ActualitésInformations

Face au Covid-19 : la vie et l’avis des séniors en France

Sondage réalisé auprès de personnes âgées de plus de 70 ans. Le sondage a été réalisé auprès d’un échantillon de 1 050 personnes âgées de plus de 70 ans qui résident en France. La représentativité de l’échantillon interrogé a été assurée par une méthode de quota (sexe, tranche d’âge et lieu de vie) pour se rapprocher au maximum des statistiques connues pour cette tranche d’âge. Les interviews téléphoniques ont été réalisées par l’équipe Bluelinea du mardi 29 septembre au mardi 6 octobre 2020.

Age moyen de 78,5 ans, 68% de femmes et 32 % d’hommes. 61,2% ont de 70 à 80 ans (jeunes seniors), 28,5% ont de 80 à 90 ans (seniors) et 10,3 ont plus de 90 ans (grands seniors). 57,7% sont en zone d’alerte maximale et renforcée, 30,7% en zone d’alerte élevée et 11,6 % en zone d’alerte modérée et limitée.

Sur une échelle de 1 à 5, comment évaluez-vous la façon dont vous avez vécu le confinement ?

Note moyenne de 3,34 (3,46 pour les hommes et 3,28 pour les femmes), 3,35 en milieu urbain et 3,33 en milieu rural, 3,37 pour les jeunes seniors, 3,25 pour les seniors et 3,38 pour les grands seniors.

Durant la période de confinement, diriez-vous que vous avez eu des contacts avec vos proches :

  • Plus fréquemment,
  • Moins fréquemment
  • Comme d’habitude

Plus la tranche d’âge est élevée, plus les proches ont pris des nouvelles  : les grands seniors se sont donc sentis plus entourés. Une donnée qui vient se corréler au résultat de la question 1 et qui peut donc l’expliquer – en partie.

Ce sont notamment les femmes (19%) et tout particulièrement les plus âgées d’entre elles (90+) qui ont affirmé être plus nettement en contact avec leurs proches (23,8%).

L’impact du confinement, qu’il soit positif ou négatif sur la fréquence de contacts, a été ressenti plus fortement en milieu urbain qu’en milieu rural

De quelle façon ont eu lieu ces contacts ?

Confinement oblige, et du fait du traditionnel éloignement entre aidant familiaux et personnes fragiles (297 km en moyenne), le téléphone a largement été plébiscité pendant cette période sans qu’il y ait de distinctions majeures entre le public masculin et féminin. L’usage des outils numériques est toutefois légèrement supérieur pour les hommes.

Les technologies en vogue (SMS, visio) sont encore sous-utilisées par les plus anciennes générations : il y a un vrai écart générationnel. Plus l’âge avance, plus l’exclusion numérique est réelle. Mais les futurs 80 et  90+ seront bien familiarisés avec ce type d’outils.

Les différences entre personnes vivant en milieu urbain et rural ne sont pas flagrantes sur cette question. On note toutefois une présence humaine renforcée en milieu rural 
( 53,84% / 47,19% ).

De quel(s) moyen(s) disposez-vous pour être en lien avec vos proches ?

Le téléphone reste l’outil préféré et préférentiel des seniors, notamment pour les générations les plus anciennes. Le taux d’équipements numériques est bien supérieur pour les 70+ que pour les 90+. C’est le pendant logique des usages faits vu à la question précédente.

On note un meilleur taux d’équipement des outils numériques par les hommes.

Le taux d’équipement est (logiquement) supérieur en milieu urbain. Il est toutefois difficile de corréler cette information avec un potentiel sentiment d’isolement exacerbé en milieu rural. Est-ce que le présentiel compense la technologie ce milieu (voir question précédente) ?

Depuis la rentrée de Septembre, comment vous sentez-vous par rapport à la recrudescence de cas de covid-19 ?

Les femmes sont nettement plus inquiètes et que les hommes en général. La situation les laisse beaucoup moins indifférente.

Plus l’âge avance, plus les personnes vivent sereinement cette situation. Les jeunes seniors, souvent appelée génération sandwich, doit gérer pour certains ses propres parents, ses enfants et ses petits-enfants. Le stress peut être ainsi exacerbé pour ce public. Les grands seniors sont ceux qui vivent le plus sereinement cette situation.

Les personnes vivant en milieu urbain sont les personnes les plus sensibles à cette situation, que ce soit par l’inquiétude ou la sérénité. En milieu rural, on note une forme d’indifférence plus prononcée que la moyenne.

Les personnes vivant dans les zones les moins « risquées » vivent logiquement la situation avec une sérénité plus prononcée que la moyenne. On note également que les personnes habitant dans les zones à risque élevées (rouge) sont particulièrement inquiètes, plus encore que celles vivant en zone d’alerte maximale/renforcées.

Concernant les mesures mises en place par l’Etat depuis fin septembre, 
estimez-vous qu’il s’agit :

  • de mesures adaptées,
  • de mesures inadaptées,
  • d’un excès de précaution,
  • ne savez pas.

Les hommes approuvent majoritairement les mesures mises en place tandis que la vision des femmes est plus nuancée.

Les jeunes seniors sont plus à l’aise avec les mesures mises en place par l’Etat que les générations plus anciennes. Si les différences sont faibles entre les autres tranches d’âge, on note un pourcentage important de personnes ne donnant pas d’avis sur cette question.

La différence notable sur cet indicateur est le pourcentage faible de personnes en milieu rural estimant que les mesures sont inadaptées, à mettre en parallèle avec le pourcentage élevé de personnes vivant en milieu urbain estimant qu’il s’agit d’un excès de précaution.

Aujourd’hui, portez-vous régulièrement un masque de protection ?

Le respect de cette mesure n’est pas dépendante du sexe. 9 personnes âgées sur 10 portent régulièrement un masque de protection, preuve que ce geste barrière est rentré dans les habitudes des français et en l’occurrence, des personnes de plus de 70 ans.

Il est important de constater que le port du masque baisse avec l’âge. Les jeunes seniors portent nettement plus le masque que les seniors et les grands seniors. L’écart de plus de 10 points est loin d’être anodin.

Quelque soit le milieu (urbain/rural), la zone (sensible, rouge; bleue), le masque est porté par les personnes de plus de 70 ans, pour leur propre sécurité et celle de leurs proches, aidants.

Lors d’une réunion de famille, comment vos proches prennent-ils des précautions particulières ?

Le sexe importe peu sur la mise en place de précautions particulières lors de réunions de familles, ou amicales, à domicile.

L’avancée en âge engendre des précautions supplémentaires. Les gestes barrières (embrassade et distance) sont bien assimilés et fonctionnement « par pair ». Le masque est plus compliqué à utiliser à l’intérieur du domicile, alors que complètement intégré dans le quotidien (question précédente). Mais en présence de grands seniors, leurs proches semblent avoir pris ce reflexe.

Quelque soit le milieu (urbain/rural), la zone (sensible, rouge, bleue), pour chaque réunion de famille, les gestes barrières sont respectés dans une très grande majorité des cas.

Accepteriez-vous un confinement des + de 70 ans dans les prochaines semaines ?

Les avis des hommes sont plus tranchés que celui des femmes, acceptant plus facilement l’idée d’un re-confinement…si la situation l’imposait.

Les 80 et 90+ sont plus ouverts sur l’idée d’un (re)confinement que les jeunes seniors (70+). Cela peut être mis en parallèle avec les résultats évoqués à la question 1 : le changement n’a pas changé beaucoup de choses dans leur quotidien et ils privilégient leur sécurité. La génération 70+ se sent plus « restreinte » dans son quotidien et le lien avec ses proches, d’où un rejet de cette hypothèse. Avec, de surcroît, une problématique autour de la stigmatisation qu’une action uniquement « à l’encontre » des seniors représenterait.

Si les écarts ne sont pas spécialement significatifs, on peut noter dans l’ensemble que les personnes vivant en milieu rural semblent moins enclin à accepter un nouveau confinement que ceux en milieu urbain.

Aujourd’hui, comment vous sentez-vous par rapport à la crise sanitaire que nous vivons ?

Selon le sondage, les hommes déclarent spontanément avoir un meilleur moral, en moyenne, que celui des femmes.

L’analyse des résultats par tranches d’âge laisse apparaître que le moral se « détériore » avec l’âge.
Pour chaque tranche d’âge, la note diminue à mesure que l’âge augmente.

Le milieu rural et les zones les moins sensibles ont les personnes de + de 70 ans ayant un moral meilleur que ceux vivant en milieu urbain ou dans les zones les plus sensibles.

Conclusions

Si le téléphone reste l’outil de communication privilégié des + de 70 ans, le confinement a obligé d’utiliser de nouveaux moyens. Mais il reste une fracture numérique selon l’âge et le milieu de vie. 38% des jeunes seniors (70+) sont dotés d’un ordinateur ou d’une tablette et 33% ont Internet.

Alors que le port du masque est généralisé et complètement intégré dans le quotidien de cet échantillon, la mise en place de précautions particulières est entrée dans les habitudes des français et devrait accompagner les prochains mois. 93,5% des personnes de + de 70 ans prennent des précautions particulières lors d’une réunion de famille/amicale : distanciation sociale, embrassades et masques en intérieur.

Si la période a été stressante pour chaque citoyen, la note de 3,43/5 sur la manière dont les personnes âgées interrogées ont vécu le confinement et celle donnée à leur moral, prouvent que la situation n’a pas été si mal vécu. 6,43 la note sur 10, en moyenne, attribuée par les personnes interrogées.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.

%d blogueurs aiment cette page :