Les vins aromatisés ne sont pas des premix

Temps de lecture : 2 minutes

Les vins d’apéritifs sont très concernés par l’examen du PLFSS2020 : en effet, le risque d’extension de la taxe « premix » à cette catégorie viti-vinicole définie dans un règlement européen depuis près de 30 ans, reviendrait à la faire disparaître.

L’aromatisation des vins est une tradition ancestrale qui remonte à plus de 2000 ans ! L’art de l’assemblage des fruits, des épices et du vin en fait partie et relève du savoir-faire des territoires français et européens, reconnu aussi à l’international.

Avec un degré d’alcool relativement faible (moins de 10 degrés), les Vins Aromatisés (Vins d’orange, Vins de Noel, Sangria, Kir …) répondent à une demande de consommateurs majoritairement de plus de 35 ans (voir chiffres ci-dessous) et sont principalement dégustés à l’occasion de l’apéritif, 1er moment du « menu à la française » classé au patrimoine de l’Unesco.

« Il s’agirait d’une première taxe comportementale sur les produits viti-vinicoles consommés en France. Bien loin des enjeux de santé publique car les vins d’apéritifs sont peu alcoolisés et peu consommés par les jeunes, ce projet de taxe ne prend absolument pas en compte les données de consommation » déclare Aymeric de Beauvillé, Président de la Fédération Française des Vins d’Apéritif.

L’extension de la taxe « premix » à ces boissons aurait pour effet de pénaliser les produits moins alcoolisés et donc de créer un effet de report sur d’autres boissons alcoolisées. Le résultat en termes de recettes fiscales serait nul et il serait contre-productif en matière de comportements responsables.

Laisser penser que les consommateurs de ces produits sont majoritairement des jeunes démontre une méconnaissance du marché. Ces produits traditionnels ne méritent pas d’être sacrifiés par une surtaxe injustifiée qui visait à l’origine des produits au marketing agressif qui ont disparu du marché.  Ce marché est très fragile en France alors que les meilleurs pratiques se généralisent : investissements techniques, assemblages optimisés, réduction du degré d’alcool, ingrédients plus sains, réduction de la teneur en calories.  Ils répondent davantage aux préoccupations actuelles des consommateurs.

Cette attaque contre le vin est inquiétante pour toute la filière qui est déjà mobilisée sur d’autres fronts dans un contexte international extrêmement tendu. En France, la consommation et la commercialisation de vin sont en baisse importante depuis des années. Les entreprises du secteur ont investi pour gagner des parts de marché à l’international mais la prohibition de cette catégorie en France serait un signal extrêmement négatif pour les exportations.

Quelques chiffres :

  • Les vins d’apéritifs sont consommés à 80% par les plus de 35 ans. 61% des consommateurs ont plus de 50 ans. (source Nielsen 2019 et Kantar 2019).
  • La part des moins de 35 ans parmi les consommateurs baisse de 12% depuis l’année dernière (source Nielsen 2019).
  • Plus de 125 000 foyers âgés de moins de 35 ans ont arrêté d’acheter ces boissons depuis l’année dernière (source Nielsen 2019).
  • Le marché est en forte baisse -14.2% en volume depuis l’année dernière et 600 000 foyers acheteurs en moins (source Kantar 2019) ,
  • De manière générale 44% des 18-24 ans réduisent ou veulent réduire leur consommation d’alcool (source IWSR)

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.