ActualitésInformations

#Solidarité Covid-19 : Be My Home recherche des logements meublés vacants pour aider les soignants

Déjà durement éprouvé par la première vague de Covid-19, le personnel soignant est à nouveau en première ligne pour gérer l’afflux des malades et sauver des vies.

Alors que la plupart d’entre eux n’ont pas pu prendre de congés, ils cumulent à nouveau les heures supplémentaires, travaillent durant leurs jours de repos, et doivent aussi renoncer à prendre des vacances.

Epuisés, ils sont déjà près de 6 sur 10 à se considérer en burn-out (source). À cette situation déjà difficile, se rajoute une autre contrainte : les longs déplacements pour faire le trajet entre l’hôpital et leur domicile, puisque nombre d’entre eux ne réside pas à proximité de leur lieu de travail.

Et le reconfinement, indispensable d’un point de vue sanitaire, leur complique encore la tâche puisque l’offre de transports en commun (bus, métros, RER, trains…) est revue à la baisse (source).

Dans ce contexte, Be My Home lance une opération #Solidarité avec le personnel médical en leur proposant plusieurs appartements pour le moment sur Lyon. Avec un objectif : les aider à simplifier leur organisation au quotidien.

Be My Home souhaite étendre son opération #Solidarité à Paris et Marseille, qui sont très touchées par la crise sanitaire, mais également dans d’autres grandes villes.

La conciergerie éco-responsable, spécialiste des locations de courtes durées de type Airbnb, s’engage aussi à nettoyer en profondeur chaque appartement, avec des produits à base de javel, pour éviter toute contamination par le Covid-19.

Une opération réussie lors de la première vague

Be My Home a lancé son opération #Solidarité lors de la première vague du Covid-19. Une opération réussie puisque au total environ 70 à 80 personnels soignants ont logé dans des appartements qui leur ont été proposés. Le tarif était d’environ 20€ par jour ce qui reste totalement raisonnable.

La proposition d’hébergement lors de cette première vague était sur la ville de Lyon. Aujourd’hui, Be My Home souhaite s’étendre dans de nouvelles villes notamment, Paris et Marseille qui sont très touchées, mais la start-up est également ouverte à d’autres villes, car le but est d’aider le personnel soignant en simplifiant leur quotidien.

Un appel à la solidarité lancé à tous les propriétaires et locataires

Pendant le reconfinement, nombre de propriétaires et de locataires ont laissé leurs appartements vides (résidences principales ou secondaires) pour se confiner ailleurs (notamment grâce au télétravail).

Alors Be My Home fait appel à leur solidarité !

Déborah souligne :

Plutôt que de laisser ses lieux vacants, nous comptons sur les propriétaires et sur les locataires pour nous aider à venir en aide aux médecins, infirmières et aides-soignants. Nous recevons en ce moment un afflux de demandes pour des locations de courte durée. Il n’y a d’ailleurs aucun risque puisque nous nous occupons de tout !

Be My Home va en effet gérer la gestion de ces appartements de A à Z :

  • création des annonces,
  • remise des clefs autonome et sans contact,
  • gestion des cautions,
  • nettoyage du logement,
  • fourniture du linge de maison (en coton bio),
  • contact permanent durant tout le séjour,
  • assistance réparation pour tous les biens et équipements de l’appartement,
  • adaptation du fonctionnement pour la protection de ses collaborateurs et prestataires, il n’y a aucun contact entre les personnes.

Face au Covid, chacun.e a ainsi le pouvoir d’agir, à son échelle, pour contribuer au bien-être de tous.

Aider les soignants en leur proposant des home sweet home provisoires à Lyon, Paris, Marseille et d’autres villes

Selon Santé Publique France, la propagation du virus à Paris est problématique : entre septembre et octobre, les données ont triplé. Il y a désormais 1 151 personnes hospitalisées (chiffres du 31 octobre) et plus de 900 patients en réanimation (source).

La ville de Lyon et sa région est aussi particulièrement touchée avec des contaminations en constante augmentation et plus de 100 morts en 24 heures (source).

Or, le pic épidémique n’a probablement pas été encore atteint…

Pour tenir le choc, le personnel soignant a impérativement besoin de limiter ses déplacements pour pouvoir se reposer et faire face à la situation dans les meilleures conditions possibles.

Déborah Gariglio, fondatrice de Be My Home, a donc décidé de leur proposer une solution pratique pour un hébergement temporaire.

Elle confirme :

Notre conciergerie Airbnb dispose de plusieurs appartements disponibles à Lyon qui pourraient être utilisés par le personnel médical durant cette période difficile. Aujourd’hui, nous faisons appel à vous tous car nous souhaitons étendre notre action dans les autres villes touchées comme Paris et Marseille et c’est pourquoi nous recherchons des logements meublés vacants.

Un nettoyage “anti-covid’ pour un maximum de sérénité

Crise sanitaire oblige, Be My Home a remplacé ses produits ménagers écologiques habituels par des produits à base de javel très efficaces contre le virus.

Chaque appartement est ainsi nettoyé et désinfecté en profondeur pour éviter toute contagion.

Les soignants peuvent donc emménager pour plusieurs jours, en mode “100% zen”, car ils ne seront pas contaminés et ne risqueront pas non plus de propager l’épidémie.

Ils vont pouvoir vraiment se détendre et se reposer pour récupérer entre chaque journée passée à l’hôpital.

À propos de Be My Home

Créé en 2017, Be My Home, c’est avant tout une équipe pleine de ressources, spécialiste de la location courte durée, qui a pour but de soulager les propriétaires de l’ensemble des démarches liées à la location de leur bien immobilier, tout en valorisant ce patrimoine.

Les voyageurs y gagnent aussi puisqu’ils profitent pleinement de leur séjour dans un bien sélectionné avec soin et disposant de nombreux services et prestations annexes pour rendre le séjour inoubliable.

Le tout, dans une dimension écologique et un état d’esprit écoresponsable qui fait partie de l’ADN de Be My Home.

La genèse de ce concept éco-friendly

Déborah Gariglio, 30 ans, est la fondatrice de Be My Home. Elle travaille pendant plusieurs années pour le site de réservations en ligne Booking, avant d’être débauchée par une jeune start-up de la foodtech.

Après un licenciement économique, elle décide de se lancer elle-même dans l’entrepreneuriat, forte de son expérience dans le monde du tourisme et de ses propres passions : entre nature et décoration.

La start-up est déjà présente à Lyon et a pour projet de s’ouvrir sur d’autres villes telles que Paris, Marseille.

Ainsi, Be My Home ambitionne de devenir la référence en matière d’investissements locatifs rentables et de s’implanter dans d’autres grandes villes de France, puis d’Europe. Elle recrute donc activement des city managers indépendants pour élargir son réseau.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :