ActualitésCryptoMonnaies
A la Une

Le Bitcoin attire les investisseurs et les escrocs

Certains accusent le Bitcoin d’être la monnaie de trafics en tous genres : de drogues, d’armes, de prostitution, … Il est probable que les cryptomonnaies soient des supports numériques pratiquent pour mettre en place de commerces interdits, mais les trafiquants n’ont pas attendus ces monnaies virtuelles. Il est certain que la plupart des commerces illégaux sont négociés dans une des devises internationales (Dollar, Euro, Yen, Livre Sterling, France Suisse, …)

Le problème, aujourd’hui, du Bitcoin est que l’on en parle de plus en plus, qu’il attire forcément de plus en plus d’investisseurs, à côté des gros investisseurs, de petits porteurs (Madame ou Monsieur tout le monde).

Pour les gros investisseurs, il n’y a pas de risques, ce sont des professionnels, qui savent où ils mettent les pieds et ne vont pas se faire « enfumer » par le premier venu.

Pour les petits investisseurs, c’est une autre histoire. Il n’est pas certains que tous aient conscience que le Bitcoin est un placement financier sans aucun contrôle, dont le cours peu fluctuer de 10 ou 20 % vers le haut ou le bas en quelques heures. Ce matin, il est à presque 59 000 dollars pour 1 Bitcoin, à combien serait-il demain matin, ou même en fin de matinée ?

Pour les petits investisseurs, il y a 2 risques.

Le premier, si l’investisseur est raisonnable et ne place pas toutes ses économies, mais juste ce dont il n’a pas vraiment besoin, c’est un moindre mal. Il y a des commerciaux sans scrupule (et il y en a beaucoup trop) qui vont faire miroiter des rendements fabuleux, en se basant sur le passé récent, mi-février 2021 où le Bitcoin valait autour des 45 000 dollars le sommet d’il y a quelques jours à 60 000 dollars.

Est-ce que le Bitcoin va encore progresser d’autant et quelques semaines ? Même si ce n’est pas le cas, le petit investisseur sera déçu, mais il possédera son portefeuille en Bitcoin et pourra attendre que cette cryptomonnaie grimpe à nouveau (avec le risque, même mineur, qu’elle tombe à zéro. Mais, n’imaginons pas le pire). Si l’investisseur a placé une somme dont il n’a pas besoin, il peut attendre que le cours remonte.

Le second, est une catastrophe. Plus on parle du Bitcoin et plus on attire toute sorte de malfaisants, qui vont profiter de la situation pour convaincre de petits investisseurs de l’intérêt de placer leurs économies en Bitcoins. L’approche commerciale est la même que dans le premier cas … sauf que l’escroc va se contenter d’encaisser les économies des petits investisseurs sans les placer en Bitcoin. C’est du vol pur et simple.

Il faut être, en ce moment, très prudent. Placer des économies sur du Bitcoin, pourquoi pas. Mais, surtout ne pas croire le premier venu. Etre certains que le courtier par lequel on va passer est réel, qu’il ne va pas se contenter de détourner l’argent.

Enfin accepter le risque de pertes, c’est le jeu de la finance, que l’on joue dans le monde réel ou le monde virtuel.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :