ActualitésInformations
A la Une

Quand la prospection commerciale va trop loin

Je n’ai rien contre le commerce, au contraire, il faut communiquer pour vendre, sinon le client potentiel, le prospect ne sait pas que le produit ou le service existe.

Mais, il y a des limites à tout.

Je n’aborderai pas la prospection par téléphone qui est une calamité, pire qu’une invasion de cafards, de mites alimentaires ou de punaises de lit. Face à ces 3 insectes, il y a des produits, des entreprises spécialisées, face à la prospection téléphonique … il n’existe aucune solution. Sauf à raccrocher tout de suite et bloquer le numéro appelant (mais c’est un numéro parmi tant d’autres).

Il y a une autre calamité encore plus intrusive, si le commercial ne fixe de limite est « le porte à porte » au hasard ou avec rendez-vous.

Là, il est difficile de « raccrocher au nez », le commercial est devant nous. On peut garder porte close et c’est ce qu’il est préférable de faire, mais face à des personnes âgées ou malades, donc vulnérables, le commercial par ses arguments à vite fait de passer le pas-de-porte et de s’installer.

Rien de répréhensible, on peut dire NON, mais on m’a rapporté une pratique qui commence à se faire face à des personnes vulnérables.

Le commercial par ses arguments, persuade son malheureux d’accepter un changement d’opérateur téléphonique, de fournisseur d’électricité ou de gaz, … mais là il faut fournir quelques « papiers », tel que simplement un RIB.

Le prospect peut tenter de se protéger en indiquant qu’il enverra le RIB ou autre. Qu’il ne sait où cela se trouve exactement chez.

Et c’est que certains commerciaux dépassent les bornes. En insistant auprès de son prospect à chercher tout de suite et même à fouiller pour lui dans ses affaires. C’est un comportement qui est inadmissible.

Que faire ? Si on est vulnérable … rien, laisser faire. Signer et laisser partir le commercial. Mais, c’est de l’abus de faiblesse.

Il faut, dès le départ du commercial, appeler un proche pour qu’il se charge de faire annuler ce qui a été signé sous la contrainte (Si vous avez autour de vous des proches vulnérables, dite leur de vous appeler s’ils ont amené à signer quelques sous la contrainte, parfois sans vraiment comprendre ce qu’ils ont signé).

Comme indiqué sur l’un des sites du Ministère de l’intérieur, l’abus de faiblesse peut prendre la forme de « Démarchage commercial à domicile ou par téléphone quand le démarcheur profite de la vulnérabilité de la personne. Il en est de même pour les transactions effectuées dans des lieux non appropriés à la vente (parking, hôte…). »

Tout est précisé sur la page https://www.demarches.interieur.gouv.fr/particuliers/abus-faiblesse

C’est triste de devoir en arriver là, c’est triste que certains commerciaux abusent de la faiblesse de leurs prospects, alors que le commerce doit être quelque chose de positif, convaincre par des arguments, forcer la main à signer, certainement pas.

Mais heureusement, l’abus de faiblesse est reconnu et la signature apposée de force au bas d’un contrat est sans valeur. Mais, il faut le signaler pour faire annuler le contrat.

perelafouine

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :