TransferWise lève 292 millions de dollars

TransferWise annonce avoir finalisé, à hauteur de 292 millions de dollars, une levée de fonds de financement secondaire. La fintech confirme ainsi sa place parmi les entreprises technologiques les plus rentables, à la croissance la plus rapide au monde. Le service « TransferWise for Business » a d’ailleurs été utilisé pour le règlement de cette transaction qui valorise désormais la société à 3,5 milliards de dollars. À ce jour, TransferWise a récolté 689 millions de dollars de financement primaire et secondaire.

Des investisseurs de renom

Ce tour de table a été mené par Lone Pine Capital, Lead Edge Capital et Vitruvian Partners. Andreessen Horowitz et Baillie Gifford, déjà présents au capital, ont poursuivi leur investissement et élargi leur participation dans TransferWise. Certains investissements proviennent également de fonds gérés par BlackRock.

Faire de la transparence la nouvelle norme

TransferWise, qui milite depuis sa création pour plus de transparence et pour mettre fin aux frais cachés, a construit son modèle sur la mise à disposition du taux de change réel pour toutes les transactions. D’ailleurs, en 2018, l’Union européenne s’est prononcée en faveur du modèle de TransferWise pour la législation sur les paiements transfrontaliers : une nouvelle réglementation qui interdit les majorations de taux de change lors des paiements internationaux.

Une tendance qui gagne du terrain puisque l’Australie et la Commission Australienne de la Concurrence et de la Consommation (CACC) devraient également suivre la même démarche que l’UE. En effet, la réflexion est née suite aux nombreuses plaintes de clients sur les taux de change excessifs pratiqués par les banques lors des transactions internationales.

Innover pour faire évoluer le marché

Au-delà du transfert d’argent, TransferWise s’est considérablement développée, offrant ses services aux petites, moyennes et grandes entreprises ainsi qu’aux banques. Son borderless account ou compte sans frontières pour les particuliers et les entreprises est désormais disponible dans plus de 170 pays. La carte de débit du compte a été lancée en Europe en 2018 et devrait arriver prochainement aux États-Unis et dans la région APAC cette année.

En 2018, le groupe BPCE, deuxième banque française, ainsi que les néo-banques Monzo et bunq, ont choisi d’utiliser l’API TransferWise pour offrir les services de la fintech à leurs millions de clients.

TransferWise en chiffres

  • La fintech compte à présent 5 millions de clients dans le monde et transfert 4 milliards d’euros chaque mois.
  • TransferWise fait économiser 1 milliard d’euros en frais bancaires, chaque année à ses clients.
  • Près de 20% des transferts sont instantanés (arrivés en moins de 20 secondes).
  • 1 600 routes de change et 49 devises sont disponibles.
  • La fintech compte plus de 1 600 employés répartis dans 12 bureaux dans le monde – elle embauchera encore 750 personnes au cours des 12 prochains mois.
  • Le rapport annuel de l’exercice 2018 s’est conclu par la hausse des revenus de 77%, qui s’élèvent à 117 millions £ pour un bénéfice net de 6,2 millions £.

« Le monde évolue vers une forme d’entreprenariat plus transparent et nous voulons en faire partie. Les transferts d’argent internationaux représentent un marché de plusieurs milliards de dollars, jusque-là dominé par les banques qui maintenaient des prix artificiellement élevés et un service lent. TransferWise a tout changé. Pour la première fois, les utilisateurs peuvent envoyer de l’argent partout dans le monde, au taux de change réel et avec un prix transparent. Il n’est donc pas étonnant que cinq millions de clients se soient engagés.  TransferWise connaîtra une croissance exponentielle notamment maintenant que les régulateurs du monde entier, de l’Europe à l’Australie, cherchent de plus en plus à imposer ce nouveau niveau de transparence comme la nouvelle norme. » conclu Nimay Mehta, Partenaire Général chez Lead Edge Capital

« TransferWise connaît une croissance phénoménale et cette dernière levée de fonds en est encore une fois la preuve. Nous n’avons pas besoin de lever de l’argent pour continuer notre chemin, mais nous sommes touchés par l’intérêt porté à notre mission. Ce tour de table est une manière pour ces investisseurs de se joindre à notre mission et cela nous permet de récompenser les premiers contributeurs qui se sont engagés dès le début. Huit ans après, ce n’est que le début de l’histoire TransferWise.  Ce qui est le plus important, c’est l’argent que nous faisons économiser à nos clients, grâce à notre service toujours plus transparent et à faible coût. Aujourd’hui, ces économies s’élèvent à 1 milliard d’euros chaque année, mais nous y ajouterons encore d’autres des milliards . Voir l’UE légiférer contre les majorations injustes des taux de change a été un pas décisif dans la bonne direction. Les investisseurs s’accordent à dire que notre modèle, désormais imposé par la loi, est préférable pour nos clients et pour l’avenir du secteur. Nous travaillons dur pour que cette loi soit reproduite partout dans le monde.” déclare Kristo Käärmann, PDG et cofondateur de TransferWise.

À propos de TransferWise

TransferWise est une fintech mondiale qui élabore le meilleur moyen de transférer de l’argent dans le monde entier. Envoyer de l’argent dans un autre pays, dépenser de l’argent à l’étranger ou effectuer ou recevoir des paiements internationaux, TransferWise s’est donné pour mission de faire économiser de l’argent et de faciliter la vie de ses clients. TransferWise a été fondée en 2011 par Taavet Hinrikus et Kristo Käärmann. Il s’agit de l’une des entreprises technologiques avec une croissance aussi rapide au monde. Elle a levé 689 millions de dollars de financement auprès d’investisseurs tels que BlackRock, Lead Edge, Lone Pine, Vitruvian, IVP, Merian Global Investors, Andreessen Horowitz, Sir Richard Branson, Valar Ventures et Max Levchin de PayPal. Plus de cinq millions de personnes utilisent TransferWise qui traite ainsi, chaque mois, plus de 4 milliards d’euros en paiements et permet aux clients d’économiser plus d’un milliard d’euros par an.

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.