Les Français champions de l’abonnement collaboratif

Temps de lecture : 2 minutes

C’est officiel, le prix de l’abonnement Netflix est en hausse depuis aujourd’hui. Mais c’était sans compter le nouveau sport à la mode chez les 18 – 35 ans pour payer moins cher, il seraient plus de 10 % à le pratiquer (plus ou moins légalement…) : partager avec des proches les comptes des abonnements Netflix (mais aussi Spotify, Amazon prime, BeIN Sport…).

Pour surfer sur cette tendance (dont les Français sont les champions !), une startup permet même d’organiser ce « coabonnage Netflix » en quelques clics et d’arrondir ainsi ses fins de mois. Un nouveau né de l’économie collaborative qui séduira peut-être les adeptes du covoiturage, costockage, cotrainage, colunching…

Ils vendent leurs mots de passe Netflix pour arrondir les fins de mois

La startup de l’abonnement collaboratif est une cocréation française (cocorico !) née dans un espace de coworking. Pas si étonnant, une étude montre déjà que les français sont les champions du monde du partage de compte Netflix. Ce record très latin (ou très radin) a donc donné des idées.

Alors que 95% d’entre nous avons au moins un abonnement, ces petits montants additionnés chaque mois étouffent à petit feu le pouvoir d’achat. Souvent illégaux mais pas toujours, ces partages d’abonnements sont gentiment tolérés par les géants du streaming comme Netflix. (Rappelons qu’ils paient souvent très peu d’impôts en France, ce qui est assez gentiment toléré…)

Plus de 70 abonnements passés au crible de l’économie collaborative

La solution de « coabonnage » répond au nom de Spliiit, de l’anglais « split » (partager), mais avec trois « i » pour le prix d’un, à l’image de ses 3 cofondateurs et amis dans la vie qui partagent presque tout. La jeune pousse a déjà recensé plus de 70 abonnements pour lesquels les français peuvent partager et économiser jusqu’à plusieurs centaines d’euros par an. Un enjeu loin d’être anecdotique donc.

La musique, les films et séries, le sport à la télé, le wifi, les jeux vidéos, les logiciels, les abonnements aux salles de cinéma, aux musées, les box mensuelles, les programmes de coaching et de formation en ligne,… Depuis quelques années, la machine économique pousse les consommateurs à mettre presque toute leur vie sous abonnement et le phénomène tend à s’accélérer.

Le « coabonnage », un simple opportunisme pour parasiter toutes ces offres par abonnements ? « Au contraire, j’imagine un nouveau modèle d’abonnement collaboratif qui aidera les entreprises à toucher une clientèle qui n’aurait de toute façon pas voulu payer le prix fort…» prédit Jonathan Lalinec le cofondateur de Spliiit.

À propos perelafouine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.