Dilepix annonce une levée de fonds d’1 million d’euros

Temps de lecture : 5 minutes

Lauréate du prestigieux concours iLab (concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes créé en 1999 par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche), la start-up rennaise Dilepix annonce avoir bouclé une première levée de fonds à hauteur d’1 million d’euros. Il s’agit de l’une des opérations en amorçage les plus importantes de l’année dans le secteur de l’AgTech, réalisée auprès de plusieurs investisseurs, dont trois fonds institutionnels: IT-Translation, Breizh Up et Crédit Agricole Ille-et-Vilaine Expansion.

Née en 2018 d’un transfert de technologie d’Inria (institut national de recherche dédié aux sciences du numérique), Dilepix a développé une solution numérique qui permet, grâce à l’intelligence artificielle, une analyse rapide et en temps réel d’images de haute précision provenant des objets connectés (caméras, robots, capteurs, drones, etc.) d’une exploitation agricole. Les données sont agrégées puis analysées afin de signaler les menaces et les opportunités, en cultures comme en élevage. Cette technologie permet ainsi aux techniciens de coopératives et aux entreprises de conseil agronomique d’anticiper les événements, de mieux les évaluer et d’agir de façon plus rationnelle et plus rapide.

Grâce à cette levée de fonds en amorçage, Dilepix entend poursuivre son développement, accélérer la commercialisation de sa version cloud et répondre ainsi à l’ensemble de ses demandes clients. L’entreprise rennaise souhaite également compléter son équipe avec un objectif de 15 à 20 collaborateurs d’ici fin 2020.

Une réponse 4.0 à l’évolution du monde agricole.

Les agriculteurs travaillent depuis longtemps au quotidien avec des équipements dotés de fonctions numériques (robots de traite, semoirs, épandeurs d’engrais, etc.). Mais la démocratisation de cet usage dans le secteur agricole et la sophistication des équipements représentent une nouvelle révolution, comparable à ce qu’a vécu l’industrie. Le bond technologique de l’agriculture 4.0 apporte désormais une puissance de communication et d’interaction entre les outils, ouvrant la voie à des possibilités d’optimisation des performances de l’exploitation, économiques notamment.

En France, la loi sur l’alimentation adoptée en octobre 2018 entraine une modification du fonctionnement des coopératives agricoles. Le texte dissocie le rôle de conseil de celui de revendeur de produits, y compris phytosanitaires qu’assumait la coopérative auprès de ses adhérents. De fait, les technologies de Dilepix participent directement à l’évolution du secteur en facilitant la prise de décision des techniciens-conseil : « Caméras de surveillance en bâtiments d’élevage, drones au-dessus des cultures et prairies, pièges connectés au champ ou sous serre, capteurs sur robots et équipements divers, il existe autant d’outils qui permettent de récolter de la data mais la mine n’est d’or que si l’information est analysée et exploitable, particulièrement lorsqu’il s’agit d’images et de vidéos. Dilepix permet une analyse immédiate et une action robotique instantanée » précise Aurélien YOL, co-fondateur de l’entreprise.

Le recours à l’intelligence artificielle s’avère essentiel pour permettre aux agriculteurs de bénéficier de la richesse des informations obtenues et de s’en servir dans leurs prises de décision tout au long des itinéraires agronomiques. Dilepix fait partie des entreprises innovantes qui ouvrent la voie à un nouveau modèle de conduite d’exploitation agricole, celui de l’agriculture de haute précision. « Il s’agit, par exemple, de ne pas pulvériser systématiquement un produit de manière préventive, mais de le faire au bon moment, au bon endroit, en bonne quantité. Cette surveillance automatisée améliore la performance économique mais aussi la performance environnementale. Elle limite les actions à faible valeur ajoutée et privilégie l’optimisation au sens large. » indique Alban POBLA, co-fondateur de Dilepix.

A propos de Dilepix

Fondée par Aurélien Yol, ancien ingénieur d’Inria et Alban Pobla, ancien directeur régional du développement économique à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bretagne, la startup a vu le jour en 2018. Hébergée et accompagnée par Le Village by CA Ille-et-Vilaine, Dilepix a participé au CES de Las Vegas en début d’année et vient d’être sélectionnée par Bpi France pour le programme Deeptech North America – NETVA. Dilepix est un dérivé du nom scientifique du caméléon “dilepis”, un animal doté d’excellentes aptitudes visuelles.

A propos des investisseurs

IT-Translation est l’investisseur et le cofondateur des startups techno-numériques issues de la recherche publique ou privée. L’originalité du modèle ? Ultra-amorceur, IT-Translation intervient dès l’idée : cofondateur des entreprises, IT-Translation intervient ensuite sous forme d’investissement jusqu’à 300 K€ via le fonds IT-Translation Investissement. IT-Translation a été créé il y a 8 ans par CDC Entreprises (Bpifrance) et Inria, il a été rejoint en 2013 par le Fonds Européen d’Investissement (FEI).

Breizh Up : Lancé en novembre 2015 par la Région Bretagne et géré par Sofimac Innovation, Breizh Up, doté de 20 M€, est un outil au service du renouvellement de l’économie bretonne qui vise à accompagner une quarantaine de jeunes entreprises innovantes en 5 ans avec des levées de fonds comprises entre 200 000 et 750 000 €. Il vise à renforcer, dès les premières levées de fonds, l’apport en capitaux à destination des projets de création et de croissance d’entreprises. Breizh Up a aussi pour objectif de favoriser l’intervention des acteurs privés présents sur le segment de l’amorçage et du capital-risque, avec lesquels il co-investit, pour financer davantage d’entreprises innovantes, garantes des emplois de demain. Breizh Up bénéficie du soutien de l’Union Européenne au travers du FEDER.

Sofimac Innovation : société de gestion indépendante agréée par l’AMF dédiée à l’investissement technologique et innovant. Basée à Paris, Lyon, Rennes et Aix-en-Provence, elle est issue du regroupement des activités de capital-innovation du groupe Sofimac IM et de sa filiale iSource gestion. Sofimac Innovation accompagne les start-ups innovantes dans leurs projets de croissance grâce à un large panel de véhicules d’investissement. Investie dans une grande variété de secteurs technologiques, particulièrement dans la santé et le numérique, elle s’appuie sur une équipe d’investisseurs-entrepreneurs expérimentés et spécialisés dans leur domaine. Sofimac Innovation bénéficie d’un réseau de souscripteurs institutionnels et privés historiques, au premier rang desquels figurent Bpifrance et l’État français via le FNA dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA). Sofimac Innovation gère aujourd’hui près de 400 millions d’euros d’actifs, au travers de 8 fonds, investis dans plus de 80 sociétés.

Crédit Agricole Ille-et-Vilaine Expansion : Créé en mars 2017 et doté de 5 millions d’euros, « Crédit Agricole Ille-et-Vilaine Expansion » accompagne les entreprises du département dans leur démarche d’innovation. Complémentaire du Village by CA et des solutions bancaires de la Caisse régionale d’Ille-et-Vilaine, ce fonds investit au capital de sociétés en amorçage ou en développement, dans différents secteurs (agricole, agro-alimentaire, logement, ENR, santé, nouvelles technologies, tourisme et mer).

Eric Lalardie, grâce à une expérience de plus de 30 ans dans le secteur high-tech, possède une expertise reconnue dans la définition, la mise en œuvre, l’exploitation des technologies et la création de valeur associée. Depuis plus de 20 ans, il interagit au niveau mondial avec les dirigeants des startups, des grands groupes et des institutions autour de projets complexes, structurants et stratégiques.

Christophe Duhamel : Après vingt ans passés à créer et développer le site Marmiton, il est aujourd’hui consultant et enseignant dans les domaines liés au digital et au marketing. De double formation ingénieur et marketing, il apprécie les projets alliant une réelle valeur scientifique à de bonnes idées marketing. Il investit dans peu de projets, qu’il sélectionne avec soin.

À propos perelafouine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.