ActualitésOrganisation

Le musée de l’Armée investit Pinterest

Fort du succès dernièrement rencontré sur les réseaux Tik Tok et Twitch ou encore à travers le partenariat avec Artips, le musée de l’Armée investit Pinterest avec un compte dédié à l’uniformologie. Des uniformes de la Maison du roi à ceux de l’infanterie, en passant par l’habit de cour ou de chasse, le Musée invite à plonger, en images, dans l’histoire du costume militaire, du règne d’Henri IV à Louis XVI. Manuscrits, gravures, uniformes, objets, effets personnels, pièces d’équipement, coiffures, casques sont ainsi présentés au sein d’une base collaborative où chacun est invité à partager ses connaissances. Au- delà de la dimension militaire, c’est la question de l’identité visuelle des soldats qui se révèle dans toutes ses dimensions : historique, esthétique, symbolique, voire sociologique. Un nouveau regard porté sur l’habit militaire et partagé avec une communauté de passionnés.

L’histoire du costume militaire est un sujet complexe, embrassant la question du vêtement officiel, du vêtement de cour ou simplement d’apparence militaire et touchant des champs aussi variés que la dimension anthropologique du costume, la représentation du pouvoir, la différenciation sociale ou encore le rapport au corps ou au genre.

La recherche dans ce domaine est toujours active, comme en témoignent les contacts réguliers que le musée de l’Armée, entretient avec chercheurs, institutions ou journalistes. Le sujet reste cependant complexe : les organisations, la succession des règlements et les nombreuses fantaisies rendent la matière difficile à appréhender. Afin de partager son expertise et nourrir la réflexion, le musée de l’Armée lance aujourd’hui un compte Pinterest, conçu comme une base collaborative, dédié à l’habillement du soldat entre 1600 et 1792. À la fois travail de recherche par la constitution d’un corpus iconographique large et accessible et outil de communication à destination du grand public, ce projet répond aussi au désir de redynamiser la discipline en lien avec les nouvelles approches en sciences humaines et sociales.

Le compte « Musée de l’Armée – Uniformologie » met ainsi à la disposition de tous une vaste documentation visuelle, mêlant images et appareil critique. Grâce aux fonctionnalités offertes par Pinterest (organisation des images en « tableaux », partage, commentaires et like), chacun est invité à contribuer à ce projet en partageant ses connaissances à l’aide de l’outil commentaire du site.

Faisant une large place aux fonds conservés au musée de l’Armée, ce projet s’ouvre également aux pièces d’autres institutions.

Mis en ligne le 26 octobre dernier, le compte propose d’ores et déjà une sélection de 200 images issues des collections du Musée et mises à la disposition de tous , en lien avec une politique active de numérisation des œuvres.

La base sera enrichie d’une quarantaine d’images chaque mois, en fonction d’un programme scientifique prédéfini et de l’actualité des collections du Musée, transposant un travail habituellement réservé au silence des bibliothèques, au bruissement de la toile.

perelafouine

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :