ActualitésCryptoMonnaies
A la Une

Il ne faut pas être naïf pour miser sur le Bitcoin

Même si placer de l’argent sur les cryptomonnaies et plus particulièrement le Bitcoin se démocratise, cela reste tout de même un placement pour initiés. On ne place pas de l’argent sur du Bitcoin comme un Livret A.

La raison la plus évidente est que l’on peut aller au guichet de sa banque ou en se connectant sur l’extranet de sa banque pour ouvrir un Livret A, y déposer de l’argent ou en reprendre. Aucune banque, actuellement, ne propose d’ouvrir un compte en Bitcoins. Ça viendra peut-être un jour, aller savoir.

Même si l’épargnant gère de manière totalement libre et indépendante son compte, son coffre-fort en cryptomonnaies, il faut passer par intermédiaire, un courtier pour ouvrir un compte.

Un point où il faut être très prudent, si la plupart des courtiers sont des entreprises réelles et sérieuses, il y a des escrocs. De faux courtiers qui se contentent de piéger des particuliers pour leur « voler » leur épargne, sans ouvrir le moindre compte pour eux. L’épargnant n’a aucun compte, aucune clé d’accès, rien. Le faux courtier lui faisant croire qu’il gérera tout pour lui et au contraire le recontactera régulièrement pour qu’ils mettent encore pour gagner plus.

On choisit soi-même son courtier, il faut refuser de traiter à la suite d’un contact par mail ou téléphone. Ça peut être le commercial d’un vrai courtier, mais ce n’est jamais certains. Dans le doute, il faut s’abstenir.

On note précieusement le code d’accès, qui est clé complexe. En cas de perte le courtier n’a aucune possibilité de la retrouver ou d’en communiquer une nouvelle. Contrairement aux cartes bancaires, où les établissements peuvent renvoyer le code à 4 chiffres ou faire établir une nouvelle carte. La sécurité est telle sur les cryptomonnaies que c’est impossible. Il parait, mais est-ce courant, que des gens auraient perdu leurs codes et ainsi leur épargne en cryptomonnaies pour des sommes très importantes.

Il y a quelques mois un courtier s’est fait pirater ses fichiers clients, en aucun cas les codes d’accès au coffre-fort en Cryptomonnaie, juste les noms, adresses, mails, …. Les pirates ont contacté épargnants se fait passer pour ce courtier., leur demandant de leur communiquer leurs codes d’accès à leur coffre-fort (en jouant sur la peur : il y a un changement, si vous ne communiquez pas vos codes vous allez tout perdre).

NON, NON et NON. De la même manière que le code à 4 chiffres de sa carte bancaire, ne jamais communiquer à qui que ce soit le code d’accès à son compte en cryptomonnaies. Personne ne demandera JAMAIS ces informations. Même si quelqu’un appel en se faisant passer pour la Police, la Gendarmerie, le président de la République, le Pape, … c’est NON. Si on communique le code d’accès de son coffre-fort en cryptomonnaies, c’est terminé .. on perd tout. Le pirate pourra vider le compte.

Enfin, la prudence s’impose, les placements en Bitcoin sont risqués, il s’agit d’un placement sans aucun garde-fou. La valeur du Bitcoin peut doubler ou être divisé par deux en quelques heures, quelques jours. Les rendements du passé ne préjugent pas des rendements futurs.

Il ne faut, en aucun cas, placer de l’argent dont on peut avoir besoin demain matin. Il faut se limiter à des sommes qui peuvent rester durant des années. Ne pas s’affoler si on est largement en perte, un jour ou l’autre la valeur du Bitcoin remontera probablement, mais rien n’est certains. Ceux qui ont acheté du Bitcoin fin 2017 à 20 000 dollars, ont vu le cours plonger, mais début 2021 il est remonté à 40 000 dollars. Un doublement de la mise. Surtout ne pas placer les économies dont on a besoin pour vivre, le Bitcoin ne permet pas de se faire une rente. C’est un placement à risque.

Pour résumer :

  • On choisit un courtier qui a pignon sur rue
  • On stocke de manière sécurisée son code d’accès
  • On ne communique à personne son code d’accès
  • On ne place pas les économies dont on a besoin
Payer moins cher votre assurance auto ... comparer

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :