ActualitésCryptoMonnaies
A la Une

Le Bitcoin simple laboratoire des cryptomonnaies

Le Bitcoin est la plus ancienne des cryptomonnaies, la plus connue, elle attire les curieux, les commentateurs, les investisseurs, le commerce illégal sans oublier les arnaqueurs.

Résultat c’est une cryptomonnaie d’une instabilité totale, objet de tous les fantasmes (à la fois positif, devenir millionnaire en un clic de souris, à la fois négatif dans le darknet).

Le Bitcoin est un laboratoire qui met à plat tout ce qui est positif et négatif dans les cryptomonnaies. Mais, ça n’assure aucun avenir à cette cryptomonnaie.

Alors, pourquoi une entreprise comme Tesla a acheté un paquet de Bitcoins et permet d’acheter une de ses voitures en Bitcoin, si ce n’est qu’un laboratoire. Justement parce que c’est un laboratoire, cela permet de tester le comportement des clients potentiels face à une monnaie parallèle, Par ailleurs, le paquet de Bitcoins acheté par Tesla est une goutte d’eau par rapport à sa trésorerie, un peu comme pour le commun des mortels acheter un truc à 1 euro qui ne sert à rien, juste pour essayer.

Si c’est un laboratoire, est-il encore temps de placer en Bitcoins ?

Pourquoi pas, le Bitcoin ne disparaîtra pas demain matin, peut-être un peu plus tard (de toutes les manières, il faut être très vigilant avec ce type de placement). Il n’existe pas, aujourd’hui, une cryptomonnaie qui ait fait ses preuves en tirant enseignement du laboratoire qu’est le Bitcoin.

Toutes les cryptomonnaies ne sont que des copies du Bitcoin, tant sur le plan de la conception que du fonctionnement (certaines prennent, comme une mayonnaise, d’autre pas du tout), elles ont les qualités et les défauts du Bitcoin. Sans intérêt pour l’avenir.

Il y a les stablecoins, comme la cryptomonnaie de Facebook, assise sur un panier de monnaies réelles, cela la rend trop stable, et sans intérêt par rapport aux monnaies. Elle ne se fluctuera pas davantage que les monnaies entre elles. Je suis dans la zone euro, il est plus simple de miser sur le Dollar, le Yen ou le Franc Suisse que la cryptomonnaie de Facebook. Donc sans intérêt.

Il faut imaginer de nouvelles cryptomonnaies (pas trop nombreuses, sinon elles vont s’étouffer) qui intégreront cette liberté de « mouvements » que n’ont pas les monnaies (contrôlées par des banques centrales), tout en ayant des systèmes de contrôles, contre la fraude (un peu comme Tracfin en France), un système de régulation pour éviter des mouvements trop brusques de nature à affoler les investisseurs, un minage qui ne soit pas aussi gourmand en énergie et un système de gestion des comptes en cryptomonnaies simple et accessible au grand public (avec pas davantage de risques qu’en ayant un compte dans une banque traditionnelle).

Le Bitcoin est sans avenir mais indispensable comme laboratoire à ciel ouvert.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :