ActualitésCryptoMonnaies
A la Une

Le Bitcoin finira comme les dinosaures

Comme fin 2017 avec son accès de fièvre à 20 000 dollars, le Bitcoin en ce début d’année 2021, a eu un accès de fièvre à 40 000 dollars, il va se calmer et plonger.

Il est clair que ces montées brutales et plongeons ne sont pas le fruit des petits investisseurs, mais de quelques très gros qui provoquent des mouvements spectaculaires, qui en suite, effectivement ont un effet boule de neige.

Il ne faut pas chercher la raison très loin la raison, il y a une multitude de cryptomonnaies, le Bitcoin est simplement la plus ancienne : ne pas sombrer dans l’oubli, ne pas mourir.

Lorsque l’on regarde l’évolution de son cours, il reste très stable de sa création à fin de 2017 et là ..hop … ça grimpe à 20 000 dollars. Sans aucune nouveauté, sans création de quoi que ce soit, sans rien. Ce n’est pas une entreprise qui annonce une découverte, un changement politique important (par exemple, aux États-Unis le passage de Donald Trump à Joe Biden a un effet sur le Nasdaq ou le Dow Jones).

Puis, après le premier accès de fièvre, le cours du Bitcoin redescend, puis se fait oublier jusqu’aux premiers jours de 2021, sans aucune annonce le concernant.

Les quelques individus qui manipulent le cours du Bitcoin, avec ses accès de fièvre, poussent cette cryptomonnaie sur le devant de la scène, pour éviter qu’elle sombre dans la nasse de toutes les autres cryptomonnaies.

De plus, face à la création de nouvelles cryptomonnaies, cette fois-ci sous contrôles d’entreprises, comme Facebook, qui vont avoir une conception et une structure stable, liée au monde réel et facilement utilisable dans le monde réel, les premières cryptomonnaies resteront dans le monde du fantasme.

Même, s’il est enivrant d’imaginer un placement dont le cours peut doubler, tripler, … en quelques jours, ce n’est pas sérieux. Ce n’est pas utilisable dans le monde de la finance.

Il est probable, que ces accès de fièvre, soit pour le Bitcoin son chant du cygne. Possible qu’il survive encore quelques années et finisse comme les dinosaures.

Le Bitcoin aura servi à essuyer les plâtres de ces monnaies virtuelles.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

3 commentaires

  1. Bonjour, merci pour votre article et votre point de vue. J’aurai aimé savoir si vous avez toujours du même avis après l’annonce d’Elon Musk suite à son injection de 1,5 milliard de dollars en Bitcoin dans son entreprise Tesla et l’éventuelle possibilité d’acheter des voitures en BTC?
    Vous dites aussi que les cryptomonnaies ne sont pas utilisables dans le monde de la finance. Justement n’ont elles pas été créées pour ne jamais être liées au monde de la finance centralisée?
    Bien à vous.
    Jim

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :