ActualitésCryptoMonnaies
A la Une

Bitcoin l’objet des fantasmes et des imprécisions

Depuis sa création le Bitcoin n’intéresse qu’une poignée d’internautes, d’investisseurs, de partisans, certains diront de fanatiques et dès que son cours a une poussée de fièvre, tout le monde en parle, tout le monde ne veut et tout se mélange.

En parcourant les réseaux, j’ai lu que 2021 serait l’année de la Blockchain donc du Bitcoin.

Ils sont nombreux à imaginer que Bitcoin et Blockchain ne font qu’un. C’est vrai que toutes cryptomonnaies, dont le Bitcoin, utilisent la technologie des « chaînes de blocs » ou Blockchain. C’est une technologie qui permet de stocker et de transmettre des informations sans organe central, entre les utilisateurs de manière cryptée et où les blocs sont régulièrement contrôlés.

C’est un peu le fonctionnement d’internet, lorsque l’on envoie une information, elles sont découpées en petits morceaux, qui vont voyager sur le réseau pour se reconstituer au point de destination.

Les blockchains posent des problèmes de contrôle, non pas technique mais gouvernementaux. Ce n’est pas une base de données centralisée où les gestionnaires doivent rendre des comptes. Comme une base de données clients, où l’on ne peut pas stocker n’importe quoi, n’importe comment, la CNIL a son mot à dire.

Les cryptomonnaies sont une utilisation parmi tant d’autres des Blockchains, technologie qui intéresse le milieu de la finance, de l’assurance et de toutes les activités qui ont besoin de sécurité dans la conservation des données.

Les milliardaires dans le monde ne le sont pas devenus grâce au Bitcoin

On ne devient pas milliardaire en plaçant de l’argent en Bitcoins, mais avec des activités industrielles, commerciales, des innovations, Bill Gates, Mark Zuckerberg, John D. Rockefeller, Jeff Bezos, Bernard Arnault, Warren Buffet, … n’ont pas atteint ce niveau de fortune en misant sur le Bitcoin.

Ils peuvent en acheter pour montrer qu’ils sont dans le coup, mais sans mettre en danger leur fortune. Mais lorsqu’un de ces milliardaires annonce qu’il a acheté pour x millions de dollars de Bitcoins, c’est comme pour le commun des mortels en acheter pour 10 dollars.

Les millionnaires en Bitcoins ne le sont que virtuellement, ils sont insignifiants ceux qui en sortent en ayant multiplié par N la somme misée au départ. Tout est dans le fantasme, ne pas vendre trop tôt. Pourquoi sortir avec un Bitcoin à 40 000 dollars, alors que certains l’annonce à 100 000 dollars. Et s’il est un jour à 100 000 dollars, pourquoi vendre puisque certains, à ce moment, imagineront un Bitcoin à 500 000 dollars et ainsi de suite.

Et il y a ceux qui se font arnaquer

Nombre d’avocats, en France, ont sur leur bureau des dossiers d’épargnants qui se sont fait avoir par des courtiers en Bitcoins, très bon commerçants, très beaux parleurs. Qui avec moult chiffres et graphiques leur ont expliqué la progression du Bitcoin (ou autre cryptomonnaies) en oubliant de rappeler que les rendements du passé ne préjugent pas des rendements futurs.

Encore, si le courtier existe vraiment, que ce n’est pas simplement une arnaque pour partir avec les économies, généralement, de seniors. C’est un moindre mal.

Souvent, ces courtiers promettent une rentabilité annuelle, font miroiter des taux qui n’existent pas. Bien entendu, en 2020, entre le début et la fin de l’année la progression fut phénoménale, mais juste sur les dernières semaines de l’année.

Encore fallait-il pour voir réaliser cette plus-value. Trop souvent, à ce moment, le courtier n’est pas joignable, prétend un problème technique, une durée minimale de placement, … tout est bon pour ne pas pouvoir vendre et au contraire de faire croire à l’épargnant qu’il doit faire un nouveau versement pour gagner encore plus et récupérer le tout.

Comme le fait remarquer l’AMF (Autorité des Marchés Financiers), il faut absolument passer par un intermédiaire qui est enregistré auprès de … l’AMF et rester très prudent, c’est spéculatif.

En résumé :

  • Les Blockchains n’ont été inventées pour les cryptomonnaies
  • On ne devient pas milliardaire en misant sur le Bitcoin
  • On se méfie des courtiers

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :