Soutenu par CE, l’ONERA et la BEI signent un prêt de 47 millions d’euros

Temps de lecture : 2 minutes

Comme annoncé par la ministre des armées Florence Parly lors son déplacement à Palaiseau le 10 janvier dernier, la Banque européenne d’investissement (BEI) va accorder à l’ONERA un prêt de 47 millions d’euros pour moderniser son parc de souffleries, le plus important en Europe.

Le Président de l’ONERA Bruno Sainjon et le Vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI) Ambroise Fayolle ont signé un accord de financement ce 16 avril sur le site de l’ONERA à Modane Avrieux, à l’occasion d’une visite des grandes souffleries.

Ce prêt avait été annoncé par la ministre des armées Florence Parly lors son déplacement à l’ONERA sur le site de Palaiseau le 10 janvier dernier.

La BEI fournit ces fonds dans le cadre de InnovFin Science, une initiative conjointe du groupe BEI et de la Commission européenne spécifiquement conçue pour soutenir la recherche, développement, et innovation en Europe et soutenue par le programme européen de recherche et d’innovation Horizon 2020.

Ce financement, dans le cadre de l’Initiative européenne de Défense et de sécurité, est le premier que la BEI accorde en Europe à un organisme de défense. Il va permettre de consolider les infrastructures des souffleries et de moderniser les instruments de métrologie. Dans une lettre publiée le 13 février 2012, les industriels européens avaient qualifié de stratégiques (« core ») les 8 grandes souffleries de l’ONERA concernées par ce projet.

Ce prêt marque un engagement fort face à la concurrence internationale et une garantie : l’ONERA est à la pointe de la recherche aéronautique européenne et mondiale et le restera.

Bruno Sainjon, PDG de l’ONERA a déclaré : « Il s’agit d’un engagement important de l’Etat, soutenu par la Banque européenne d’investissement, qui permettra à l’ONERA et particulièrement à ses souffleries de rester à la pointe de l’innovation aéronautique mondiale. »

Carlos Moedas, Commissaire européen en charge de la recherche, de la science et de l’innovation a déclaré : « Cette opération est un nouvel exemple du soutien de la Commission européenne pour la recherche et l’innovation en UE. Ces 47 millions d’euros nous aideront à atteindre les défis posés par l’aéronautique et la conquête de l’espace dans le futur, et améliorera la compétitivité de notre industrie aérospatiale ».

Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI a déclaré : « Ce financement dans le cadre du programme européen InnovFin vient soutenir un fleuron mondial de l’innovation aéronautique dans ses perspectives de développement. Il montre aussi que la Banque de l’Union européenne est un acteur important pour la sécurité des citoyens européens. »

A propos de l’ONERA, le centre français de recherche aérospatiale

L’ONERA, acteur central de la recherche aéronautique et spatiale, emploie 1985 personnes. Placé sous la tutelle du ministère des Armées, il dispose d’un budget de 236 millions d’euros dont plus de la moitié provient de contrats commerciaux. Expert étatique, l’ONERA prépare la défense de demain, répond aux enjeux aéronautiques et spatiaux du futur, et contribue à la compétitivité de l’industrie aérospatiale. Il maîtrise toutes les disciplines et technologies du domaine. Tous les grands programmes aérospatiaux civils et militaires en France et en Europe portent une part de l’ADN de l’ONERA : Ariane, Airbus, Falcon, Rafale, missiles, hélicoptères, moteurs, radars… Reconnus à l’international et souvent primés, ses chercheurs forment de nombreux doctorants.

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.