AgendaInformations

Reconfinement : comme les restaurateurs vont-ils pouvoir survivre ?

Depuis le confinement du 17 mars, le secteur de la restauration fait partie des plus touchés par la crise sanitaire. A chaque nouvelle annonce du Président de la République, d’un ministre ou du préfet de police de Paris, il a dû s’adapter.  Le 28 octobre, pour faire face à la forte deuxième vague de Covid-19, Emmanuel Macron a annoncé un nouveau confinement national à partir d’aujourd’hui. S’il est moins contraignant par certains aspects, les restaurants vont devoir fermer leurs portes pour un temps. Les restaurateurs, bien qu’ayant majoritairement remonté la pente cet été, vont encore devoir faire face…

De nombreuses aides de l’Etat

Hier matin, le Premier ministre Jean Castex a pris la parole à l’Assemblée nationale, annonçant que les mesures de soutien exceptionnelles mises en place lors de la première vague vont être reconduites et amplifiées. « Tous les secteurs faisant l’objet d’une fermeture administrative bénéficieront ainsi d’aides pouvant aller jusqu’à 10 000 euros par mois via le fonds de solidarité. Pour tous les secteurs faisant l’objet d’une fermeture administrative, nous mettrons en place l’activité partielle avec zéro à charge pour l’employeur. […] Les PME qui connaissent des difficultés pourront bénéficier d’un renforcement des exonérations de charges et nous prolongerons de 6 mois les prêts garantis par l’Etat. Mercredi le conseil des ministres adoptera un nouveau projet de loi de finance rectificative prévoyant une enveloppe de 20 milliards d’euros supplémentaire pour financer ces mesures de soutien et d’accompagnement. »

« Dans notre métier de restaurateur, nous sommes habitués à nous adapter : il y a toujours de bons mois et de mauvais mois. La difficulté aujourd’hui est de s’adapter rapidement et d’avoir assez de trésorerie pour pouvoir le faire. », explique Laurent Villa, PDG du Group Clav qui comporte 9 restaurants. « Même si cela aura un coût non négligeable pour l’économie française, l’Etat met à disposition de nombreuses aides pour aider la restauration à traverser la crise : report ou exonération de charges, Prêt Garantis par l’Etat (PGE), chômage partiel, etc. Il faut activer tous les leviers possibles en fonction de son profil. » Il y aura aussi des négociations à mener en direct comme le report ou le paiement partiel d’un loyer par exemple.

Vers la livraison ou la vente à emporter

La livraison, avec le développement de plateformes dédiées qui se rémunèrent au moyen de commissions, connaît un succès croissant et avait déjà bien aidé les restaurants pendant le premier confinement. Outre le fait d’engranger tout de même des recettes, elle permet aussi de faire travailler ses équipes et de ne pas jeter ses denrées alimentaires. Un des freins à leur utilisation est le montant de la commission sur certaines plateformes. Pendant le confinement, la vente à emporter a véritablement émergé. Livraisons et ventes à emporter ont aussi porté secours à certains restaurateurs lors de l’annonce des couvre-feux. « Nous avons développé et utilisons depuis 3 ans un outil qui permet entre autres de proposer nos menus en livraison, à emporter ou à consommer sur place : RXclub. Depuis quelques mois, nous proposons ce système de pilotage de son exploitation à tous les restaurateurs. Compatible avec tous les logiciels de caisse et permettant d’adapter en direct ses menus, ses prix, de suivre le flux de clients, ses équipes, ses stocks, etc., RXclub est à la fois un support simplifiant la tâche du restaurateur et une application gratuite qui permet aux clients de commander et payer à distance. », rapporte Laurent Villa. RXclub c’est 80 000 utilisateurs et 1,8 million d’euros de chiffre d’affaires collectés en 8 mois. C’est aussi un moyen simple et intuitif, complémentaire des réseaux sociaux, de garder un lien avec ses clients, un atout incontournable pour les informer et les mobiliser en période de contexte incertain. « Nous sommes fiers de lancer RXHome aujourd’hui : une application de livraison à domicile unique à ce jour car elle permet aux restaurateurs de bénéficier de leurs marges contrairement aux applications concurrentes. Nous travaillons dessus depuis un moment et sommes heureux de pouvoir la proposer à temps à nos confrères. », annonce Laurent Villa.

Le Président de la République, dans son allocution du 28 octobre, a invité « […] dans la mesure des possibilités de chacun, à participer de cet effort en travaillant, en soutenant les entreprises aussi qui, proches de chez vous, ont innové à travers les commandes à distance, la vente à emporter ou la livraison à domicile. Le gouvernement d’ailleurs accompagnera les très petites et petites entreprises, comme les moyennes entreprises, les artisans aussi, qui entreprendront des démarches de numérisation. […] » Une promesse d’accompagnement confirmée hier soir par notre ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance Bruno Le Maire.

Dans les 9 établissements Tribeca présents sur la côte d’Azur, à Plaisir (78), à Lyon et à Lille, Laurent Villa a accusé une perte de chiffre d’affaires d’environ 30%. Il reste malgré tout optimiste pour son groupe et maintient les 5 ouvertures d’établissements prévus dans les mois à venir. « Nous avons la chance de bénéficier d’une trésorerie conséquente et avons toujours adopté une vision long terme qui nous permet aujourd’hui de poursuivre nos projets. Inquiets pour nos confrères les plus fragiles, nous pensons que la digitalisation des établissements est une des réponses à cette crise et nous réjouissons que l’Etat la soutienne et l’encourage. Nous attendons de voir concrètement comment cela se manifestera. »

A propos de RXclub :

Lancée en juin 2020, RXclub est une solution développée et testée depuis 3 ans qui permet aux restaurateurs d’optimiser la gestion de leur activité tout en proposant aux clients le meilleur d’une expérience digitale en restauration. Fin octobre l’application dispose de 80 000 utilisateurs. RXclub est un projet du Group Clav qui dispose de restaurants Tribeca dans différentes villes de France et de 2 usines alimentaires.

perelafouine

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.

%d blogueurs aiment cette page :