ActualitésOrganisation

EdTech France au secours des dyslexiques pendant le confinement

Alors que le droit à l’éducation et à la formation est fortement perturbé par la fermeture des écoles, Lexilife intègre l’association Edtech France pour assurer la continuité pédagogique de tous les élèves dyslexiques confinés.  Lexilight, la première lampe qui permet aux dyslexiques de lire normalement, est disponible en prêt pour soutenir les familles lors des prochaines semaines d’écoles à la maison. Facile à utiliser, sa technologie procure un confort de lecture optimal aussi bien sur papier que sur un écran pour apprentissage sans barrière quel que soit le support. En cas de retour après le confinement, la caution de la lampe est intégralement remboursée. Lexilife rejoint ainsi l’élan solidaire de la filière EdTech indispensable au maintien d’un bon apprentissage même à domicile.

Si la continuité pédagogique est avant tout une mission des enseignants et des pouvoirs publics, elle concerne tous les citoyens. Surtout pendant cette période où les écoles sont inaccessibles. Consciente de l’importance de cet enjeu Lexilife a rejoint EdTech France, une association qui mobilise les entreprises de la filière du numérique éducatif pour apporter un soutien aux personnels enseignants et administratifs, aux familles, ainsi qu’à tous les apprenants. La startup bretonne apporte donc sa pierre à l’édifice en aidant toutes les familles qui s’improvisent enseignant le temps du confinement.

Pour Jean-Baptiste Fontes, CEO et fondateur de Lexilife : « Nous sommes fiers de rejoindre l’association EdTech France et participer à ce formidable élan de solidarité lancé par la filière de l’EdTech française. En prêtant une lampe Lexilight aux familles d’enfants dyslexiques, nous espérons contribuer, à notre échelle, à la continuité pédagogique de tous les élèves qui n’ont plus la possibilité de se rendre à l’école. »

Un prêt de la lampe Lexilight 1.0 sans engagement pendant tout le confinement

Lexilife prête une lampe pour aider les parents à « faire classe » à leurs enfants dyslexiques, durant toute la période de confinement. Les équipes Lexilife effectueront un accompagnement téléphonique personnalisé tous ceux qui auront reçu la lampe pour les aider à la régler et l’utiliser immédiatement.

Si la lampe ne convient pas, Lexilife s’engage à rembourser l’intégralité de la caution et à prendre en charge les frais de retour de la lampe à la fin du confinement.

Une innovation issue de 20 ans de R&D

Un non dyslexique a un seul œil dominant qui envoie une information principale au cerveau, qu’il sait analyser. Une personne dyslexique dispose, au contraire, de deux yeux dominants qui envoient simultanément deux informations différentes au cerveau. C’est cette confusion qui crée des images miroirs et perturbe la lecture. C’est ce que Lexilight corrige en permettant au cerveau de traiter l’information comme si elle provenait d’un seul œil dominant.

Comment ça marche

Lexilight diffuse une lumière pulsée et modulée grâce à des diodes LED. La lampe fait varier plusieurs paramètres de ses diodes, notamment leur fréquence de rafraîchissement, pour qu’un œil prenne le pas sur l’autre afin d’estomper l’effet miroir. Deux molettes permettent à l’utilisateur de régler facilement et finement la pulsation et la modulation de l’onde afin de l’adapter à sa vue. Les dyslexiques retrouvent enfin le plaisir de le la lecture.

Lexilight a été testée auprès de plus de 300 personnes et 90 % d’entre elles ont été capable de lire correctement.  Soulagées, elles ont retrouvé le plaisir de la lecture. Lexilight a déposé de nombreux brevets et la certification « dispositif médical » est en cours d’obtention.

Une fabrication 100 % française

La lampe Lexilight est fabriquée en Bretagne par l’entreprise adaptée L’atelier du courrier, une entreprise ESUS dans laquelle 98% des collaborateurs sont en situation de handicap. Lexilife compte à ce jour 300 clients-pionniers et travaille avec un panel de professionnels de la santé (orthophonistes, orthoptistes, ergothérapeutes…).

Une communauté d’aide pour aider et fédérer les dyslexiques

Lexilife est partenaire d’associations de dyslexiques pour sensibiliser à la dyslexie et progressivement implanter ses lampes dans toutes les régions pour permettre au plus grand nombre de tester cette technologie salvatrice.

A propos de Lexilight

Incubée au sein de la société Thomas Watt Lighting Pro et fondée en 2018 par Jean-Baptiste Fontes, Lexilight a créé la première lampe d’aide à la lecture pour les personnes dyslexiques lesquelles représentent 10% de la population – soit 7 millions de personnes en France et 700 millions dans le monde. S’appuyant sur 20 années de recherche, la lampe Lexilight a démontré son efficacité. En cohérence avec sa mission sociale, Lexilight lance et mène par ailleurs le programme de R&D collaborative qui recueille les témoignages des personnes touchées par la dyslexie dans le but d’améliorer en continu le produit, en plus de recherches scientifiques menées en parallèle sur le sujet. Lexilight est fabriquée en Bretagne par l’entreprise adaptée L’atelier du courrier où 98% des collaborateurs sont en situation de handicap. Lexilight compte à ce jour 300 clients-pionniers et travaille avec un panel de professionnels de la santé (orthophonistes, orthoptistes, ergothérapeutes…).

A propos de EdTech France

L’association EdTech France fédère 250 entreprises françaises qui ont décidé de rendre la technologie utile à l’éducation, à l’enseignement supérieur et à la formation tout au long de la vie.

Les membres de l’association partagent les mêmes valeurs et les mêmes objectifs : accompagner les transformations sociétales et les réflexions pédagogiques, faciliter l’accès à l’éducation et à la formation pour tous, dialoguer avec les acteurs académiques, scientifiques et institutionnels.



Booking.com

Tags
Booking.com

Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :