Backoff pour signaler son intention de stationner

Temps de lecture : 3 minutes

Le standard de sécurité routière ne cesse d’évoluer. Cela a été le cas des ronds-points, ou encore des troisièmes feux de « stop », que la norme ECE 48 a imposé à tous les véhicules construits en Europe depuis 1998.

Une difficulté de signalisation persiste pourtant : la différence entre une personne qui met son clignotant pour tourner, et celle qui le met pour garer son véhicule.

Pour apporter une solution à ce problème, Backoff propose un dispositif de signalement breveté simple et visible, pour tous types de véhicule.

BACKOFF, VISIBILITÉ ET SIMPLICITÉ, POUR PLUS DE SÉCURITÉ

Le dispositif BACKOFF affiche un signal clair et efficace : la lettre P de « parking ». Ce  symbole  universellement  reconnu  est visible de jour comme  de nuit  grâce  aux  LED  qu’il  renferme. Le créateur annonce :

SIGNALER L’INTENTION DE SE GARER, LA VRAIE BONNE IDÉE

Chercher une place en ville est souvent synonyme de casse- tête : il faut ralentir sans gêner la circulation, slalomer entre les voitures en double-file, veiller aux cyclistes, aux motards et aux piétons… Même avec son clignotant en marche, les autres usagers doublent, klaxonnent et s’impatientent…

Le constat est sans appel : le clignotant qui remplit trop de fonctions à la fois ne suffit pas à indiquer clairement les intentions du conducteur.

Se garer peut même devenir dangereux quand des véhicules doublent sans prêter attention à la manœuvre en cours…

Comment annoncer aux autres son intention de se garer ? Comment sécuriser sa manœuvre et éviter tout conflit ?

BACKOFF permet d’envoyer un signal clair et visible depuis la lunette arrière d’un véhicule grâce à l’ajout de deux panneaux LED. Ils annoncent un changement de vitesse inattendu, et partagent l’intention du conducteur de stationner rapidement.

 « Avec BACKOFF, fini les accidents, l’impatience des autres et les noms d’oiseaux reçus gratuitement ! Vous faites part de votre intention de vous stationner simplement. »

Invention brevetée et testée en situation réelle avec succès, le système BACKOFF est naturellement compris et apprécié des automobilistes, sans qu’aucune information officielle n’ait été préalablement communiquée. Le symbole « P » encadré   et clignotant est apparu comme une évidence pour tous les usagers interrogés.

BACKOFF peut s’installer sur la lunette arrière de tous les véhicules, particuliers et professionnels ayant à stationner fréquemment.

Riverains, taxis, livreurs, ambulanciers, infirmiers libéraux et commerciaux pour ne citer qu’eux… Il constitue une solution de taille, qui permet d’éviter les conflits, les heurts et garantit une future manœuvre en toute sécurité, avec des usagers correctement avertis autour de soi.

BACKOFF est aussi un dispositif sécurité pour les motards et les cyclistes, qui peuvent veiller à une éventuelle ouverture de portière.

À PROPOS DU FONDATEUR DE BACKOFF

Après commande, le système BACKOFF peut être installé par toutes les personnes disposant de connaissances techniques, ou par un garagiste. Ismaël Fofana, créateur du concept, nous explique : « Nous offrons des tutoriels d’installation, mais nous vous conseillons de vous rapprocher de votre garagiste pour la pose du dispositif BACKOFF. Comptez 30 minutes à une heure d’intervention, selon le modèle de votre véhicule. »

Il ajoute « C’est en roulant tous les jours à raison de 8h par jour que j’ai constaté que les automobilistes n’arrivaient pas à signaler leur intention de se garer simplement avec le clignotant. Cette incompréhension générait parfois une telle frustration que certains en venaient aux mains… Il fallait inventer une solution ! »

Ismaël Fofana imagine et développe la solution “Backoff” pendant plusieurs mois aux côtés d’un ami investisseur. Il fait breveter son invention par des avocats spécialistes en 2018.

Le créateur souhaiterait que Backoff devienne un standard de la sécurité routière. Ceci rappelle le parcours du 3ème feu de stop : dans un premier temps il était acheté à l’unité et fixé par les usagers puis est devenu un standard de sécurité obligatoire pour les constructeurs.

Ismaël Fofana, 35 ans, naît en Côte d’Ivoire. Il est passionné de sports, notamment de basket- ball qu’il pratique depuis 15 ans, avant de se réorienter professionnellement. Il devient VTC en 2016 et constate de nombreux problèmes en circulant en ville.

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.