ActualitésTechno

Comment savoir si votre enfant est victime de cyber harcèlement ?

Benoit Grunemwald, Expert en Cyber sécurité, ESET France

Votre progéniture est-elle victime de cyber intimidation ? Découvrez les signes avant-coureurs les plus courants de harcèlement en ligne chez votre enfant.

Le harcèlement en ligne est de plus en plus répandu. L’hyper-connectivité des plus jeunes combinée au pseudo anonymat qu’offre Internet signifie que les enfants sont de plus en plus exposés aux cyber-abus. Nous le voyons aujourd’hui avec le triste engouement autour du hashtag #Anti2010 qui vise les jeunes nés en 2010 pour leur rentrée en 6e. Ces jeunes adolescents sont cible de moqueries et d’insultes sur les réseaux sociaux. Quels sont les signes que votre enfant en soit victime ?

  1. Changements physiques inexpliqués : la première chose à surveiller, ce sont les changements physiques perceptibles. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un signe certain de cyber harcèlement, si votre enfant a soudainement perdu du poids ou de l’appétit, a de la difficulté à dormir pendant la nuit ou semble stressé le matin, il vaut la peine d’avoir une conversation pour savoir si tout est en ordre dans sa vie et si tout va bien pour lui.
  2. Phobie scolaire : de même, si votre enfant fait régulièrement semblant d’être malade pour éviter d’aller à l’école, cela pourrait aussi être un indicateur de problème. Presque tous les enfants se servent d’excuses pour éviter l’école de temps à autre, mais si cela devient une habitude, il peut y avoir un problème plus grave, comme la crainte d’un conflit avec un tyran.
  3. Sautes d’humeur : soyez à l’affût d’une nervosité perceptible, des sautes d’humeur soudaines et des réponses trop courtes à vos questions. Il peut s’agir de caractéristiques communément associées aux adolescents lunatiques, qui ne signifient pas nécessairement que votre enfant est harcelé. Mais si les changements d’humeur s’accompagnent régulièrement de réactions irritantes et de réactions nerveuses, il est peut-être temps de vérifier si tout va bien. Les réponses telles que « ça va » ne doivent pas être considérées comme satisfaisantes par les parents – elles ne signifient pas toujours que tout va pour le mieux.
  4. Perte d’intérêt : un autre signe à surveiller est la perte d’intérêt pour un passe-temps ou une passion. Votre enfant aime jouer au football ou à la guitare, mais a soudain perdu tout intérêt pour ces hobbies ? Cela pourrait aussi être un signe que quelqu’un leur fait passer un mauvais quart d’heure. De même, si votre enfant commence à s’éloigner de sa famille et de ses amis, cela peut indiquer qu’il vit une situation difficile.
  5. Abandon des réseaux sociaux : enfin, méfiez-vous de votre enfant qui quitte soudainement les médias sociaux. A une époque où les jeunes investissent beaucoup de temps dans le développement de leur présence numérique, notamment sur les réseaux sociaux, la suppression abrupte d’un compte devrait déclencher une alerte.

Pour conclure, il peut être très difficile – voire effrayant – pour les enfants de parler de leurs expériences ou d’admettre qu’ils sont victimes d’intimidation, c’est pourquoi il est important que les parents puissent savoir si leur enfant est victime de violence ou de harcèlement en ligne. Portez une attention particulière à l’état de santé de votre enfant et, au besoin, soyez prêt à lui donner un coup de main.

Que faire en cas de doutes ? ESET recommande de contacter l’association e-enfance : https://www.e-enfance.org/ et pour les plus jeunes, de les accompagner avec un contrôle parental, en complément d’un dialogue et d’une sensibilisation aux risques.

perelafouine

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :