ActualitésTechno

Comment gérer l’intégration des données avec le cloud hybride ?

Juliette Guin, Experte en data integration, Chez Fivetran

Le mouvement bidirectionnel des données et une faible latence sont essentiels pour intégrer efficacement les données entre le local et le cloud pour une analyse en temps réel.

Compte tenu du rôle central du cloud dans l’entreprise, IDC prévoit que les dépenses liées au cloud dépasseront 1 300 milliards de dollars d’ici 2025. Une des raisons de cette croissance : les organisations adoptent souvent les technologies cloud pour les cas d’utilisation analytiques. Le cloud permet d’accéder à des services d’analyse robustes à grande échelle à l’aide d’un modèle de facturation basé sur la consommation permettant aux entreprises d’éviter des investissements initiaux coûteux. Au lieu de créer une configuration dans un data center, vous pouvez expérimenter les différentes options qui s’offrent à vous et évoluer rapidement avec le modèle basé sur la consommation du      fournisseur cloud.

Le principal processus commercial d’une entreprise est généralement soutenu par un ou plusieurs systèmes opérationnels. Comme ces environnements sont cruciaux, les entreprises doivent bénéficier d’un accès optimal et d’une disponibilité continue. Les migrations vers le cloud des systèmes opérationnels nécessitent des tests considérables pour s’assurer que le nouvel environnement a des performances similaires ou meilleures que les systèmes existants. Ces systèmes doivent alors avoir des niveaux de disponibilité identiques ou supérieurs, et les données doivent être sécurisées. Le fonctionnement des environnements doit également être assuré par le fournisseur même en cas de surcharge des utilisateurs.

De bonnes pratiques garantissent une intégration fluide des données permettant in fine, performances, sécurité et disponibilité élevée sur les sources de données de tous types.

Appréhendez l’impact sur les opérations

Les organisations ont besoin des données des systèmes opérationnels qui pilotent l’activité pour consolider les analyses. Il est donc important de trouver une solution qui capture les modifications apportées à votre système opérationnel avec un minimum de frais supplémentaires. Pour de nombreuses applications auto-hébergées, envisagez une solution de Change Data Capture (CDC) au niveau de la base de données, la CDC basée sur les protocoles étant largement considéré comme le moins intrusif.

Parce que les systèmes critiques contiennent les données les plus importantes pour aider à prendre des décisions, l’accès en temps réel à ces données est nécessaire pour être plus compétitif. La CDC basée sur les protocoles gère les plus gros volumes de changement de données en temps réel, ce qui permet aux organisations de prendre plus rapidement des décisions éclairées et basées sur les données.

Envisagez un mouvement de données bidirectionnel

Toute migration est une source de stress, en particulier celle qui affecte le principal procédé commercial de votre organisation. L’exécution d’une réplication active/passive est un moyen puissant d’atténuer la perte de données si une solution de secours est requise. Au lieu de demander aux utilisateurs de refaire leur travail ou de réexécuter des routines qui ont déjà été traitées, répliquez les données à la source. Si la migration n’est pas réussie, vous faites marche arrière. Le traitement des données se poursuit avec un minimum de perturbations. La durée pendant laquelle vous conservez l’ancien système est une évaluation des risques. Certaines organisations veulent voir les premiers succès pour se sentir à l’aise avec l’idée de ne plus avoir besoin de l’ancien système. D’autres veulent voir au moins deux mois de traitement réussi avant de renoncer à l’option de repli.

Une faible latence est indispensable pendant la migration

Les besoins de l’entreprise détermineront la latence maximale autorisée. Les environnements basés sur le cloud sont conçus pour être disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Et les utilisateurs (ainsi que les clients) se sont habitués à un accès instantané aux informations. Ces facteurs combinés poussent les organisations à rechercher des solutions d’intégration de données en temps quasi réel ou en continu. Lors de la migration des données, une faible latence est indispensable. Si un système opérationnel critique ne répond pas aux attentes après la migration, il doit être à jour avec les dernières modifications.

Comment intégrer continuellement les données entre on-prem et cloud pour une analyse en temps réel ?

Que les données proviennent d’une plate-forme SaaS ou directement d’une base de données, la technologie de Capture Data Change peut permettre des mises à jour en temps quasi réel de l’environnement analytique. La CDC basée sur les protocoles – la lecture des modifications à partir du registre des transactions de la base de données – est largement considéré comme la méthode la moins intrusive pour récupérer les modifications de la base de données.

perelafouine

Une question, une remarque : webmaster@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :