PUMA lance sa première montre connectée

Temps de lecture : 3 minutes

Disponible dès à présent, la toute première montre connectée de PUMA fonctionne sous la technologie Wear OS de Google™. Elle est dotée de la plateforme Snapdragon Wear 3100™ de Qualcomm®. Dévoilée début septembre, lors du salon high-tech IFA à Berlin, cette nouvelle montre connectée a d’ores et déjà remporté plusieurs prix de la part de publications technologiques et spécialisées.

Conçue pour aider les sportifs à s’entraîner, se motiver, suivre leurs objectifs et rester connectés pendant l’effort, la nouvelle montre connectée PUMA est l’une des plus légères du marché, dotée du système d’exploitation Wear OS. Elle associe le meilleur de la technologie et du sport dans un design sophistiqué, aussi esthétique qu’agréable au poignet, avec un boîtier ultraléger en nylon ajouré et aluminium. Son bracelet, texturé en silicone assure une bonne adhérence au poignet, tout en le laissant respirer pour transpirer le moins possible pendant l’effort. Cette montre se décline en trois coloris tendance. Autant dans son élément en salle de gym que dans la rue, elle prouve que le style a toute sa place dans les séances d’entraînement les plus poussées.

L’application pour les montres PUMATRAC, récemment lancée par PUMA, permet de suivre ses courses sur le système d’exploitation Wear OS de Google, en complément de l’application mobile gratuite de fitness PUMATRA qui connaît un franc succès. L’application suit les courses en extérieur comme en intérieur, en mesurant en continu la distance parcourue, la durée, le rythme cardiaque et les calories brûlées : les utilisateurs peuvent découvrir en un coup d’œil s’ils se maintiennent dans les objectifs. Ainsi, le téléphone reste à la maison et la montre prend le relais.

La montre connectée PUMA offre également le choix entre plusieurs cadrans interactifs, dont l’écran « Scorecard » qui affiche l’heure, la date et le rythme cardiaque, et permet de personnaliser les informations que l’utilisateur souhaite consulter en un coup d’œil. « Reach » remplit le cadran de cellules vertes (détail emblématique de la marque) dès que l’on s’approche de son objectif quotidien d’activité, tandis que « Heartrate » reflète la fréquence cardiaque au moyen d’une longueur d’onde colorée. Enfin, dans « Bounce », les données sont affichées dans un ballon de football ou de basket-ball (au choix) rebondissant. L’utilisateur peut également télécharger des photos de son compte Facebook ou Instagram, pour les afficher directement sur sa montre connectée – un moyen supplémentaire de personnaliser son cadran et de rester connecté… et, surtout, de rester dans la compétition.

Cette nouvelle montre possède, entre autres, les fonctionnalités suivantes :

  • Un monitoring du rythme cardiaque dès que l’utilisateur bouge, dès qu’il transpire, avec Google Fit™.
  • Un suivi GPS qui ne nécessite pas de téléphone en permanence. Le GPS intégré permet de connaître la position en temps réel, pour rester sur la bonne voie.
  • Un Google Assistant™ pour gérer les tâches du quotidien, paramétrer des rappels, et bien plus encore. (Attention, cette disponibilité du service variable selon les pays et les langues)
  • La nouvelle appli pour montre PUMATRAC sous Wear OS par Google qui suit la distance parcourue, la durée, le rythme cardiaque et les calories brûlées. Compatible avec Google Fit.
  • La possibilité de se connecter à Spotify pour suivre le rythme tout en musique.
  • Google Pay™ : Grâce à une puce NFC et à Google Pay, l’utilisateur peut effectuer des achats en boutique à l’aide de sa montre connectée. (Cette fonctionnalité n’est disponible que dans certains pays).
  • Un point météo actualisé, en temps réel.
  • Des applications d’entraînement permettant de synchroniser facilement les entraînements avec les applications compatibles.
  • L’étanchéité de la montre.

Cette montre connectée propose également les notifications smartphone, le suivi d’activité et peut se recharger rapidement.

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.