Entreprises : Comment faire face à la fin de Windows 7 ?

Temps de lecture : 4 minutes

Pendant près de 10 ans, des millions d’utilisateurs ont utilisé le système d’exploitation Windows 7 sur leur PC. Un rapport récent de Netmarketshare indique que Windows 7 est toujours utilisé sur 39% des PC. C’est donc plus de 100 millions d’utilisateurs qui font confiance à Windows 7. Pour tous ces utilisateurs, une nouvelle ère technologique va débuter le 14 janvier 2020, lorsque Microsoft mettra officiellement fin à la prise en charge de Windows 7.

Que signifie la fin de vie de Windows 7 ?

Lorsque Windows 7 atteindra sa phase de fin de vie le 14 janvier 2020, il continuera de fonctionner mais Microsoft cessera de publier des mises à jour et des correctifs pour le système d’exploitation. Il est également probable qu’il n’offre pas d’assistance en cas des problèmes.

Avec cet arrêt, c’est le moment idéal pour les entreprises de déterminer si elles souhaitent migrer vers Windows 10 ou s’intéresser à la modernisation de leur environnement de travail en suivant la tendance croissante des entreprises qui se tournent vers Mac.

Une migration vers Windows 10 ?

Bien que la mise à niveau de Windows 7 à Windows 10 semble être la solution la plus simple, elle nécessite l’achat d’une licence Windows 10, et celle-ci a néanmoins un coût. Windows 10 Home est disponible au prix de 139 dollars, et la version de Windows 10 Pro, 199 dollars.

L’achat d’une nouvelle machine est une autre option, la fin de vie de Windows 7 pourrait être une bonne excuse pour opter pour du matériel récent et plus avec Windows 10 installé.

Changer de système d’exploitation

Linux est un système d’exploitation open-source totalement libre d’utilisation. Il est également régulièrement mis à jour par une communauté de développeurs enthousiastes qui proposent de nombreux programmes gratuits. Ce système peut être utiliser en toute sécurité, de nouveaux correctifs de sécurité ont d’ailleurs été appliqués pour se protéger des menaces.

Et si les entreprises en profitaient pour migrer sur Mac ?

Apple jouit d’une réputation bien méritée en ce qui concerne la conception de son matériel et de son système d’exploitation macOS, à la fois simple à utiliser et sécurisé contre les menaces Internet.

Chaque système d’exploitation offre de nouveaux outils de productivité adoptés massivement dès leur sortie. Contrairement à Windows qui peine à convaincre – voir Windows 8 – les nouvelles versions de MacOS deviennent le système d’exploitation dominant en quelques mois.

Les systèmes d’exploitation Apple sont gratuits et faciles à mettre à niveau par les utilisateurs, ou par le service informatique, grâce à une solution de gestion des appareils mobiles (MDM).

La plupart des programmes utilisés dans Windows sont également disponibles pour Mac. Bien qu’ils ne soient pas gratuits, il existe également de nombreux programmes alternatifs et il est possible d’utiliser un émulateur.

Bien que les produits Apple sont notoirement plus couteux, les ordinateurs Mac ont tendance à mieux vieillir que les ordinateurs Windows. Par conséquent, même si vous dépensez beaucoup d’argent, votre nouveau Mac devrait vous durer longtemps.

Après avoir mené une vaste étude interne sur leur programme de choix, IBM a constaté qu’ils économisaient entre 273 et 543 dollars par Mac par rapport à un PC sur une durée de vie de quatre ans.

Utiliser Mac ne veut pas dire renoncer à Microsoft

Microsoft est le logiciel standard de l’entreprise, en particulier d’Office 365. Pour sécuriser au mieux l’expérience Office sur Mac, Jamf et Microsoft se sont associés pour apporter le concept d’accès conditionnel au Mac.

Afin de s’adapter de manière sécurisée aux nouveaux espaces de travail (co-working) et à la plus grande mobilité (télétravail), les utilisateurs doivent accéder aux ressources stockées dans le cloud, 24 heures sur 24 et aux quatre coins du monde. Microsoft déplace ainsi les données de l’entreprise, y compris Office 365, vers le cloud avec Azure Active Directory (AD).

Pour sécuriser ces ressources cloud, Jamf a collaboré avec Microsoft pour offrir aux entreprises une solution de gestion automatisée de la conformité pour les périphériques Mac accédant aux applications configurées avec l’authentification Azure AD. Cette collaboration garantit que seuls les utilisateurs de confiance, issus d’appareils compatibles utilisant des applications approuvées, accèdent aux données de l’entreprise.

Si un Mac non conforme tente d’accéder, il est bloqué et un chemin de correction simple lui permet de devenir conforme et d’obtenir un accès en toute sécurité.

Mac, le choix des employés

Un récent sondage a révélé que 72% des employés choisiraient un Mac plutôt qu’un PC si l’occasion se présentait. Et ce n’est pas surprenant. La plupart des utilisateurs apprécient Apple à la maison et souhaitent désormais vivre la même expérience au travail. Et les entreprises devraient sérieusement envisager de répondre aux besoins de leurs effectifs. C’est-à-dire s’ils veulent voir une augmentation de la rétention, de la productivité, de la créativité et de la collaboration des employés.

Cette même enquête a révélé que :

  • 77% des employés choisiront de travailler dans une entreprise ou de rester dans leur entreprise existante si un choix de technologie de travail leur est proposé
  • 68% des employés sont plus productifs avec l’appareil de leur choix
  • 37% sont plus créatifs avec l’appareil de leur choix
  • 35% sont plus collaboratifs sur le périphérique de leur choix

A propos de Jamf Jamf s’engage à permettre aux services informatiques d’autonomiser les utilisateurs finaux et d’apporter l’expérience légendaire d’Apple aux entreprises, aux établissements d’enseignement et aux organisations gouvernementales via ses produits Jamf Pro et Jamf Now, ainsi qu’à plus de 75 000 membres de la communauté Jamf Nation. Aujourd’hui, plus de 26 000 clients dans le monde comptent sur Jamf pour gérer plus de 13 millions d’appareils Apple.

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.