ActualitésInformations

Adolescents et confinement : des dépenses entre nourriture, vêtements et vidéos

Xaalys, 1ère néo-banque des 12-17 ans dévoile le comportement financier des adolescents confinés. Comment les ados, cloitrés chez eux depuis 7 semaines, dépensent-ils leur argent de poche ? Si avant le confinement leur plus importante source de dépense était la nourriture, maintenant qu’il n’y a plus le rite de la sortie du collège où l’on se retrouve au fastfood, au café ou à la boulangerie, la consommation des ados est chamboulée. Xaalys, l’application bancaire et sa carte de paiement dédiée aux ados a mené l’enquête.

Méthodologie : Données anonymisées récoltées auprès d’un échantillon de 1000 adolescents de 12 à 17 ans utilisateurs actifs de la carte et de l’application Xaalys en France sur la période du 15 mars au 15 avril 2020. Les données ont été comparées au comportement d’achat de cette même population du 15 février au 15 mars 2020 afin d’identifier les modifications de comportement induites par le confinement.

Les adolescents ne se ruent plus que dans les magasins d’alimentation !

55,83 euros sont dépensés en moyenne par les adolescents dans les magasins d’alimentation pendant le confinement. Ce chiffre a considérablement augmenté car il n’était que de 13,38 euros auparavant. Cette hausse s’explique en premier lieu par la fermeture des services de restauration rapide, et en second lieu parce que les achats dans les magasins alimentaires leur permettent de sortir mais aussi de faire des réserves en produits « réconfortants » que les parents ne vont pas forcément leur acheter (bonbons, chips, soda, etc) ?

Les achats de jeux vidéo en hausse

Sans grande surprise, les adolescents se tournent davantage sur l’achat des jeux vidéo (38 % pendant le confinement contre 18 % avant). Cette augmentation peut évidemment s’expliquer par le fait qu’ils aient plus de temps pour jouer mais aussi parce que les parents sont plus souples sur ce poste d’achat. En effet, l’application Xaalys permet aux parents de limiter les achats par secteur et les jeux vidéo font partie des échappatoires autorisés en ces temps de distanciation. Par conséquent, pendant le confinement, les parents ont augmenté l’autorisation d’achat sur ce secteur.

Le montant des achats sur des sites e-commerce baisse mais les abonnements aux plateformes de streaming sont en hausse

Le montant moyen des transactions sur les sites de e-commerce est en baisse avec une moyenne de 11,75 euros pendant le confinement contre 18,25 euros avant. En revanche, les abonnements aux plateformes de streaming connaissent un boom avec des dépenses oscillant entre 10 et 15 euros, nouveauté par rapport aux comportements auxquels nos adolescents nous avaient habitué.

Des adolescents à la pointe de la mode même pendant le confinement !

Les dépenses en vêtements ont certes baissé pendant le confinement à cause de la fermeture des magasins mais il est étonnant de noter que les adolescents dépensent quand même en moyenne 47,15 euros pour des vêtements (contre 67,03 euros avant). Le Sportswear reprend ses droits et nos adolescents continuent à acheter des vêtements de sports. Se préparent-ils à un déconfinement qui leur permettra de se dépenser largement ?

Dépenses en baisse, mais panier moyen en hausse !

Les transactions effectuées ont baissé de 25 % en moyenne mais le panier moyen est passé de 21 euros à 23 euros. Effectivement, le nombre de dépenses unitaire a baissé nos adolescents étant confinés mais lorsqu’ils achètent, ils se font plaisir.

Xaalys comment ça marche ?

Une application mobile sécurisée co-pilotée par les parents

Une fois l’application téléchargée, les adolescents peuvent choisir de rester sur la version gratuite ou accéder à la version payante. La souscription par le parent à la version payante de Xaalys pour son ado permet de bénéficier d’une carte de paiement Mastercard fonctionnant dans le monde entier. Une fois l’ouverture de compte validée, toutes les fonctionnalités sont débloquées.

L’interface de contrôle parental, paramétrable, permet d’ajuster les plafonds de paiements et de retraits, d’activer des notifications de dépenses et d’autoriser ou de refuser les dépenses dans certains univers d’achats (possibilité d’interdire les achats en ligne par exemple) pour chaque enfant. Cette interface permet également d’alimenter par virement ou carte bancaire le compte de l’enfant, de participer à ses cagnottes et d’échanger directement avec lui au sein de l’application.

« Nous sommes le seul acteur à proposer une offre alliant carte de paiement et de retrait, contenu éducatif, et application mobile intégrant un double environnement parent/enfant. Et surtout, Xaalys est ouvert à tous et ne nécessite aucune pré-adhésion à un réseau bancaire par le parent », précise Diana Brondel, fondatrice de la start-up et mère de deux enfants.

Une offre simple et accessible

L’offre Xaalys en résumé, c’est :

  • 1 carte de paiement et de retrait Mastercard associée à 1 compte pourvu d’un IBAN
  • Pas de découvert autorisé
  • 1 application mobile avec une double interface enfant/parent
  • Du contenu pédagogique ludique
  • 10 euros de frais d’ouverture de compte
  • 2,99 euros d’abonnement mensuel pour le premier enfant et 2 euros pour chaque enfant additionnel inscrit sur la plateforme Xaalys sans engagement de durée.

La néo-banque des ados

L’interface dédiée à l’adolescent lui offre la possibilité de demander des transferts d’argent à ses parents, de formuler des listes de souhaits pour prioriser ses achats, d’élaborer des stratégies d’épargne, de réunir de l’argent pour ses projets via la constitution de cagnottes, de discuter avec ses amis et proches directement dans l’application, et enfin de se familiariser avec le langage bancaire grâce à du contenu d’éducation financière gamifié (quiz, charades), conçu en partenariat avec l’association La Finance pour Tous, agréée par le Ministère de l’Education Nationale.

Tags

Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :