ActualitésOrganisation

Conflits, catastrophes, crises climatiques… l’appel de fonds de l’UNICEF pour des urgences humanitaires sans précédent

Les fonds permettront de financer des programmes essentiels pour plus de 110 millions d’enfants dans 155 pays et territoires tout au long de l’année 2023.

 L’UNICEF a lancé aujourd’hui un appel de fonds d’urgence de 10,3 milliards de dollars pour venir en aide à plus de 173 millions de personnes – dont 110 millions d’enfants – touchées par les crises humanitaires, les effets persistants de la pandémie de COVID-19 et la menace croissante des phénomènes météorologiques violents liés au changement climatique.

« Aujourd’hui, le nombre d’enfants ayant besoin d’une aide humanitaire est le plus élevé jamais enregistré au cours des dernières décennies », a déclaré Catherine Russell, directrice générale de l’UNICEF. « Partout dans le monde, ils sont confrontés à un ensemble de crises meurtrières, allant des conflits et des déplacements aux épidémies de maladies et à la montée en flèche des taux de malnutrition. Parallèlement, le changement climatique aggrave ces crises et en déclenche de nouvelles. Il est essentiel que nous disposions du soutien adéquat pour venir en aide aux enfants grâce à une action humanitaire décisive et rapide. »

Au début de l’année, le nombre de personnes ayant besoin d’aide humanitaire et de protection était estimé à 274 millions. Tout au long de l’année, ces besoins ont considérablement augmenté, en grande partie à cause des conflits – comme la guerre en Ukraine -, de l’insécurité alimentaire croissante, des menaces de famine dues entre autres à des facteurs climatiques, et des inondations dévastatrices notamment au Pakistan. Dans le monde entier, la résurgence d’épidémies, telles que les épidémies de choléra et de rougeole, constitue un danger supplémentaire pour les enfants en situation d’urgence.

Les effets persistants de la pandémie de COVID-19, ainsi que les perturbations et l’instabilité économiques mondiales, notamment l’inflation et l’augmentation du coût des denrées alimentaires et du carburant, ont eu un impact dévastateur sur la vie et le bien-être de millions d’enfants parmi les plus vulnérables du monde.

Le changement climatique exacerbe également l’ampleur et l’intensité des situations d’urgence. Les dix dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées et le nombre de catastrophes liées au climat a triplé au cours des trente dernières années.Aujourd’hui, plus de 400 millions d’enfants vivent dans des zones où la menace d’une montée des eaux est élevée, voire extrêmement élevée.

En parallèle, un nombre record d’enfants traversent les frontières, avec leur famille, séparés d’elle, ou non accompagnés. Au total, près de 37 millions d’enfants dans le monde sont déplacés en raison de crises en cascade ; un nombre qui n’avait plus été atteint depuis la Seconde Guerre mondiale.

Dans le cadre de son Action Humanitaire pour les Enfants (HAC), qui établit l’appel de l’agence onusienne pour 2023, l’UNICEF prévoit de venir en aide à :

  • 8,2 millions d’enfants via un traitement contre la malnutrition aiguë sévère
  • 28 millions d’enfants via des campagnes de vaccination contre la rougeole
  • 63.7 millions de personnes grâce à la fourniture d’un accès à l’eau potable pour la consommation et les besoins domestiques
  • 23.5 millions d’enfants, d’adolescents et de soignants via la fourniture de soins en santé mentale et un soutien psychosocial
  • 16.2 millions d’enfants et de femmes grâce à des dispositifs d’atténuation des risques, de prévention et/ou de réponse aux violences basées sur le genre
  • 32 millions de personnes grâce aux réseaux sécurisés et accessibles permettant de signaler les cas d’exploitation et d’abus sexuels de la part du personnel fournissant une assistance aux populations affectées
  • 25,7 millions d’enfants grâce à une offre d’éducation formelle ou non formelle, y compris une éducation préscolaire

Les cinq principaux appels en termes de besoins de financement pour 2023 sont les suivants :

Afghanistan 1,65 milliard de US dollars
Ukraine et la réponse aux réfugiés 1,058 milliard de US dollars
Crise des réfugiés syriens 867 millions de US dollars
République démocratique du Congo 862 millions de US dollars
Ethiopie 674 millions de US dollars

« Les effets dévastateurs du changement climatique sont une menace constante pour les enfants », a déclaré Catherine Russell. « C’est pourquoi nous donnons la priorité au renforcement des mesures d’adaptation et de résilience au climat dans le cadre de notre intervention humanitaire. Cela nous permettra d’atteindre les enfants qui vivent les crises d’aujourd’hui, tout en les aidant, eux et leurs communautés, à se préparer à celles de demain. »

Placer les organisations nationales et locales au cœur des opérations humanitaires est une stratégie clé de l’intervention humanitaire de l’UNICEF. Les principaux résultats obtenus en 2022 ont été rendus possibles par les partenariats de l’UNICEF, notamment avec les équipes humanitaires de pays, les agences de l’ONU, la société civile et les organisations non gouvernementales, les intervenants nationaux et locaux et les partenaires financiers. Parmi les résultats notables :

  • 23,8 millions d’enfants vaccinés contre la rougeole
  • 2,6 millions d’enfants traités pour malnutrition aiguë sévère
  • 28 millions d’enfants bénéficiant d’un accès à l’éducation formelle ou non formelle, y compris l’apprentissage préscolaire
  • 13 millions d’enfants, d’adolescents et de soignants bénéficiant de soins en santé mentale et de soutien psychosocial au niveau communautaire
  • 25,9 millions de personnes ayant accès à une quantité suffisante d’eau potable pour leur consommation et besoins domestiques
  • 5,5 millions de personnes bénéficiant de réseaux sécurisés pour dénoncer l’exploitation et les abus sexuels
  • 4,2 millions de femmes, de filles et de garçons ayant accès à des dispositifs d’atténuation des risques, de prévention et/ou de réponse aux violences basées sur le genre

Alors que les besoins humanitaires atteignent un niveau sans précédent, l’UNICEF demande à ses partenaires d’accroître leur soutien aux interventions humanitaires destinées à sauver la vie des enfants, en maximisant la flexibilité de ce financement, en donnant la priorité aux actions d’anticipation et aux efforts de prévention liés au climat, en adoptant de toute urgence des approches de préparation et de réponse, et en garantissant une assistance humanitaire équitable et fondée sur des principes.

Les 5 principaux appels sous-financés en 2022 étaient les suivants :

  • Libye 91 % non financés
  • Cameroun 89 % non financés
  • Liban 89 % non financés
  • Réponse européenne multi-pays aux réfugiés 88 % non financés
  • Guinée 85 % non financés

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus difficiles du monde, pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans plus de 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout dans le monde, pour construire un monde meilleur pour tous. Plus d’informations sur www.unicef.fr

perlafouine

Une question, une remarque : webmaster@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :