ActualitésInformations
A la Une

Formation professionnelle en présentiel, distanciel par écran ou dans le metaverse

Avant la crise de la Covid-19 la question ne posait pas vraiment, les formations (sauf exception) avaient toujours lieu en présentiel.

On réunissait dans une salle de cours, un enseignant et des apprenants. L’enseignant voit qui est devant lui, qui écoute, qui n’écoute pas et si quelqu’un veut s’absenter, il est forcé de le signaler, même s’il le fait discrètement … ça se voit.

Avec Covid-19, les confinements, la distanciation obligatoire, il a fallu mettre au point très rapidement des modes de formation en … distanciel.

A ce moment, enseignant et apprenants sont chez eux, devant l’écran de leur ordinateur.  Si l’enseignant est forcé de laisser active sa caméra, ce n’est pas le cas des apprenants, qui souvent coupent la caméra et n’activent le micro que si c’est nécessaire.

Résultat, l’enseignant ne sait pas ce qui se passe. Des apprenants peuvent s’absenter, pas trop longtemps, mais suffisamment pour vider le lave-linge ou le lave-vaisselle, faire du rangement, feuilleter un magazine, répondre à des mails ou SMS, …

Le cas extrême l’enseignent peut se retrouver, sans le savoir, à parler dans le vide, tous ses apprenants étant partis faire autre chose que de l’écouter.

On ne reviendra pas en arrière, le télétravail, le distanciel est entré dans les mœurs. De plus, pour des formations professionnelles cela évite des déplacements inutiles vers des centres de formations : temps passé dans les transports, pollution (importante si les apprenants prennent leur voiture), logement, …

Mais le distanciel par écran n’est pas la solution.

Le meilleur moyen de récréer sans salle de formation dans le virtuel est le metaverse.

A ce moment, l’enseignant et les apprenants se retrouvent dans une salle virtuelle en utilisant des lunettes 3D. Et là, il n’est plus question de vaquer à ses occupations. Si un apprenant se déplace, il sortira de la salle, idem s’il retire ses lunettes. Donc l’enseignant sait exactement qui est présent et qui s’absente.

Bien entendu, être présent ne signifie pas écouter ou comprendre ce que l’enseignant explique, c’est la même chose dans une salle de cours réelle.

Il est évident que dans quelques années, la concurrence ne sera plus entre formations en présentiel et en distanciel par écran, mais en présentiel et dans le métaverse.

En France (mais pas seulement) la crise de la Covid-19 a poussé nombre de familles à quitter les grandes agglomérations pour s’installer dans de petites villes, voire même à la campagne et avoir des logements plus grands et plus confortables. Organiser pour les gens qui sont en télétravail presque toute la semaine une formation en présentiel, en les obligeant à se déplacer, certainement à se loger durant les quelques jours de formation devient une aberration.

Comme la formation à distance devant un écran ne permet aucun contrôle et réelle interaction, il est évident que le perdant sera le présentiel et le vainqueur sera naturellement le metaverse.

Quelles sont les entreprises de formations qui sortiront gagnantes :

  • Les anciennes qui vont se convertir
  • De nouvelles entreprises nées avec le metaverse

L’avenir prochain nous le dira.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :