ActualitésCryptoMonnaies
A la Une

Comment utiliser le Bitcoin comme monnaie alors que ce n’en est pas une ?

Les cours du Bitcoin et autres crypto fluctuent sans aucun contrôle, ils peuvent s’envoler ou s’effondrer, et ainsi de suite, de jour en jour.

Difficile dans ces conditions d’imaginer que le Bitcoin puisse être une monnaie, sauf dans un pays entièrement basé sur le Bitcoin. Un pays où les salariés seraient rémunérés en Bitcoin, paierait tout en Bitcoin et produirait tout ce qui est nécessaire, pas d’exportations, ni d’importations.

Dans ce cas, la valeur de la monnaie locale, le Bitcoin, vis-à-vis des autres monnaies n’a aucune importance.

Si ce n’est pas le cas, c’est la loterie, car au moment de la conclusion d’un achat ou d’une vente, ça coûtera le cours du change du moment.

Par exemple, je vis dans la zone Euros et j’achète une voiture pour 1 bitcoin, on me la livre dans 3 mois. À l’heure où j’écris ces quelques lignes, le 1 Bitcoin vaut 28 453 euros mais dans 3 mois, combien vaudra-t-il ?

Que faire face à ce risque très important de change ?

J’ai deux possibilités.

1 – je suis un joueur, et je prends le pari que dans 3 mois, au moment de la livraison de ma voiture, au moment où je devrais payer 1 Bitcoin que je paierai moins cher pour obtenir ce Bitcoin et payer ma facture.

2 – Je ne veux pas prendre de risque, je ne veux pas payer plus de 28 453 euros ma voiture. Dans ce cas, je passe commande et j’achète tout de suite un Bitcoin. Au moment de la livraison, peu importe la valeur du Bitcoin, j’en possède 1 pour payer ma facture. Bien entendu, si la valeur est montée, je serais ravie de mon opération, mais si la valeur est tombée, c’est rageant j’aurai pu payer moins cher ma voiture. Car, même si je paie en Bitcoin, je vis dans un monde en Euros

Il se trouve, qu’actuellement, très peu de transactions peuvent se faire en Bitcoin. Imaginons, que dans le futur ce ne soit plus cas, qu’un certain nombre de biens, de services, puissent s’acheter, se vendre en Bitcoin. Mais, cette cryto est électron libre sans aucun contrôle.

Si la conclusion d’un achat ou d’une vente est sans délai. Je négocie le prix en Bitcoin, le cours est connu, le risques sur quelques est heures est limité. Dans la matinée, le cours du Bitcoin ne va passer de 28 453 euros à 22 000 ou à 35 000.

Sinon, il faut gérer, comme le fond certaines entreprises qui travaillent avec la zone euros et le dollar Américains, avoir 2 comptes. Dans le cas du Bitcoin, si je vis dans la zone Euros, avoir un compte en Euros et l’autre en Bitcoin (il faut être en règle vis-à-vis de Bercy et déclarer cette situation).

Il faut guetter les opportunités d’achat et de vente de Bitcoin, pour alimenter ce compte. Et au moment d’un achat, en Bitcoin, en fin de compte, le cours n’a plus d’importance, je suis dans un environnement totalement en Bitcoin.

Je négocie un prix en Bitcoin que je vais payer avec un compte en Bitcoin.

En Europe, si je commande un produit Américain, en négociant le prix en Euros, je me fiche du cours du change au moment où je suis livré, puisque je vis dans un monde en Euros. Il faut simuler la même chose dans un monde virtuel en Bitcoin.

En se créant un environnement totalement en Bitcoin est la possibilité d’utiliser le Bitcoin comme une monnaie, malgré son instabilité, qui dans ce cas n’a plus d’importance.

Nous aborderons, dans un prochain article, comment utiliser le Bitcoin comme placement, malgré les risques de fluctuation au-delà du raisonnable.

 

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.

%d blogueurs aiment cette page :