ActualitésInformations
A la Une

Aujourd’hui les nouvelles contradictoires pleuvent

L’Allemagne a pris la décision de retirer la France de la zone à hauts risques en raison de l’amélioration de la situation épidémiologique dans notre pays ce qui facilitera l’arrivée des transfrontaliers de France en Allemagne, ils ne seront plus mis en quarantaine à partir du 22 mai, ils devront néanmoins présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures ou être totalement vaccinés ou considérés comme guéris, en somme le pass sanitaire avant la lettre.

Par contre, en raison de la propagation du variant indien, la Grande Bretagne sera classée à partir de 23 mai comme zone de mutation des variants ce qui la conduit à soumettre à une période de quarantaine de deux semaines, qui ne pourra pas être écourtée, même si le test est négatif, ainsi à partir de 23 mai, les transporteurs publics ne seront autorisés à transporter vers l’Allemagne en provenance de la Grande Bretagne que des citoyens allemands ou vivant dans ce pays.

L’Allemagne a opté pour une politique très prudente dans la lutte contre le virus, si la vie a repris son cours petit à petit en cette fin de semaine avec la levée de nombreuses rétractions mises en place contre la Covid, les citoyens doivent présenter un test négatif ou être vacciné ou être guéris pour accéder à de nombreuses activités, comme manger au restaurant ou aller à la piscine.

La plus mauvaise nouvelle est celle diffusée par l’Organisation mondiale de la santé, l’OMS, alors que la pandémie a fait près de 3,5 millions de morts dans le monde, un chiffre en augmentation constant depuis la fin de décembre 2019, selon un bilan établi par l’Agence France Presse AFP à partir de sources officielles au 22 mai, ces chiffres qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé seraient globalement sous évalués.

Ces chiffres excluent les révisions à la hausse réalisés a posteriori par certains organismes statistiques, en prenant en compte la surmortalité directement ou indirectement liées à la Covid-19, on ne sait pas où on en est, l’OMS estime que le bilan réel de la pandémie est deux à trois fois plus élevé que les chiffres de l’AFP, sans pouvoir donner plus de précisions sur son estimation, pour le moment.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :