ActualitésOrganisation

COVID 19 : KEDGE débloque 100K€

Les mesures de confinement décrétées par la France et un grand nombre de pays pour lutter contre la propagation du virus COVID 19 ont frappé très durement certains étudiants, les plaçant du jour au lendemain dans des situations de grande précarité. Pour faire face à cette situation inédite, KEDGE a décidé de se mobiliser de façon exceptionnelle en débloquant 100K€ de son fonds d’urgence à destination exclusive de ses étudiants confrontés à d’importantes difficultés financières liées à la crise sanitaire.

Acteur engagé dans la solidarité et le bien-être de ses étudiants, KEDGE possède depuis de nombreuses années un fonds d’urgence consacré aux étudiants en grande détresse. Normalement doté de 20K€ par an, ce fonds avait été quasi intégralement consommé cette année.

Grâce à la mobilisation et la générosité de la Fondation KEDGE, le fonds d’urgence a d’abord été doté de 50K€ supplémentaires. L’Ecole a décidé de suivre cet élan de solidarité en abondant à l’euro-euro l’effort financier de sa Fondation, dotant ainsi de 50K€ supplémentaires le fonds d’urgence. Résultat, ce sont 100K€ qui vont être mobilisés pour soutenir financièrement les étudiants de KEDGE en situation de grande précarité à cause de la crise.

Pour Céline Claverie, Secrétaire Générale de KEDGE, « le bien commun est un de nos axes stratégiques. C’est l’ADN de KEDGE. Il nous paraissait donc inconcevable de ne pas agir pour venir en aide à nos étudiants les plus démunis face à cette crise sanitaire et économique sans précédent ».

KEDGE va étudier les situations individuelles de chaque étudiant du fait de la crise du Covid 19 : rupture de convention de stage, rupture de contrats de travail étudiants, problématiques de logement, difficultés financières rencontrées par les financeurs, difficultés liées à l’expatriation à l’étranger etc.

Ces analyses détaillées des situations sociales, financières et familiales, des étudiants sollicitant les équipes, permettront l’octroi d’aides ponctuelles visant à faciliter les conditions de vie des étudiants de KEDGE en cette période, tout en maintenant un lien de proximité et un accompagnement individualisé.

Avec bienveillance et empathie, les équipes Wellness (dispositif de soutien et d’accompagnement moral des étudiants de l’Ecole) composées de bénévoles salariés et de psychologues sont également mobilisées pour venir en aide aux étudiants qui rencontrent des difficultés dans cette période de confinement inédite : lutte contre l’isolement et la sédentarité, prévention des états anxieux, adaptation à la vie étudiante en distanciel…

Suite aux décisions du Président de la République de fermer les Établissements d’enseignement supérieur puis de mettre en œuvre un dispositif de confinement, KEDGE a immédiatement pris les mesures nécessaires pour se conformer aux obligations légales et protéger ses étudiants et collaborateurs, tout en mettant en place un plan de continuité de ses activités.

Dès le 16 mars, l’Ecole a été fermée aux étudiants et les collaborateurs ont été mis en télétravail. Les cours du lundi 16 au samedi 21 mars ont été annulés afin de permettre aux étudiants de rejoindre leur lieu de confinement et finaliser la mise en ligne des contenus digitaux. Le corps professoral ainsi que les équipes pédagogiques et administratives ont œuvré en télétravail à la digitalisation des contenus pédagogiques à destination des étudiants en renforçant et accélérant le dispositif déjà existant de digitalisation des contenus pédagogiques.

Lundi 23 mars les cours ont repris normalement mais en distanciel via la plateforme d’enseignement à distance habituellement utilisée par l’Ecole, LEARN, sur laquelle les professeurs donnent leurs cours, partagent leurs supports avec les étudiants et répondent à leurs questions. Cette opération s’est révélée être un grand succès puisqu’en une semaine, ce ne sont pas moins de 5000 séances de cours que les professeurs ont délivrées.

