ActualitésInformations

Comment aborder la sécurité sur les médias sociaux avec vos adolescents ?

Benoit Grunemwald, Expert en Cyber sécurité, ESET France

Si vous êtes parent d’adolescents et vous vous inquiétez de leur sécurité sur les médias sociaux, voici quelques points de vigilance.

Si vous êtes parent de jeunes adultes ou d’adolescents, il est possible que vous vous questionniez déjà sur la meilleure façon d’aborder l’utilisation des réseaux sociaux avec vos enfants. La première étape est de conscientiser tous les membres de la famille aux risques découlant des réseaux sociaux. On peut regrouper en trois catégories les risques auxquels les jeunes sont particulièrement susceptibles d’être confrontés sur les médias sociaux.

1 – Les arnaques : Les cybercriminels ciblent aussi les plus jeunes, afin d’obtenir leurs informations personnelles. Certains arnaqueurs ciblent les adolescents, en leur faisant miroiter un gain financier. D’autres cybercriminels peuvent utiliser l’hameçonnage afin d’obtenir des informations personnelles sur les victimes, par exemple, leurs identifiants sur Instagram. Des publications populaires et des quiz en ligne peuvent aussi permettre à des hackers malveillants d’obtenir les informations de récupération de compte de nombreux utilisateurs. Enfin, certains cybercriminels copient les informations d’une personne, par exemple son nom, sa ville, ses photos et sa liste d’amis publique, et créent un nouveau profil en se faisant passer pour cette personne. Ainsi, ils peuvent obtenir davantage d’informations personnelles de la part des amis de celle-ci.

2 – Le leurre d’enfants : L’utilisation de faux profils est aussi une méthode de prédilection utilisée par les cyberprédateurs. Il peut se faire passer pour un autre jeune ou pour un photographe. Par la suite, le criminel utilise le lien de confiance établi pour les inciter à lui fournir des images à caractère sexuel ou à le rencontrer physiquement. Fait étonnant, selon une étude, seulement 5% des cyberprédateurs prétendent être eux-aussi mineurs auprès de leurs victimes. Comme dans le mode physique, il convient de rappeler aux jeunes de se méfier ici des risques liés à faire confiance à des personnes inconnues.

3 – La cyberintimidation : La cyberintimidation est un terme parapluie regroupant un ensemble de types d’abus en ligne. On y inclut notamment le harcèlement, l’intimidation, les attaques contre la réputation, la sextorsion et la vengeance pornographique. C’est une menace malheureusement très répandue. Environ, la moitié des jeunes auraient été victimes de cyberintimidation sous une forme ou une autre, et entre 10 % et 20 % d’entre eux en subissent régulièrement.

Après avoir lu ceci, vous avez peut-être envie de mettre l’ensemble des tablettes, téléphones et ordinateurs de votre famille dans un coffre-fort. Mais rassurez-vous ; vous disposez de plusieurs outils pour aider vos enfants à rester en sécurité sur les médias sociaux. Tout d’abord, en discutant franchement avec eux. Informez-vous des plateformes qu’ils utilisent, et des activités qu’ils y font.

perelafouine

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :