ActualitésInformationsTechno

Internet : 3 adolescents sur 5 sont déjà tombés sur du contenu inapproprié

Une nouvelle étude de NordVPN s’est penchée sur l’adoption des nouvelles technologies chez les 10-17 ans et sur le phénomène de l’exposition à du contenu inapproprié (photos ou vidéos à caractère sexuel) sur Internet. L’étude révèle que 99% des jeunes français déclarent utiliser un smartphone et parmi eux 3 sur 5 ont déjà été exposés à du contenu inapproprié en consultant Internet.

Méthodologie : Toutes les données ici présentées sont de YouGov France, sauf mention contraire. L’enquête a été réalisée sur 1008 Français âgés de 10 à 17 ans avec l’accord et la présence parentale. Le sondage a été effectué en ligne, sur le panel propriétaire YouGov France du 16 au 25 septembre 2022.

Suite à l’enquête du magazine Kool Mag sur l’application Omegle au printemps dernier, nous avons décidé de nous intéresser au phénomène du contenu inapproprié à caractère sexuel auquel sont exposés les adolescents de 10 à 17 ans et effectivement, le constat est sans appel : ce type de contenu fait partie de leur quotidien.” déclare Cyril Polac, Country Manager France chez NordVPN. “Les outils numériques et notamment leur utilisation intensive tendent à invisibiliser l’apparition de ces contenus à caractère sexuel. Mais il ne faut pas se leurrer : un contenu qu’on ne veut pas voir, on le zappe, mais le zapper ne suffit pas, il restera dans la mémoire de nos jeunes qui sont encore en plein développement.”

Des enfants exposés à tout âge

Si 3 enfants sur 5 ont déjà été exposés à du contenu à caractère pornographique, on peut noter que seul 1 sur 5 est déjà allé de lui-même sur un site qui produit de tels contenus. Ce phénomène est supérieur chez les enfants âgés de 12 ans par rapport à l’ensemble des adolescents de 10-17 ans (25% vs 17%).

C’est majoritairement en surfant sur internet (47%) puis sur les réseaux sociaux (34%) et en regardant des films en streaming ou en les téléchargeant (27%) que les jeunes sont exposés à ces images et vidéos.

Les 10-17 ans sont déjà tombés sur du contenu inapproprié (photo(s) ou vidéo(s) à caractère sexuel)

  • En surfant au hasard sur Internet pour faire des recherches : 47%
  • En parcourant le fil de publications sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram,TikTok, Youtube, etc.) : 34%
  • Lors du visionnage en streaming ou du téléchargement de films : 27%
  • En cliquant sur un lien envoyé par des inconnus sur la messagerie d’un de tes réseaux sociaux : 13%
  • En cliquant sur un lien envoyé par des personnes que tu connais sur la messagerie d’un de tes réseaux sociaux : 12%
  • En parlant sur une plateforme de chat (Omegle, Chatroulette, etc.) ou des forums (Jeuxvideos.com…) : 9%
  • En cliquant sur un lien envoyé par des personnes que tu connais sur ta boite mail : 8%
  • En cliquant sur un lien envoyé par des inconnus sur ta boite mail : 7%
  • Aucune de ces réponses : 3%
  • Je ne sais pas : 5%
  • Net: Messageries réseaux sociaux : 22%
  • Net: Boite mail : 14%

Le cercle familial comme lieu de discussion

3 adolescents sur 5 qui sont déjà tombés sur du contenu inapproprié déclarent en avoir parlé à leur cercle familial.

“Notre étude montre que 68% des 10-17 ans utilisent leur smartphone dans leur chambre, donc un lieu fermé où leurs parents ne savent pas vraiment ce qu’il se passe.  Savoir que 3 enfants sur 5 en ont déjà parlé à leur parents / frères ou sœurs est encourageant, cela prouve que la majorité des enfants ne sont pas à l’aise avec ce type de contenus et que les discussions sur ce sujet restent ouvertes dans les foyers”, continue Cyril Polac.

Comment protéger les jeunes de ces contenus qui pullulent sur Internet.

Sensibilisez vos enfants dès le plus jeune âge au question de contenus inappropriés : pornographie, violences physiques et psychologiques etc. Et même si les chiffres de notre étude sont encourageants, invitez-les à vous en parler ouvertement s’ils tombent sur ce type de contenu.

Adaptez la pratique numérique des enfants en fonction de leur âge. Par exemple, les réseaux sociaux sont interdits au moins de 13 ans et soumis à une validation parentale de 13 à 14 ans.

Faites une liste blanche de sites appropriés pour les plus jeunes. Ceci est possible  en installant un contrôle parental qui permet de créer un espace internet limité à des sites que vous aurez choisi avec vos enfants. Bien entendu, ce n’est pas parce que vous avez mis des sites sur liste blanche qu’il ne faut pas régulièrement vérifier. Tout peut changer très rapidement. A noter que tout n’est pas bon à prendre dans le contrôle parental. Ces applications peuvent faciliter les comportements de contrôle ou d’abus. Et la technologie elle-même peut être ouverte à la manipulation et au piratage.

68% des 10-17 ans utilisent leur smartphone dans leur chambre. Un chiffre qui laisse penser qu’ils sont seuls lorsqu’ils naviguent sur internet. L’idéal serait d’ouvrir la discussion dès le départ sur la possibilité de ne pas utiliser leur smartphone dès le plus jeune âge en solitaire. Si votre enfant a un ordinateur, il est aussi préférable de le mettre dans un espace commun.

Utilisez les outils mis à disposition par le gouvernement. Pharos pour le signalement des contenus que vous jugez offensants. Ou le site jeprotègemonenfant.fr mis en place pour donner les clés d’une mise en place d’une vie Internet plus sécurisée.

À PROPOS DE NORDVPN

NordVPN est le fournisseur de services VPN le plus avancé au monde, utilisé par des millions d’internautes au quotidien partout dans le monde. NordVPN propose à tous ces utilisateurs le double chiffrement VPN et Onion Over VPN. Il garantit le respect de la confidentialité de chacun sans aucun suivi en ligne. Une des fonctionnalités clés est Protection Anti-menaces, qui bloque les sites web dangereux, les virus, les traqueurs et les publicités. NordVPN est très simple d’utilisation, affiche l’un des meilleurs prix du marché et dispose de plus de 5 000 serveurs dans 60 pays du monde entier.

perlafouine

Une question, une remarque : webmaster@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :