La sédentarité, si attractive mais si nocive !

Temps de lecture : 3 minutes

La sédentarité est un enjeu de santé publique présente à l’échelle mondiale. Elle correspond à « une situation d’éveil caractérisée par une faible dépense énergétique en position assise ou allongée ». Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), elle fait partie des dix premiers facteurs de « risque de mortalité dans le monde », entraîne l’introduction de maladies non transmissibles (MNT) – tels que le diabète, le cancer ou des maladies cardio-vasculaires – sur différentes tranches d’âge. Une étude réalisée en 2008 par cette institution démontre qu’environ 3,2 millions de décès chaque année sont attribuables au manque d’exercice. Et la France n’est pas épargnée par ce phénomène.

Nouveaux modes de consommation et sédentarité, quel lien ?

Il est à noter qu’il ne faut pas confondre sédentarité et inactivité physique, qui sont deux phénomènes distincts. Le second est considéré « comme un niveau insuffisant d’activité physique d’intensité modérée à élevée, c’est-à-dire un niveau inférieur à un seuil d’activité physique recommandé ». La sédentarité, expliquée au sein du paragraphe ci-dessus, est partiellement liée au recours accru des écrans (télévision, jeux vidéo, ordinateur) et à l’apparition de nouveaux modes de consommation (par exemple : e-commerce, livraison à domicile etc.) qui dispensent la population de sortir de chez soi.

La start-up parisienne WeWard se penche sur la problématique de la sédentarité et tente, à son échelle, de parer au problème.

Et si vous marchiez plus grâce à une application mobile ?

Le podomètre est un excellent outil pour mesurer l’activité physique d’un individu car il comptabilise le nombre de pas effectué par celui-ci, permettant une prise de conscience du comportement de la personne qui s’en sert.

WeWard s’inscrit dans cette lignée : la start-up a mis au point une application mobile gratuite qui calcule les pas de ses utilisateurs et qui récompense financièrement l’activité physique dite « douce », la marche. Elle comptabilise les pas effectués en extérieur afin de favoriser le bien-être de ses marcheurs tout en leur faisant découvrir des lieux insolites ou des nouveaux quartiers de la ville. La start-up encourage ainsi sa communauté à atteindre les 10 000 pas journaliers conseillés par l’OMS pour être en bonne santé.

Enquête : La sédentarité en France analysée par WeWard

WeWard effectue une enquête menée auprès de 37 000 utilisateurs de son application mobile en France métropolitaine pour mesurer leur taux de sédentarité.

Dans le document qui suit, la startup a ainsi élaboré une courte étude via WeWard Insight et établit un palmarès de 14 villes en France où ses utilisateurs sont le plus répandus afin de mesurer leur activité physique. Elle a classifié les villes où les usagers semblent être plus sédentaires, plus actifs et révèle le nombre de pas par jours effectués pendant la semaine par le marcheur.

À propos de WeWard

La plateforme WeWard a été créée en 2018 sous l’initiative d’Yves Benchimol, ingénieur polytechnicien (X2011) expert de la blockchain, la géolocalisation, l’intelligence artificielle et la retailtech (technologie appliquée au secteur de la distribution).

Lancée le 8 avril 2019, cette appli mobile récompense ses utilisateurs en monnaie digitale (les « Wards ») pour chaque pas effectué dans la rue. Les Wards sont ensuite échangeables contre des euros directement sur son compte en banque, des produits, des voyages ou encore des cartes cadeaux.

WeWard compte aujourd’hui plus de 37 000 utilisateurs actifs et a déjà récompensé plus d’1 milliard de pas ! Cette croissance exponentielle du nombre d’usagers lui permet de se hisser dans le top des applications de l’Apple Store dans la catégorie Style de Vie.

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.