diviser par 2 en 24 heures.

Pour le moment le Bitcoin existe, il fera encore parler de lui pendant longtemps … à suivre

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :