D-Vine : système professionnel de service de Grands Vins

Temps de lecture : 2 minutes

Après deux années de développement, les clients de la start-up nantaise 10-Vins s’équipent depuis début décembre avec la toute nouvelle version de la D-Vine. Elle s’appelle Connect et elle va prolonger la mission lancée par son aînée en transformant la façon de déguster du vin au verre.

Un mois après son lancement, c’est déjà plus d’une centaine de Connect qui ont été installées en France. Une révolution dans la gestion du vin, des stocks, et de la gestion client, en toute confidentialité bien sûr. Parmi les établissements qui utilisaient déjà la D-Vine, les équipes constatent déjà une nouvelle augmentation de 20 % de consommation de vins au verre grâce à une expérience client enrichie : avec son écran intégré, la D-Vine Connect favorise l’interaction avec le client en lui donnant accès à un contenu plus complet sur les vins et les vignerons. Elle offre également une animation en salle, attire la curiosité et crée l’émulation auprès des amateurs de vin.

L’évolution dans le monde du vin c’est aussi la génération de datas extrêmement précises en temps réel : un retour direct à des informations auxquelles aucun des acteurs du vin, producteurs, distributeurs ou consommateur final, n’avait accès jusqu’à aujourd’hui.

Quelques données incroyables obtenues en quelques clics pour briller un peu en société ?

  • Le verre de vin le plus matinal a été bu à 7h52…en Loire-Atlantique (et même pas par les équipes de 10-Vins !). Bon, pour se rassurer, c’est seulement 3 % de la consommation globale qui a lieu en matinée, et 97 % après 12h00.
  • Le vin préféré des Lyonnais est le…Saint-Emilion !
  • 53 % de vins blancs, 44 % de vins rouges et 3 % de vins rosés : c’est la répartition de la consommation en France en décembre.
  • Le samedi soir, les français préfèrent boire du Petit Chablis

Les applications possibles pour optimiser la gestion des établissements sont considérables : choix des vins, répartition des équipes, création d’accords mets vins, gestion des stocks, recommandes automatiques, optimisation de la trésorerie…

Les vignerons bénéficieront également de ces données de consommation totalement anonymes, fournies gratuitement par la start-up à l’ensemble de leurs partenaires producteurs. Un moyen unique pour eux d’obtenir des informations clés pour le ciblage de leur clientèle : où est consommé leur vin ? Quand ? Par quel type de clientèle ? Impossible jusqu’à aujourd’hui pour ces acteurs du terroir d’avoir une visibilité large sur l’ouverture de leurs bouteilles, une fois vendues.

Forte de ce lancement réussi, et de retours toujours plus favorables des établissements équipés, la société est en pleine phase de levée de fonds en ce début d’année afin de continuer à financer un fort développement aussi bien à l’international qu’en France pour poursuivre les évolutions de produits.

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.