Plus de 5000 étudiants chaque jour ont pu reprendre le chemin de l’école virtuelle, dans des conditions satisfaisantes. Les enseignants constatent un présentéisme parfois meilleur que dans les cours en face à face. C’est un pas de géant qui a été réalisé en deux semaines dans la maitrise des cours en ligne. Cela a également permis de revisiter les pratiques pédagogiques du corps professoral, avec des échanges de grande qualité par écran interposé entre professeurs et étudiants, allant parfois jusqu’à de vrais moments de “bonheur virtuel”.

KEDGE avait préparé ce Plan de Continuité d’Activité par anticipation en cas d’évolution de l’épidémie, ce qui explique la réussite de cette transformation. Au-delà de la scolarité, les examens et la diplomation ont également été adaptés aux circonstances exceptionnelles que la France et un grand nombre de pays connaissent afin de limiter au maximum l’impact des mesures de confinement sur le parcours de nos étudiants.

Face à cette situation de crise inédite, l’Ecole apporte une réponse globale dépassant la programmation de cours en distanciel. Elle vise à coordonner l’ensemble de sa communauté sur le terrain national et international pour permettre le bon déroulement de tous les aspects de la vie étudiante et assurer les meilleures conditions au suivi du cursus de nos étudiants pendant cette période de fermeture des établissements, tout en donnant la priorité absolue à la protection de la santé de tous et à la solidarité vis-à-vis des plus précaires.

A propos de la Fondation KEDGE :

La “Fondation KEDGE Business School pour le Management Responsable” placée sous l’égide de la Fondation de France, a pour mission de favoriser l’accès à l’enseignement supérieur et de contribuer, avec le soutien des entreprises, des fondations et des particuliers, à la formation de managers efficaces et responsables. Elle participe également au développement de la recherche, gage de la qualité des programmes et des expertises de Kedge, renforçant ainsi son rayonnement et sa notoriété. 3 millions d’euros collectés, 180 bourses sociales, 30 bourses entrepreneuriales, 248 étudiants accompagnés par le dispositif wellness, 10 chaires de recherche financées.

Ils soutiennent la fondation : Adecco, AGIPI, ALTARES, APHEC, AXA, BNP, Bosch, Bouygues, C3D, Caisse d’épargne/CEPAC, Caisse des dépôts, Campus Véolia, CIS, Cora, Degetel, ED BOISBAUDRY, EDF, Eurocopter, fondation Ellen Mac Arthur, FROMARSAC, GIFI, GROUPE PICHET, HIGH CO, HILTI, Kinnarps, KPMG, Kurt Salmon, LA BANQUE POSTALE, LA POSTE, La Varappe, LECTRA, L’OCCITANE, LVMH, ONET, ORANGE, PERNOD RICARD, Saur, Sefacil, SEPHORA, SMC, SOCIETE  GENERALE, Sodexo, UNION MOUSQUETAIRES, Veolia Environnement, VW.

A propos de KEDGE :

KEDGE Business School est une Ecole de management française de référence présente sur 4 campus en France (Paris, Bordeaux, Marseille et Toulon), 3 à l’international (2 en Chine à Shanghai et Suzhou, et 1 en Afrique à Dakar) et 3 campus associés (Avignon, Bastia et Bayonne). La communauté KEDGE se compose de 14 800 étudiants (dont 25% d’étudiants étrangers), 192 professeurs permanents (dont 44% d’internationaux), 291 partenaires académiques internationaux et 70 000 diplômés à travers le monde. KEDGE propose une offre de 36 formations en management et en design pour étudiants et professionnels, et déploie des formations sur-mesure pour les entreprises au niveau national et international. Membre de la Conférence des Grandes Ecoles et accréditée AACSB, EQUIS et AMBA, KEDGE est une institution reconnue par l’Etat français, avec des programmes visés, et labellisée EESPIG. KEDGE est classée par le Financial Times 31ème meilleure Business School en Europe et 39ème mondiale pour son Executive MBA.

Tags
Booking.com

Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :