ActualitésCryptoMonnaies
A la Une

Ceux qui ont lancé le Bitcoins sont des farceurs

Ne parlons pas des nouvelles cryptomonnaies, tel que le projet de Mark Zuckerberg, qui sont en fin de compte des montages financiers déguisés dans le monde des monnaies virtuelles, totalement rattaché au monde réel. Basées sur tel panier de « véritables monnaies », du dollar, de l’euro, du yen, …

Le Bitcoin et autres cryptos de la même trempe ont été créés par des farceurs, des rigolos, utilisant des technologies complexes avec les blockchains, mais c’est tout.

Il n’y a strictement rien derrière le Bitcoin. On pourrait distribuer des billets de Monopoly, ils sont en quantité limitée (comme le Bitcoin), si je réussis à créer un engouement, alors je provoquerai une demande et le cours monte. Mais rien de tangible, sauf dans le cas de billets de Monopoly la valeur du papier des billets.

Ce qui n’est même pas le cas avec les cryptomonnaies.

Historiquement, les monnaies ont été imaginées comme intermédiaire pour éviter le troc. Le troc n’est pas pratique, j’ai un produit, j’en veux un autre, il faut que je trouve quelqu’un qui est le besoin inverse et que les valeurs soit équivalente. Si je possède une vache et que je veux une poule pondeuse, je ne vais pas échanger ma vache contre une poule ce n’est pas équitable. Il faut quelque chose d’intermédiaire : la monnaie. Le vend ma vache contre un paquet de monnaie à quelqu’un veut une vache mais qui n’a pas de poule pondeuse et contre un peu de ce paquet de monnaie j’achète une poule pondeuse (à quelqu’un qui ne veut pas d’une vache).

Mais pour que cette monnaie soit reconnue et utilisable, il faut qu’elle soit contrôlée par un État, qui va éviter la fausse monnaie. En France, du temps du Franc Or, où l’on payait il fallait éviter que certains mettent en circulation, des pièces qui ne seraient pas composées d’or à 24 carats, en plus des véritables Louis battus par la France. Car la valeur de la pièce la valeur de l’or contenu.

Il y a donc une raison matérielle à l’existence des monnaies : faciliter les échanges pour éviter le troc, rémunérer le travail avec quelque chose reconnu de tous.

Mais, quel est l’objectif de ceux qui ont imaginé et créé le Bitcoin ?

Bien entendu, certains l’utilisent comme « monnaie », il y a même depuis peu une nouvelle carte bancaire qui permet de payer en utilisant n’importe quel actif financier, même le Bitcoin, lancé par Bitpanda.

Cela reste l’exception. Le Bitcoin ne peut pas remplacer l’euro ou le dollar, mais être simplement un électron libre, atypique.

Dans la réalité, on ne sait pas grand-chose de ceux ou celui qui a lancé le Bitcoin. Il n’y a jamais eu d’explication sur le sujet.

Un jour le Bitcoin n’existait pas et le lendemain, il fut créé, comme cela, sans raison. Sera-t-on un jour pour quelle motivation ? Je ne le crois pas.

En tous les cas, le Bitcoin ne laisse pas indifférent. Il n’y a pas de neutralité, certains l’aiment et d’autres le détestent.

Payer moins cher votre assurance auto ... comparer

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :