Keensight Capital atteint le hard cap de 1 milliard d’euros pour son cinquième fonds de Growth Buyout

Temps de lecture : 3 minutes

Keensight Capital, l’une des équipes de référence dans le Growth Buyout en Europe, annonce le premier et unique closing de son fonds Keensight V, à son hard cap de 1 milliard d’euros, au-delà de l’objectif initial de 750 millions d’euros. (Growth Buyout : investissement dans des sociétés non cotées de croissance rentables, en minoritaire ou en majoritaire, avec ou sans effet de levier, avec une approche flexible adaptée aux besoins de chaque entrepreneur, pour financer des projets de croissance organique, des stratégies d’acquisitions ou pour donner de la liquidité aux actionnaires historiques.)

Le fonds a été largement sursouscrit, avec une demande très importante des investisseurs historiques ainsi que de nouveaux investisseurs basés en Europe, en Amérique du Nord, au Moyen-Orient et en Asie. Cette base mondiale de souscripteurs est constituée à 90% d’investisseurs institutionnels (sociétés de gestion d’actifs, fonds de pension, assureurs, banques et fonds souverains) et à 10% d’anciens dirigeants d’entreprises du portefeuille et de family offices.

Avec ce nouveau fonds de Growth Buyout, Keensight Capital va continuer à déployer la stratégie d’investissement qui a fait son succès : accompagner des entrepreneurs visionnaires dans la croissance de leurs sociétés rentables en fort développement et dont le chiffre d’affaires est compris entre 15 millions et 250 millions d’euros.

L’équipe de Keensight Capital, qui rassemble 30 professionnels de 11 nationalités différentes, cible des entreprises à fort potentiel déjà établies dans les secteurs des technologies de l’information et de la santé. Elle investit des tickets de 20 millions à 200 millions d’euros dans toute l’Europe occidentale, en minoritaire ou majoritaire, avec une approche sur mesure adaptée aux besoins de chaque entrepreneur.

En 20 ans, l’équipe a investi dans 52 sociétés et a réalisé 37 sorties, générant un TRI brut de 39% et un multiple moyen de 2,8x. Sur les 5 dernières années, le taux de croissance annuel moyen du chiffre d’affaires des entreprises du portefeuille de Keensight Capital s’élève à 22% et leur marge d’EBITDA moyenne a atteint 26% en 2018.

Jean-Michel Beghin, Managing Partner de Keensight Capital, a déclaré :« Ce fonds d’un milliard d’euros conforte la position de Keensight Capital comme un des leaders du Growth Buyout en Europe. Cette taille nous permet de poursuivre notre stratégie avec une efficacité accrue, grâce au renforcement de notre équipe et de notre capacité de sourcing. Le succès de cette levée démontre que nos investisseurs ont été convaincus par notre positionnement clair et différencié ainsi que par notre discipline d’investissement. Nous sommes ravis du soutien que nous avons reçu de nos souscripteurs actuels et sommes heureux d’accueillir de nouveaux investisseurs dans ce fonds. »

Keensight Capital a été conseillé par Park Hill agissant en tant qu’agent de placement.

A propos de Keensight Capital Keensight Capital, l’un des acteurs de référence en Europe dans le domaine du Growth Buyout, accompagne les entrepreneurs dans la mise en œuvre de leur stratégie de croissance. Depuis 20 ans, notre équipe composée de professionnels cumulant une forte expérience dans l’investissement et dans l’industrie, investit, dans une perspective à long terme, dans des sociétés rentables en forte croissance dont le chiffre d’affaires s’établit entre 15 millions et 250 millions d’euros.

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.