ActualitésOrganisation

Wishbook : les coffres-forts numériques pour laisser une empreinte de vie

En 2020, la France a connu le taux de mortalité le plus élevé de son histoire récente en raison de la pandémie de coronavirus (source : Le Monde). Ces chiffres alarmants mettent en lumière une réalité crue : nous serons tous confrontés, tôt ou tard, à la perte d’un être cher.

À notre propre départ aussi. La fin de vie nous rend tous égaux, peu importe qui nous sommes, d’où nous venons, notre niveau de revenu ou notre âge. La vie nous offre un début et une fin… mais n’est-ce pas ce qui rend le voyage magnifique ?

Car tous, nous avons de beaux souvenirs à partager, des émotions ou des valeurs que nous aimerions communiquer, des messages à transmettre, des envies aussi pour notre dernier voyage et des volontés que nous aimerions faire connaître à nos proches.

Le testament ? Il est souvent perçu comme étant trop réducteur, trop juridique, trop “froid”. L’idée d’aller dans le cabinet d’un notaire ou devant une institution pour parler de ces choses-là est souvent dissuasive : plus de 3 Français sur 4 y renoncent (source : Mieux Vivre).

Dans ce contexte, Wishbook propose une alternative plus humaine, plus complète aussi, en proposant des coffres-forts numériques destinés à ceux/celles qui souhaitent transmettre un héritage global à leurs proches et aux générations futures.

Nous avons plus à transmettre que nous l’imaginons !

Wishbook offre une vision à 360° de la transmission grâce aux 6 coffres-forts numériques qui traitent différentes formes d’héritage : émotionnel, immatériel et matériel.

Chacun est ainsi invité à s’inscrire dans une démarche riche de sens, tant pour soi que pour ses proches, en partageant ce qu’il a passé sa vie à créer, à construire, à explorer.

Il s’agit ici de communiquer l’intangible, de donner à voir et à entendre des instants forts de l’existence, afin de laisser un précieux souvenir à ses proches et un pan de l’histoire familiale aux générations futures. Car qui n’aimerait pas savoir qui étaient ses ancêtres ? Ce qui les a fait vibrer, les moments qui les ont marqué, les leçons de vie qu’ils auraient voulu léguer ?

Wishbook permet de laisser notre propre empreinte de vie, ce lien qui voyagera dans le temps et qui continuera à accompagner notre famille même après notre existence. C’est une liberté nouvelle pour ne jamais tomber dans l’oubli.

Chaque coffre de vie Wishbook contient :

  • 6 coffres personnels à vie contenant son héritage global de vie : émotionnel, immatériel et matériel ;
  • 2 Go de stockage pour cibler les informations ;
  • 365 jours pour les remplir la première fois ;
  • 3 proches désignés avec leur propre clé de sécurité ;
  • 1 code passphrase personnel à conserver toute la vie ;
  • Ses souvenirs organisés sur sa timeline ;
  • La vidéo de sa vie générée automatiquement et personnalisable ;
  • La vérification de son identité hautement sécurisée pour soi et ses proches désignés avec Jumio ;
  • Le chiffrement des données de bout en bout.

Les (grands) petits plus Wishbook

Une sécurité optimale

Wishbook est le seul service à proposer systématiquement une vérification d’identité du wishbooker et de ses 3 proches désignés (Les Gardiens).

Le système de vérification KYC enregistre la pièce d’identité. Via le “live streaming”, il mémorise le visage de la personne en plus de sa pièce d’identité afin d’éviter tout risque d’usurpation. Cela permet aussi, en cas de litiges dans les familles, de prouver l’authenticité des déclarations faites dans les coffres.

De plus, la signature du Wishbooker est également enregistrée et toute la donnée est chiffrée de bout en bout. Wishbook n’a donc aucun accès au contenu des coffres.

Une “passphrase” ultra-fiable

Le système de connexion s’effectue par le biais d’une “passphrase”, une suite de mots du dictionnaire générés automatiquement. Ce niveau de sécurité est issu du milieu des cryptomonnaies où les codes sont à conserver toute sa vie, car dans le cas contraire, les données sont perdues. Cette approche permet de protéger au maximum les données contre les hackers.

En parallèle, chaque gardien possède également sa passphrase et n’aura accès au contenu des coffres que sur présentation de cette clé et d’un acte de décès vérifié par Wishbook Company.

Un tarif accessible à tous

Contrairement aux autres acteurs du marché, Wishbook ne propose aucun abonnement.

Un choix assumé : “Nous ne voulons pas donner aux personnes le sentiment qu’elles sont prisonnières d’un service dépendant de leur solvabilité jusqu’à la fin de leur vie. Cela ressemblerait trop à un viager sur sa propre vie, ce que nous refusons” explique Olivia Egalgi, co-fondatrice.

À propos d’Olivia et Pierre, les co-fondateurs

Olivia Egalgi

Après un Master en Marketing stratégique, Olivia a travaillé durant 7 ans d’expériences dans la grande distribution et l’import-export.

Pierre Jouvene-Faure

Pierre est titulaire d’un Bachelor en commerce. Il a passé plus de 3 ans à l’étranger (Philippines) et a travaillé en tant que business développeur dans différents secteurs et notamment en ESN pour des grands groupes.

Grâce à leurs visions complémentaires, Olivia et Pierre ont donné vie à Wishbook, un projet né il y a deux ans à partir d’une simple idée notée sur un carnet.

La genèse d’une aventure riche de sens

Il y a 5 ans, Olivia était une étudiante en publicité. Lors d’une conférence, un intervenant pose une question qui va tout changer : “Quel est l’unique secteur qui ne déclinera jamais” ?

Tout le monde tente de répondre. “La Nourriture ?” Non, car tout le monde ne mange pas à sa faim. “La Médecine ?” Non, car tout le monde n’a pas accès aux soins. Le conférencier leur explique alors qu’il s’agit de la Mort : elle rend tous les êtres égaux, peu importe qui ils sont, d’où ils viennent et combien ils gagnent.

Olivia est chamboulée par ce qu’elle entend car peu de temps avant elle avait perdu des proches, l’un de 60 ans, qui s’était battu contre un cancer généralisé, et l’autre qui n’avait que 5 ans… A ce moment-là, elle comprend pour la première fois ce que veut dire “vis où tu veux, meurs où tu dois” : on peut quitter ce monde à 5 ans à peine.

Elle précise : « Mon oncle, qui savait que sa fin arrivait, avait préparé son départ en laissant des petits mots à chacun.e, et en écrivant les musiques qu’il voulait. J’avais trouvé la démarche incroyablement belle et le soulagement pour les proches était immense. »

Il y a 2 ans et demi, en réorganisant son bureau, Olivia tombe par hasard sur cette idée qu’elle a noté à l’époque dans un carnet.

Cette démarche liée à la transmission fait alors écho à sa propre identité : les origines d’Olivia mêlent 4 continents, une histoire d’ancêtres colonisateurs en Indochine mais aussi d’ancêtres esclaves. En se rendant en Amazonie, elle a découvert une partie de ses racines, des photos de famille qu’elle ne reconnaissait pas et puis celle d’un bébé aux traits familiers : son papa.

Olivia souligne : « Si je n’avais pas parcouru ces 8000 km, ni été dans le grenier de la maison de mes grands-parents que je n’ai pas connu, je n’aurais jamais vu ce qui est mon héritage émotionnel et immatériel. »

Olivia parle alors de son projet à Pierre, qui est emballé par le concept. Il a aussi perdu des proches et vécu 3 ans de sa vie à l’autre bout du monde. De plus, Pierre possède la vision d’une autre culture où le sujet de la mort et de la transmission n’est absolument pas tabou.

Le mélange de leurs expériences aboutit ainsi à la création de Wishbook.

Une croissance rapide

Aujourd’hui, Wishbook ambitionne de se développer à l’international. Le site a déjà été lancé dans la francophonie (France, Suisse, Belgique et Canada). En 2022, il sera proposé en Europe puis, dès 2023, en Amérique et en Asie.

L’offre a également vocation à être développée. D’ici la fin de l’année, il y aura notamment un nouveau service “Wishbook for Kids” : des coffres-forts à offrir lors d’une naissance ou à l’anniversaire d’un enfant. Ils pourront être alimentés avec les souvenirs et les petits mots des parents, grands-parents etc afin d’être offerts aux 18 ans comme premier “héritage de vie”.

perelafouine

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :