ActualitésInformations

Déconfinement partiel : 5 conseils pour garder les équipes soudées et motivées

Aude Barral - Cofondatrice et CCO de CodinGame

Dans le cadre du déconfinement partiel qui maintient la majorité des équipes techniques à distance, le défi des managers est de s’assurer que les collaborateurs restent concentrés, productifs et motivés lorsqu’ils travaillent depuis leur domicile. La clé est de compenser le déficit de suivi par des liens et des échanges collaboratifs qui permettent d’impliquer les salariés selon d’autres modalités. Voici les 5 conseils pour garder les équipes techniques engagées dans un contexte de travail distant.

  1. Prendre le temps de communiquer

Lindsay McGregor et Neel Doshi (Harvard Business Review) expliquent que sans une gestion adéquate, la motivation des employés à distance peut chuter à moins de 50% de ce qu’elle était au bureau. Pour éviter la “spirale de la démotivation”, le premier point est : maintenir la communication. À distance, le soutien renforcé à chaque membre de l’équipe doit être plus intense qu’au bureau, en vue de prévenir tout sentiment d’isolement.

L’utilisation des outils de chat ou de visio-conférence tels que Slack, Meet, WhatsApp, Basecamp, ou Viber, permet d’avoir des discussions de groupe réguières. Il est important d’encourager des échanges constants entre les salariés pour maintenir la cohésion de l’équipe, sur des sujets autour mais également hors des thématiques professionnelles. Il est essentiel de privilégier les échanges individuels quotidiens basés sur l’écoute active, qui seuls permettent de déceler les signaux faibles.

  1. Maintenir des plannings et des objectifs clairs

L’enquête CodinGame 2020 sur les développeurs et leurs métiers a révélé que “les changements de planning inopinés et le manque de visibilité dans les objectifs” est la principale crainte des développeurs au travail. En utilisant des logiciels de gestion de projet et de planification comme Jira, Asana ou Trello les collaborateurs peuvent suivre les avancées des projets en cours et d’obtenir une meilleure lisibilité sur les tâches à effectuer. Les deadlines doivent être fixées en accord avec l’équipe et utilisées comme un vecteur d’engagement de chaque salarié.

À distance, tout changement inopiné de planning peut être très déstabilisant. Organiser des réunions hebdomadaires de planification en visio-conférence contribue à minimiser les glissements de roadmap et de communiquer sur les changements imprévus. En parallèle, il ne faut pas hésiter à sensibiliser les collaborateurs aux objectifs stratégiques de haut niveau. Trouver du sens et comprendre ce à quoi son travail quotidien contribue est en effet un excellent vecteur d’engagement et de motivation pour les développeurs.

  1. Autoriser plus de flexibilité

“Des horaires de travail flexibles et un meilleur équilibre vie privée/vie professionnelle” est la priorité numéro 1 des développeurs interrogés dans l’étude CodinGame 2020, devant le salaire ou les opportunités de promotion. En travaillant depuis leur domicile, les membres de l’équipe peuvent également avoir des difficultés à jongler avec leurs priorités professionnelles et leur emploi du temps familial. Proposer aux collaborateurs davantage de flexibilité pour organiser leur emploi du temps quotidien leur permettra de trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Les sollicitations intempestives favorisées par les outils de communication instantanés peuvent enfin déstabiliser la productivité des équipes tech. L’utilisation d’agendas partagés comme Google Agenda permet de visualiser les plages de disponibilité de chacun et de conserver des temps de concentration indispensables à l’efficacité opérationnelle.

  1. Privilégier la bienveillance

Dans un contexte de télétravail, il est important de fédérer les collaborateurs en misant sur une culture d’entreprise axée sur la bienveillance et le sens commun. Les occasions spéciales (anniversaires, réussites) doivent être célébrées, même à distance. Cela donne le sentiment aux collaborateurs, même lorsqu’ils sont éloignés les uns des autres, de faire partie d’un tout solidaire.

De la même manière, veiller à ce que les échanges en messagerie instantanée soit formulés avec le plus de bienveillance possible est primordial. Pour tout échange long, il faut décrocher son téléphone ou la visio : les discussions en mode “tchat” sont en effet plus facilement sujettes aux incompréhensions et aux erreurs d’interprétations.

  1. Miser sur les activités de team building

Travailler à distance ne signifie pas que l’équipe technique doit se priver de moments de convivialité collectifs. Il est très important d’offrir aux collaborateurs des temps qui leur permettent de se défouler dans un environnement ludique. Par exemple, les développeurs peuvent se « réunir » en ligne à l’heure du déjeuner ou après le travail pour jouer à “Clash of Code”, de courtes battles de code à plusieurs qui font la part belle à la réactivité et la dextérité des participants. C’est l’occasion de mettre ses collègues au défi et de dérouiller les réflexes en programmation, juste pour le plaisir. Extia, Sopra Steria, ou Carrefour ont récemment organisé ce genre d’événements en interne.

Une activité prisée des développeurs dans un environnement de travail distant : les challenges de code en ligne. D’une durée de 24h à deux semaines, ces challenges immersifs sont avant tout l’occasion de passer un bon moment avec les collègues distants. Facebook, le réseau international des écoles 42 ou encore Amadeus ont récemment proposé cette activité à leurs développeurs.

Tags
Booking.com

Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :