L’Overboat, 1er bateau électrique à foils autorégulés

Sélectionné et mis à l’honneur par le Nautic de Paris dans le cadre de l’espace Innovation comme «produit particulièrement innovant», l’OVERBOAT est un catamaran léger, futuriste et monoplace doté de foils inspirés de ceux que l’on voit sur les planches à voile ou les kitesurfs. Ce bateau conçu par la start-up Montpelliéraine NEOCEAN, et fabriqué localement, permet à tous de ressentir le plaisir de voler au-dessus de l’eau, sans aucun apprentissage et en toute sécurité.

Une innovation écologique

Ce bateau, à propulsion électrique, propre et silencieux, procure des sensations de glisse uniques. Équipé d’une technologie pointue de foils automatisés et d’une propulsion électrique innovante, il est aussi smart que zen. Avec ses foils rétractables, son faible encombrement et son poids relativement léger, il s’adapte à de nombreux usages, tout en respectant l’environnement marin.

Outre ses deux coques, les foils auto-régulés et rétractables permettent en appui d’obtenir une parfaite stabilité, et pour une sécurité accrue, son hélice est carénée. Le moteur électrique qui développe une puissance de 3 kilowatts (3 000 watts), permet à l’Overboat de décoller à 7,5 nœuds (14 km/h), puis d’atteindre 15 nœuds (28 km/h) en vitesse maximale. Grâce à sa batterie de 70 Ah, son autonomie est de deux heures à 10 nœuds (18,5 km/h), ce qui permet de parcourir 20 milles soit 36 kilomètres.

Le plaisir de la glisse accessible à tous !

Homologué en catégorie D, et présenté pour la première fois au Nautic de Paris du 8 au 16 décembre, l’OVERBOAT ne nécessite pas de permis et se pilote seul sans la moindre difficulté. Idéal pour se balader depuis un yacht, explorer des criques, sur le Golfe du Morbihan ou en Corse, se faufiler dans des sites protégés, assurer la sécurité des marins en herbe en école de voile… ou tout simplement glisser au-dessus de l’eau sans un bruit, et avoir la sensation de voler. Avec une mise à l’eau facile, résolument très ludique, il est destiné aux afficionados du bord de mer, tel un dériveur léger mais est également adapté à une pratique en eaux intérieures.

LA START-UP NEOCEAN

Avec leurs immenses foils, les voiliers de course peuvent désormais voler, augmentant ainsi de manière considérable leur vitesse. Aujourd’hui, ce rêve de voler sur l’eau peut devenir réalité pour nous tous grâce à une nouvelle génération de bateaux à propulsion électrique et foils automatiques, qui volent en silence avec très peu d’énergie…Vincent Dufour, un océanographe et spécialiste de la création d’entreprises innovantes, accompagné de quatre professeurs de l’Université de Montpellier experts en mécanique, robotique marine, motorisation électrique et passionnés de bateaux et de glisse, ont décidé de passer du rêve à la réalité.

A ses côtés, quatre ingénieurs aux compétences complémentaires en CAO, électronique, hydrodynamique, robotique ou encore électromécanique, œuvrent ensemble à la réussite de ce projet. Ils bénéficient en outre des multiples ressources et centres techniques de l’université et de plusieurs partenaires industriels. « Quand j’étais sur les lagons dans le Pacifique sud en tant qu’océanographe, j’ai le souvenir qu’on se mettait debout sur nos embarcations pour mieux voir les récifs. Lorsqu’on naviguait sur cette eau tellement claire, on avait l’impression de voler ! En 2012, quand les foils sont apparus, je me suis dit que cela devait être la solution. L’idée a commencé là et il fallait vérifier qu’un moteur électrique pouvait être assez puissant pour sortir cet engin de l’eau. A l’issue de trois années de recherches effectives et deux ans de montage de la Startup NEOCEAN, je vois ici au Nautic de Paris se concrétiser pas mal d’efforts collectifs », confie Vincent Dufour.

Dans quel but ?

Développer le bateau de demain, L’OVERBOAT, quatre fois moins gourmand en énergie et respectueux de l’environnement marin. Le concept OVERBOAT s’articule autour de trois technologies combinées : une propulsion électrique silencieuse et écologique, des foils autorégulés, et un contrôle automatique de la stabilité du bateau.

Plusieurs prototypes ont déjà été développés et testés, la finalité étant de permettre à un large public d’accéder au plaisir de la glisse, tout en respectant l’environnement. De nombreuses applications, dans les secteurs de la plaisance comme de la marine professionnelle, sont déjà à l’étude avec des partenaires industriels.

NEOCEAN, incubé à l’Université de Montpellier, dispose déjà d’un financement de 1,45 million d’euros et recherche le même montant pour 2019-2020. L’équipe a prévu de lancer la production de son premier bateau, l’OVERBOAT, à l’été 2019, avec un objectif de rentabilité à trois ans.

NEOCEAN EN QUELQUES CHIFFRES

  • Année de création: 2018
  • Fondateur: Vincent Dufour
  • Siège: Montpellier
  • 4 salariés dont 4 ingénieurs
  • Accompagnement financeurs: SATT AXLR et Université de Montpellier
  • 1,4 M€ levé

 

À propos perelafouine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.