ActualitésInformations

Les personnes âgées évitent Internet par manque d’accompagnement

d’après une étude Avast

Une étude internationale réalisée par Avast, spécialiste mondial des solutions de protection digitale et de confidentialité en ligne, met en exergue l’existence d’un fossé générationnel concernant le digital : la proportion de non-utilisateurs d’internet est ainsi la plus grande chez les seniors. Pourtant, cette frange de la population* aurait grand avantage à utiliser des services digitaux, surtout dans un contexte de crise sanitaire. Or si une partie des personnes interrogées rejette totalement Internet, une autre serait prête à faire « le grand saut » si elle bénéficiait de l’aide de proches ou d’amis.

Sur les 200 personnes de plus de 55 ans* interrogées par téléphone en France (sur un panel de 2700 personnes), 20% indiquent utiliser Internet régulièrement (contre 42% dans le monde), 40% de temps en temps, et 40% jamais. La moitié du panel est composée de retraités et la proportion des individus n’utilisant pas Internet augmente avec l’âge : si seuls 17% des 55-60 ans s’en passent, 39% des plus de 75 ans et plus s’y adonnent. Si l’on compare par pays, les sondés basés en Russie, au Royaume-Uni, au Japon et en Nouvelle-Zélande, sont les plus actifs en ligne. Au Brésil, en France, au Mexique et en Espagne, ces seniors utilisent peu, voire jamais Internet, et 88% du panel total à travers le monde n’utilisant pas Internet n’y a jamais touché à ce jour.

Les membres français du panel concernés boudent Internet pour différentes raisons : 56% assurent ne pas en avoir besoin, 51% trouvent cela trop compliqué, 46% doivent solliciter proches et amis s’ils ont besoin de faire quelque chose en ligne et 50% restent à l’écart en raison du piratage en ligne. Ils sont 46% à se trouver trop vieux, 39% à juger l’utilisation d’Internet trop coûteuse et 40% expriment une répulsion.

« La tranche d’âge des plus de 60 ans, en particulier, rencontre le plus de difficultés et, selon notre enquête, cela concerne autant les hommes que les femmes. Ce groupe a déjà du mal en termes de choix d’équipement et de logiciels ad hoc » souligne Jaya Baloo, Responsable de la sécurité des systèmes d’information chez Avast. « Les réglages permettant de protéger sa vie privée, la configuration des appareils et les réseaux Wi-Fi apparaissent également comme des obstacles insurmontables, sans parler de la maintenance. »

Avec un accompagnement, de nombreux seniors se lanceraient dans le digital

Si 25% des non-utilisateurs français d’Internet interrogés envisagent de s’y mettre, c’est hors de question pour 75% du panel. 43% d’entre eux qui manquent d’assurance pour des activités en ligne déclarent que cela les ennuie, tandis que 36% auraient besoin d’aide d’amis ou de proches, par exemple, pour des activités en ligne.

Dans le domaine de la sécurité, un tiers du panel français n’exprime aucune inquiétude, 25% des répondants français se disent inquiets et 58% d’entre eux craignent la cybercriminalité sachant que l’usurpation d’identité, le vol de mot de passe et les malwares, dont les ransomwares, sont les principales inquiétudes des seniors. A l’inverse, les stalkerwares, les fausses informations (« fake news ») et les réseaux Wi-Fi publics non sécurisés sont le cadet de leurs soucis.

« Notre étude a permis de mettre en évidence la probable corrélation entre le temps passé sur Internet et l’assurance de chacun dans ses activités effectuées en ligne » ajoute Jaya Baloo. « En général, les personnes sont gênées par leur manque d’assurance et leur maladresse en ligne ; nombre d’entre elles ont peur d’être un fardeau pour leur entourage s’il faut le solliciter pour demander de l’aide. »

Afin de participer au monde connecté, les seniors, dans de nombreux pays, font appel à une aide extérieure en plus de leurs proches et amis. Les organismes de cours pour adultes proposent quasiment tous des modules pour débutants dédiés aux seniors ; dans de nombreuses villes, des espaces ouverts au public offrent un accès internet gratuit, et des organisations à but non-lucratif telles que le National Council on Aging (NCOA) aux Etats-Unis qui prodigue des conseils et un accompagnement aux seniors souhaitant se mettre à Internet.

*46% du panel international composé de 2700 personnes âgées de 55 ans et plus vivent en couple, 33% cohabitant avec des proches et 27% vivent seuls. L’institut de sondage Yougov a réalisé une enquête téléphonique représentative pour le compte d’Avast en septembre 2021 en Argentine, Australie, Brésil, République-Tchèque, France, Inde, Mexique, Nouvelle-Zélande, Russie, Slovaquie, Espagne, Royaume-Uni, Etats-Unis et Japon.

À propos d’Avast

Avast, une entreprise du FTSE 100, est un leader mondial des produits de sécurité et de confidentialité en ligne. Elle protège activement sous les marques Avast et AVG plus de 435 millions d’utilisateurs sur Internet contre les menaces informatiques et celles grandissantes contre les objets connectés. Ses réseaux de détection des menaces sont parmi les plus avancés dans le monde, utilisant le machine learning et l’intelligence artificielle pour détecter et contrer les menaces en temps réel. Les solutions Avast pour ordinateurs, Mac et smartphones ont obtenu de nombreuses récompenses et certifications, notamment par VB100, AV-Comparatives, AV-Test ou Se Labs. Avast est en outre membre de la Coalition against Stalkerware, de No More Ransom et de l’Internet Watch Foundation.

perelafouine

Une question, une remarque : webmaster@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :