Natixis et EDHECinfra lancent une nouvelle chaire de recherche

Temps de lecture : 3 minutes

Ce nouveau projet de recherche inédit vise à mesurer et indexer l’impact des critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) sur les investissements en infrastructures.

Natixis et EDHECinfra lancent une nouvelle chaire de recherche sur trois ans, menée par l’équipe à l’origine de la plateforme d’indexation des infrastructures non cotées. Cette chaire a pour objet d’établir des mesures applicables, comparatives et documentées de l’impact et du profil de risque des critères sociaux et environnementaux sur les investissements en infrastructures.

Le terme ESG fait référence aux critères utilisés pour mesurer le caractère durable et éthique d’un investissement dans une entreprise ou une activité. Malgré sa pertinence dans le monde financier actuel, il existe peu de mesures globales et systématiques permettant aux investisseurs d’appréhender les critères ESG et les risques connexes.

La première mission de cette chaire de recherche consistera à produire une analyse complète et synthétique des standards de reporting des critères ESG par les sociétés d’infrastructure, et à dresser un bilan exhaustif des impacts et des risques ESG potentiels. Par la suite, en utilisant l’intelligence artificielle, l’équipe d’EDHECinfra compte créer de nouvelles bases de données sur les risques et impacts ESG pour les investissements en infrastructures, y compris la création d’un indice d’acceptabilité sociale des infrastructures, et un indice de leur exposition aux risques physiques liés au changement climatique.

 « Les investissements en infrastructures ont de la valeur parce qu’ils sont utiles à long terme. Les critères environnementaux et sociaux ont un impact significatif sur cette valeur, mais nous n’évaluons aujourd’hui ni comment, ni dans quelle mesure. En compilant les informations existantes avec de nouvelles données, à l’aide entre autres de l’intelligence artificielle et grâce à notre connaissance pointue des actifs et des investissements en infrastructures, nous comptons construire un nouvel espace de connaissances appliquées », affirme Frédéric Blanc-Brude, directeur d’EDHECinfra.

 « Nous nous intéressons à l’effet positif des infrastructures dites résilientes sur l’économie et pour les investisseurs, en particulier dans des domaines comme les conséquences du changement climatique et l’acceptabilité sociale de ces investissements. In fine, cette connaissance aura aussi un impact sur les critères de sélection d’actifs des investisseurs et sur leur traitement prudentiel », explique Anne-Christine Champion, responsable mondiale de Real Assets, à la Banque de grande clientèle de Natixis.

À propos de la chaire de recherche Natixis / EDHECinfra

Le partenariat de recherche entre Natixis et l’EDHEC a débuté en 2012. Cette association entre chercheurs académiques et opérationnels a produit de nombreux résultats de recherches et applications industrielles. Avec le soutien de Natixis, l’institut de recherche EDHECinfra a mis au point de nouvelles méthodes pour comprendre et modéliser le risque de crédit lié à la dette privée d’infrastructures, établi une série de benchmarks basés sur 20 ans d’investissements et permis une meilleure intégration de cette classe d’actifs dans la gestion prudentielle comme Solvabilité-II.

EDHECinfra existe pour répondre à une question simple: pourquoi l’infrastructure a-t-elle une valeur ?Nous recueillons des données, développons des méthodologies et produisons des recherches et des outils pour identifier la valeur financière, économique et sociale des infrastructures. En 2019, nous avons lancé une série d’indices et benchmarks de référence mondiaux capturant la performance, ajustée au risque, des investissements privés dans les infrastructures, les actions et les dettes. Nous avons construit la plus grande base de données sur les investissements d’infrastructure au monde et créé une technologie de pointe en matière de tarification des actifs pour estimer la juste valeur des actifs non liquides. EDHECinfra est désormais le principal référentiel de connaissances pour les investisseurs en infrastructures. Nous développons également des outils pour évaluer les risques et impacts ESG présents dans les investissements en infrastructure, y compris l’acceptabilité sociale, les risques physiques et l’utilité des actifs d’infrastructure, autant d’éléments qui déterminent leur valeur actuelle et future.

À propos de NATIXIS :

Natixis est un établissement financier français de dimension internationale spécialisé dans la gestion d’actifs et de fortune, la banque de financement et d’investissement, l’assurance et les paiements. Filiale du Groupe BPCE, 2e acteur bancaire en France à travers ses réseaux Banque Populaire et Caisse d’Epargne, Natixis compte près de 16 000 collaborateurs dans 38 pays. Elle accompagne et conseille sa propre clientèle d’entreprises, d’institutions financières et d’investisseurs institutionnels, ainsi que les clients des réseaux du Groupe BPCE. Cotée à la Bourse de Paris, Natixis dispose d’une structure financière solide avec un total fonds propres CET1 en Bâle 3(1) de 11,1 milliards d’euros, un ratio CET1 Bâle 3(1) à 11,5% et des notations long terme de qualité (Standard & Poor’s : A+ / Moody’s : A1 / Fitch Ratings : A+).

(1)Sur la base des règles CRR-CRD4 publiées le 26 juin 2013, y compris compromis danois – sans phase-in. Se reporter à la note sur la méthodologie dans la présentation des résultats du 2T19 – Chiffres au 30 juin 2019

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.