ActualitésInformations
A la Une

Ne pas se tromper de coupable !

Hier, les Françaises/s, comme le week-end dernier, ont boycotté les élections régionales et départementales.

Nombre de politiques ont reproché aux électrices/électeurs de ne pas avoir été votées/s, mais sont-elles/ils coupables pour autant ?

On peut, comme en Belgique, rendre obligatoire le vote, sous peine d’amende. Mais, ce n’est pas la solution, c’est le risque d’avoir un nombre record de bulletins blancs ou invalides.

Mettre en place le vote à distance, par sa simplicité pourrait augmenter le nombre de suffrages exprimés, ce n’est pas non plus la solution pour inciter celles et celles/ceux qui ne sont pas motivées/s. Même, si une solution est trouvée pour éviter tous risques de fraude ou de piratage, je n’ose imaginer les contestations en cas de résultats serrés.

Sans que cela soit du vote à distance, rappelons-nous des contestations de Donald Trump aux États-Unis au sujet des machines à voter.

Au moins avec les bulletins en papier, c’est une solution archaïque mais incontestable … on compte manuellement et on peut recompter en cas de doute.

Ce n’est pas en forçant les électrices/électeurs sous peine d’amende, ou en les culpabilisant s’ils ne vont pas voter, qu’elles/ils vont se déplacer le dimanche pour mettre un bulletin dans une urne.

Le problème vient exclusivement des candidates/s qui ne savent pas ou plus mobiliser les électeurs. Peut-être que les électrices/électeurs aimeraient voir de nouvelles têtes, pas toujours les mêmes racontant toujours la même chose.

Résultat, actuellement, c’est soit un problème de forme, soit un problème de fond … il est clair que le message ne passe pas.

Maintenant, c’est la dernière ligne droite avant l’élection présidentielle en avril 2022.

Avec une première question : Emmanuel Macron va-t-il se représenter ? Rien n’est certains, à la base ce n’est pas un homme politique, mais un haut fonctionnaire qui s’est retrouvé propulsé – par le hasard de l’histoire – à l’Élysée (un candidat de droite – François Fillon – empêtré dans des affaires et un candidat de gauche – Benoit Hamon totalement inexistant. Un second tour face à Marine Le Pen et c’est un front républicain qui se forme automatiquement).

Avec une seconde question, qui vont être les candidats sérieux pour représenter la droite et la gauche traditionnelle.

Pour enfin, espérer avoir un second tour avec un choix réel et pas un vote par défaut.

Nous verrons, dans quelques mois, si les candidates/s arrivent à mobiliser les Françaises/s ou si la participation sera aussi maigrichonne qu’à la dernière présidentielle.

Mais, les électrices/électeurs ne sont pas coupables ne pas aller voter, elles/ils sont victimes des politiques qui ne savent pas les mobiliser, motiver pour aller voter.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :