ActualitésInformations

Focus sur Orléans, à la 16ème place du classement général

Quelle perception les actifs des 20 plus grandes villes françaises ont-ils de leur lieu de vie ? Le jugent-ils attractif ? Pour la troisième année consécutive, les plateformes RegionsJob et ParisJob (éditées par HelloWork) en partenariat avec le cabinet Hays – cabinet de recrutement spécialisé – ont réalisé une enquête pour en savoir plus.

En matière de qualité de vie, d’infrastructures, d’équipement pour la mobilité douce, de dynamisme économique, d’opportunités de carrières… quelles villes sont aujourd’hui les plus attractives selon leurs habitants dans le contexte de crise sanitaire ? Comment se positionne Orléans ? De quoi éclairer les éventuels candidats à la mobilité !

La qualité de vie est un critère ô combien important pour choisir sa ville de résidence. Orléans arrive en 15ème dans ce domaine. Comme au classement général, c’est Rennes qui tire encore son épingle du jeu en remportant la première position. Tours et Brest complètent le podium, et Dijon se place quatrième devant Strasbourg.

Difficile de concilier un marché de l’emploi porteur et un coût de la vie abordable. Concernant la perception du marché du travail, Paris est cette fois-ci sur la première marche du podium, devant Nantes et Rennes. Lyon et Strasbourg décrochent respectivement la 4ème et 5ème place. En matière d’emploi, Orléans se place en 11ème position derrière Grenoble, Brest ou Dijon. En toute fin de classement, on retrouve des villes du sud avec Toulon, Marseille, Nice et Montpellier, qui ferment la marche.

Sur la question du coût de la vie, c’est Saint-Etienne qui tire son épingle du jeu. Orléans arrive en 7ème position. Bordeaux, Nice et Paris terminent en revanche bonnes dernières sur ce critère.

En matière de dynamisme économique, peu de surprise par rapport au classement du marché du travail, avec un Top 5 quasi similaire. Nantes est considérée comme la métropole la plus dynamique, devant Rennes, Lyon, Toulouse et Paris, tandis qu’Orléans se classe 17ème.

Plusieurs villes affichent de bons scores quant à l’accès aux infrastructures dites classiques (écoles, sports, transports…) mais également aux équipements liés à la mobilité douce. Ce n’est pas le cas d’Orléans qui se classe en 17ème position concernant les infrastructures et en 12ème pour la mobilité douce derrière Dijon, sa voisine Tours ou encore Rouen.

Pour ce qui est des loisirs, de la culture et de l’environnement géographique, le top 5 se compose de Nantes, Brest, Grenoble, Nice et Montpellier. Orléans arrive 20ème, en dernière position.

Orléans moyennement recommandée à une personne cherchant à changer de région

Première du classement général, Rennes est également la ville la plus recommandée par ses habitants à une personne cherchant à changer de région (78%). Le Top 3 reste inchangé par rapport à 2019, mais Strasbourg prend cette année la 2ème place (77%) devant Lyon (74%). Orléans arrive en 12ème position avec 58% de recommandation.

Vue de l’extérieur : Orléans assez peu confiante

Certaines villes sont bien positionnées, tant au classement général, réalisé selon le ressenti de leurs habitants, que sur l’image qu’elles semblent projeter à l’extérieur. C’est le cas de Lyon, Rennes ou Strasbourg qui sont présentes à chaque fois dans le top 5. A l’inverse, Orléans est assez peu confiante sur l’image qu’elle renvoie avec une 14ème place sur cet item.

Les Orléanais estiment que l’image de leur ville s’est plutôt améliorée cette année

Si plus d’un quart des habitants d’Orléans (28%) considèrent que l’image de leur ville s’est améliorée cette année, c’est l’inverse qu’on observe à Paris et Grenoble, où les habitants estiment en effet à 67% et 64% qu’elle s’est dégradée. Nantes, malgré sa bonne position au général, dépasse également les 50% d’opinions négatives.

Méthodologie : Enquête réalisée en ligne du 11 octobre au 9 novembre 2020 auprès d’un panel de 3 454 actifs habitant dans les 20 métropoles citées.

A propos de HelloWork

HelloWork, l’acteur digital de référence de l’emploi, du recrutement et de la formation en France, accompagne les actifs tout au long de leur vie professionnelle, les entreprises, cabinets de recrutement, ETT sur leurs enjeux RH et recrutement et les centres de formation/écoles sur la valorisation de leurs offres de formation.

Les services HelloWork génère + de 2 000 recrutements par jour depuis le début de l’année.

Fort de 325 collaborateurs, 51,6 millions € de commandes en 2019, 20 années d’expérience, HelloWork accompagne 11 000 clients. Les différentes plateformes d’HelloWork réunissent en moyenne 4,4 millions de Visiteurs Uniques en septembre 2020 (Médiametrie//NetRatings – Mesure Internet Global). La société est 31ème du classement FrenchWeb500 2020.

HelloWork édite :

  • les plateformes emploi et recrutement :  Cadreo.com; Jobijoba.com; Parisjob.com;  Regionsjob.com; RegionsJob Intérim
  • la plateforme dédiée à la formation professionnelle MaFormation.fr
  • la plateforme dédiée à l’orientation pour l’enseignement supérieur Diplomeo
  • com, le media de référence pour les professionnels du web, BDM/tools, qui référence les meilleurs outils du digital et HelloWorkplace, le site d’actualité RH.

HelloWork développe également des solutions RH pour accompagner et favoriser l’expérience recruteur et candidat sur l’intégralité des process de recrutement :

  • CVCatcher, logiciel RH de captation de CV et JAI, une solution de chatbots spécialisée dans le recrutement
  • Talent Detection, solution de gestion de candidatures,
  • Talentplug, solution de multi-diffusion d’offres d’emploi et de stages,
  • SmartForum, solutions digitales emploi et attractivité pour les collectivités territoriales, salons et forums

Holeest, solution programmatique qui cible les internautes selon leurs profils et habitudes de navigation sur Internet pour leur présenter la bonne offre d’emploi, au bon endroit, au bon moment.

HelloWork est par ailleurs actionnaire de référence de la société Aladom, le spécialiste de l’emploi et du recrutement pour les services à la personne qui édite les plateformes Aladom.fr et Jemepropose.com et de la start-up Staffman, la première plateforme collaborative qui met en relation les ESN avec des candidats freelances ou en poste mais disponibles immédiatement.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.

%d blogueurs aiment cette page :