PLEDG : Future licorne française des solutions de paiement ?

Temps de lecture : 4 minutes

Les fintechs françaises ne se sont jamais aussi bien portées et PLEDG en est la preuve : 500% de croissance ces 6 derniers mois et 40 clients grands comptes qui pèsent au total 3 milliards d’euros de CA cumulés. La startup, qui a réussi en 18 mois à évangéliser le marché avec le paiement partagé directement intégré aux sites e-commerce, est sur le point de s’imposer avec toutes ses solutions de facilités de paiement face aux banques. Retour sur un parcours sans fautes, chiffres à l’appui.

Omnicanales et intégrées en quelques heures, nos solutions d’avance de paiement sont de véritables leviers de conversion. Nous répondons à un besoin des e-commerçants mal adressé par les acteurs traditionnels, qui ont des parcours web et magasin pas toujours fluides.” Nicolas Pelletier, Cofondateur de PLEDG

PLEDG, la référence du paiement partagé chez les e-commerçants

La startup fondée en 2016 et dirigée par Nicolas Pelletier, Benoît Liénart et Agnès Chaba, développe des solutions omnicanales de facilités de paiement qui s’intègrent très rapidement aux sites e-commerce ou en magasin afin d’améliorer le taux de conversion des marchands. Fin 2017, elle est entrée sur le marché du paiement en signant ses premiers partenariats e-commerce de paiement partagé. Très innovante, sa solution avance 100% du panier au marchand et permet aux clients de faire en 30 secondes des achats collectifs sur les sites e-commerce sans avoir à faire l’avance intégrale et sans attendre le paiement de l’ensemble des participants.

Très vite, PLEDG est devenue la 1ère solution de paiement d’achats collectifs en ligne et représente aujourd’hui jusqu’à 20% des ventes des marchands. Elle améliore significativement l’expérience d’achat à plusieurs auprès des grands acteurs du voyage, des loisirs, de la billetterie et du retail. Eurolines, La Plagne, l’Aéroport de Beauvais, Heineken, Paris la Défense Arena, le LOSC, le Stade Rennais, le Stade de Reims, la LFP et le Stade Français Paris comptent notamment parmi ses clients.

Ses nouveautés 2019 :

Le paiement en plusieurs fois et le paiement différé sur le web et en magasin

PLEDG vient de lancer ses deux nouvelles solutions d’avance de paiement : le paiement en 3 ou 4 fois qui permet à l’utilisateur d’étaler son paiement sur plusieurs mensualités et le paiement différé qui offre à l’utilisateur la possibilité de payer au bout de 15 ou 30 jours. La fintech se charge d’avancer 100% du panier au marchand et gère elle-même les impayés.

Acteur majeur des séjours de vacances, Belambra a intégré le paiement en 3 fois de PLEDG pour booster ses ventes privées et d’autres acteurs du voyage vont bientôt démarrer l’intégration. Dans la billetterie, plusieurs grands clubs sportifs comme le Stade Français Paris ou le FC Lorient ainsi que des lieux culturels viennent de déployer la solution de paiement en plusieurs fois pour accroître leurs ventes d’abonnements en ligne et au guichet.

Quant au paiement différé, il s’agit d’une avancée importante pour les retailers mode et accessoires avec un produit “Essayez d’abord, payez après” qui lève le frein de l’achat et permet au consommateur de payer uniquement les articles qu’il garde. “Nous sommes les seuls en France à proposer aux retailers un produit qui avance 100% du panier à la commande et offre à l’acheteur la possibilité d’essayer ses articles à la maison et de payer plus tard. Plusieurs références du prêt-à-porter et des grandes enseignes de l’optique vont lancer le produit d’ici la fin de l’année pour fidéliser leurs clients et augmenter leur taux de conversion”, explique Agnès Chaba, Directrice Commerciale et Marketing de PLEDG.

La startup se démarque par sa facilité d’intégration et son parcours utilisateur extrêmement fluide : le client n’est pas redirigé vers une autre page, conserve le design du site marchand et ne doit fournir aucune information supplémentaire. Conçue pour s’intégrer en quelques heures à tous les sites, magasins et marketplaces sans modifier les flux comptables des marchands, la technologie unique de PLEDG séduit tous les secteurs.

PLEDG a une longueur d’avance face aux autres acteurs du paiement fractionné. Sa solution de paiement en plusieurs fois est orientée client et marchand : elle s’est intégrée rapidement à notre site et au guichet, se fond complètement dans notre parcours et nous paie directement dans notre prestataire de paiement. Notre service client apprécie également beaucoup car il gère les cas de remboursement ou d’annulation comme d’habitude”, déclare Emmanuel Robert, Directeur Commercial et Marketing du FC Lorient.

Les atouts de PLEDG

  • 1 intégration et 3 solutions : paiement partagé, fractionné et différé
  • Paiement 100% garanti
  • Technologie Plug & Play qui s’intègre en quelques heures à tous les sites, magasins et marketplaces
  • Taux d’acceptation très élevé grâce à son algorithme de scoring
  • Expérience utilisateur inédite qui se fond sur la page du marchand
  • Aucun changement des flux comptables des marchands

Du côté des sites marchands partenaires :

  • Taux d’usage en moyenne sur les sites e-commerce : 15%
  • Secteurs d’activité : travel, retail, loisirs, billetterie
  • Augmentation du panier moyen : 30%
  • CA additionnel : 7%

PLEDG en dates et chiffres :

  • Fin 2016 : Création de l’entreprise en Bretagne
  • Fin 2017 : Commercialisation de sa solution de paiement à plusieurs en ligne
  • Décembre 2017 : Levée de fonds d’1,2 million d’euros
  • Octobre 2018 : 1ère signature hors de France avec la solution européenne de billetterie SecuTix
  • Mai 2019 : Lancement du paiement en 3 ou 4 fois et du paiement différé sur le web et en magasin avec déjà 20% de ventes et une augmentation de 90% du panier moyen des marchands
  • +500% de croissance ces 6 derniers mois
  • 2 incubateurs : le Swave, l’incubateur fintech de Paris&Co, et l’incubateur de Showroomprive
  • une équipe de 10 personnes

À propos de PLEDG

La startup PLEDG fondée fin 2016 par Nicolas Pelletier (ex-CEO de Musiwave) et Benoît Liénart (polytechnicien et fondateur de plusieurs entreprises dans la fintech), puis rejointe en 2017 par Agnès Chaba, développe des solutions omnicanales de facilités de paiement : paiement partagé, paiement en plusieurs fois et paiement différé. Elle avance 100% du panier aux marchands et facilite les achats des clients. Les 3 solutions s’intègrent en quelques heures aux sites e-commerce ou en magasin afin d’améliorer le taux de conversion des marchands et augmentent jusqu’à 90% leur panier moyen. Elle affiche +500% de croissance ces 6 derniers mois et consolide sa position de leader français du paiement partagé avec la signature de grandes marques du voyage, du retail, des loisirs et de la billetterie. Elle propose depuis mai 2019 ses solutions de paiement en plusieurs fois et de paiement différé.

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.