ActualitésBusinesswireCryptoMonnaies

Coinfirm ajoute 840 361 jetons à sa plateforme AML, offrant une couverture complète de tous les jetons

Dans le cadre de la plus importante mise à jour des protocoles couverts de l’histoire de Coinfirm, la société a ajouté la prise en charge de 840 361 nouveaux jetons à sa plateforme AML, offrant une couverture totale des actifs numériques de 17 blockchains.

A présent, la plateforme AML de la société fonctionnant avec toutes les blockchains et reconnue par l’industrie prend en charge environ 846 000 jetons et actifs de cryptomonnaies.

La répartition de la couverture nouvellement prise en charge – incluant des jetons populaires comme ENS et APE – basée sur les blockchains suivantes est comme suit :

  • Ethereum : 363 006
  • Ethereum Classic : 5 947
  • Stellar : 357 472
  • Tron : 67 056
  • Rootstock : 295
  • Waves : 46 567
  • Tezos : 18

« Cette vaste mise à jour de la couverture des jetons renforce la position de Coinfirm en tant que RegTech leader en AML/CFT RegTech dans le domaine de la blockchain et prouve la capacité d’innovation de la société », déclare Mircea Mihaescu, PDG de Coinfirm

La liste des protocoles couverts par Coinfirm peut être consultée sur : https://platform.coinfirm.com/reports/supported-coins-and-tokens

Quelle est la différence entre un « jeton » et une « monnaie » ?

Une monnaie (ou cryptomonnaie) est l’actif numérique natif d’une blockchain donnée. C’est une base – une partie intégrante de celle-ci – intégrée dans le protocole. Elle est souvent créée par la blockchain comme récompense pour les mineurs ou validateurs, pour la création ou la vérification des nouveaux blocs et l’approbation des transactions. Parmi les exemples figurent BTC, ETH et ADA.

Les jetons, en revanche, ne sont pas créés dans le cadre du processus de validation ou de minage des blocs – ils sont représentés par des enregistrements dans les registres de la blockchain. Les jetons sont généralement émis sur des blockchains tierces existantes. A la différence des monnaies, les jetons ne sont pas des cryptomonnaies mais des unités de valeur négociables, émises sur une blockchain. Le type de jeton le plus courant est la norme ERC-20 sur Ethereum. Parmi les exemples figurent MKR, SHIB et USDT.

À propos de Coinfirm

La plateforme AML de Coinfirm crée une économie de la blockchain plus sûre en surveillant et en mettant en liste noire les fonds provenant de piratages par rançongiciel, du trafic humain, de contournements des sanctions et du financement du terrorisme – entre autres délits – en procédant à une cotation des risques pour les entités, les adresses et les transactions.

La plateforme et les services de Coinfirm sont utilisés par des gouvernements, des institutions financières, des dépositaires, des fournisseurs de paiement, des fonds d’investissement et des bourses. La plateforme AML utilise plus de 350 algorithmes de risque exclusifs pour fournir une solution transparente et évolutive en relation avec les exigences réglementaires strictes aussi bien pour la finance centralisée que pour la finance décentralisée.

Fondée en 2016, Coinfirm a son siège social à Londres, au Royaume-Uni, et la société maintient des bureaux au Canada, aux États-Unis, en Pologne, en France et au Japon. Plus de 250 entités ont accordé leur confiance aux solutions RegTech de Coinfirm.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

perelafouine

Une question, une remarque : webmaster@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :