ActualitésCryptoMonnaies
A la Une

Devenir riche en faisant du minage de Bitcoins … pas si simple

Que ce soit du Bitcoin ou autre cryptomonnaie, il y a 2 manières d’en détenir. La plus classique, en acheter sur le marché au cours du jour, comme n’importe quel autre actif financier, la seconde faire du minage.

Le minage consiste à effectuer des opérations de calcul pour traiter les transactions d’une cryptomonnaie, tel que le Bitcoin. Ce sont des calculs très complexes, généralement effectués par la puissance de calcul, non pas du microprocesseur de l’ordinateur, mais de la carte graphique.

Effectivement, chaque transaction nécessite de puissants calculs pour assurer la sécurité et la réalisation de la transaction. Le calcul est effectué par les mineurs qui touchent, pour cela, une rémunération dans la cryptomonnaie qu’ils minent.

Mais, pour gagner de l’argent, il faut vraiment apporter une puissance de calcul énorme, on considère qu’avec un simple ordinateur de bureau ou portable, qu’on laisserait tourner 24h/24 en ayant installé un logiciel spécifique au minage, le rendement ne serait que de quelques centimes d’euros par jour.

Mais, il faut être prudent, certains logiciels de minage sont des pièges qui vont effectivement faire du minage mais surtout pour le concepteur du logiciel. L’utilisateur installe volontairement, le logiciel et ça lui rapporte … pas grande chose. Il y a des cas, où « on » ne sait pas que l’on fait du minage, le logiciel étant installé à l’insu du propriétaire de l’ordinateur (virus, cheval de troie, … ce n’est pas honnête, c’est même interdit), même si chaque ordinateur infecté rapporte peu, le résultat de la masse peut être significatif (d’où la nécessité de protéger correctement son ordinateur).

Donc, miner avec son ordinateur personnel, pour engranger des Bitcoins … on laisse tomber, si techniquement ça fonctionne, ça ne rapporte rien.

Pour vraiment gagner de l’argent, il faut monter ce que l’on appelle des « fermes de minages ». L’investissement est très important, ce sont des cartes graphiques qui coûtent des centaines d’euros pièces, plus la consommation électrique. Une balance à faire entre le coût du matériel (qu’il faut changer régulièrement … ça s’use) plus le prix de l’électricité face à la rémunération obtenu en cryptomonnaie.

En 2018, aux États-Unis dans l’État de New York, la ville de Plattsburgh a constaté qu’ils y avaient des mineurs de Bitcoin, qui faisaient cela de manière industrielle en consommant 10% de l’électricité de la ville. Nous pouvons imaginer le nombre d’ordinateurs et de cartes graphiques en batterie pour miner et consommer autant d’énergie.

Dans la réalité, le fonctionnement des cryptomonnaies, basé sur des calculs monstrueux permettant une excellente sécurité est énergivore au possible, ce qui est très mauvais pour la planète.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Un commentaire

  1. “Le minage de l’or est un gaspillage, mais ce gaspillage est bien moindre que l’utilité d’avoir de l’or comme moyen d’échange. Je pense qu’il en ira de même pour Bitcoin. L’utilité des échanges rendus possibles par Bitcoin sera bien supérieure au coût de l’électricité utilisée. Par conséquent, ne pas posséder de Bitcoin serait un gaspillage manifeste.” — Satoshi Nakamoto

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :