Près d’un salarié sur deux envisage de changer d’entreprise dans les six mois à venir

Temps de lecture : 3 minutes

L’engagement des équipes est un enjeu RH majeur. Son impact positif sur la performance des entreprises n’est plus à démontrer. AssessFirst, spécialiste français du recrutement prédictif, s’est penché sur le sujet en interrogeant 2 312 salariés sur leur engagement en travail.

Il ressort de cette étude que près de la moitié d’entre eux envisagent de changer d’entreprise dans les 6 prochains mois. Parmi les principales causes de départ énoncées, on retrouve notamment le manque de perspectives d’évolution, la mauvaise ambiance ou encore un poste inintéressant. Fait notable, la rémunération n’arrive qu’en 4èmeplace, ne constituant plus un levier prioritaire.

Par ailleurs, une scission générationnelle se dessine : les moins de 35 ans se sentent globalement moins engagés que leurs aînés. A contrario, les seniors souffrent de leur côté d’un plus grand manque de reconnaissance là où les plus jeunes s’y retrouvent davantage.

Les jeunes moins engagées que les plus de 50 ans

D’après l’étude menée par AssessFirst, un phénomène générationnel se dessine : les plus de 50 ans témoignent du plus fort taux d’engagement (moyenne de 7) alors queles moins de 35 ans sont moins engagés que leurs aînés(moyenne de 6,5). Conséquence de ce manque global d’engagement :48% des personnes interrogées envisagent de changer d’entreprise dans les 6 prochains mois.

Parmi les causes de départ énoncées, 1 personne sur 3 pointe du doigt lemanque de perspective d’évolution, 1 sur 4 unemauvaise ambianceet 1 sur 5 lecontenu de son poste. La rémunération n’arrive quant à elle qu’en 4èmeposition. Les salariés semblent donc être davantageen quête d’évolution et de bien être au travailque motivés par l’aspect purement pécuniaire.

Près d’1 personne sur 2 en manque de reconnaissance

En matière de reconnaissance, ce sontles plus de 50 qui souffrent le plus de ne pas être reconnus à leur juste valeur au travail(moyenne de 5,3). Un chiffre à corréler avec le fait que les seniors sontles plus insatisfaits des méthodes de managementde leur direction (moyenne de 5,2) et qu’ils estiment queleur entreprise ne s’implique pas suffisamment dans leur bien-être(moyenne de 5,3).

Nouvelle preuve de cette scission générationnelle, les moins de 35 ans se sentent de leur côté davantage reconnus et plus en phase avec les méthodes de mangement employées. Faut-il y voir la conséquence du jeunisme ambiant qui déteint sur le marché professionnel ?

« Seule 1 personne sur 10 est satisfaite des méthodes de management de son entreprise et 1 personne sur 4 seulement estime être heureuse d’aller au travail le matin. Les entreprises payent cher le prix d’un management non adapté aux demandes de leurs collaborateurs. »commente David Bernard, CEO d’AssessFirst.

Les 5 leviers clés de l’engagement

D’après cette étude, 5 facteurs semblent avoir un réel impact sur l’engagement des salariés :les horaires, l’autonomie accordée, l’apprentissage de compétences, le contenu du poste et enfin la rémunération.Là encore, ces résultats démontrent l’attachement des salariés à leur bien être :qualité de vie au travail et engagement semblent plus que jamais aller de pair.

« Le monde du travail est en pleine mutation, les codes changent. Aujourd’hui, le stakhanovisme de nos ainés ne fonctionne plus. La nouvelle génération de collaborateurs ne souhaite pas que leur engagement professionnel se fasse au détriment de leur vie personnelle. Les entreprises doivent donc s’adapter et, si certains pays d’Europe ont facilement pris ce virage, force est de constater que c’est souvent plus difficile en France.  »analyse David Bernard.

Méthodologie : étude réalisée par AssessFirst auprès de 2 312 salariés issus de la population française âgée de 18 ans et plus.

A propos d’AssessFirst

AssessFirst développe une solution de recrutement prédictif qui permet aux entreprises d’anticiper la capacité de leurs candidats et collaborateurs à réussir et à s’épanouir en poste. La solution d’AssessFirst s’appuie sur l’analyse des données de plus de 5 000 000 de profils, qu’ils soient candidats, employés, recruteurs. Aujourd’hui, plus de 3500 entreprises utilisent la solution AssessFirst et peuvent ainsi augmenter leur performance jusqu’à 25%, réduire leurs coûts de recrutement de 20%, tout en diminuant leur turn-over de 50%.

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.