5 clés pour bien choisir sa formation digitale BtoB dans le secteur bancaire

Temps de lecture : 3 minutes

La formation digitale a le vent en poupe et le secteur de la banque y a déjà recours dans le cadre de ses activités de formation. Sous l’impulsion de la nouvelle réforme, nombre d’entreprises intègrent le digital learning pour simplifier l’accès à la formation, diversifier et enrichir les modalités d’apprentissage. Dans le foisonnement des propositions, quels sont les critères pour faire le bon choix ? Voici 5 clés vous permettant d’opter pour une formation digitale BtoB réussie.

1/ La recherche de l’efficacité : un contenu répondant aux attentes de l’entreprise

Une fois ses besoins clairement identifiés, qu’ils soient relatifs à un lancement de produit, au traitement d’un sujet d’information ou bien d’ordre réglementaire, la banque misera sur la transmission d’un savoir de qualité. A ce titre, l’expertise de l’organisme de formation est un critère différenciant. Elle porte à la fois sur le contenu des modules de formation, sur leur actualisation régulière de même que sur leur personnalisation. Si de nombreuses solutions en catalogue permettent aux conseillers de découvrir un sujet, la création de capsules sur-mesure s’avère également une réponse adéquate aux problématiques posées.

2/ La performance des outils

L’ingénierie pédagogique, ou la capacité à retranscrire des contenus en mode apprenant, est l’un des autres facteurs clés de sélection. Les modalités de formation à distance sont multiples : e-learning, mobile learning, mooc, web-série, vidéo learning, micro learning… Autant de formes d’apprentissage qui présupposent créativité et maîtrise technique parfaite afin d’optimiser l’ajustement des propositions de formation aux objectifs visés.

3/ Les bonnes questions à se poser

La formation digitale BtoB accompagne l’évolution de la banque. Dans un cadre législatif en constante mutation, elle offre les atouts d’être modulable selon l’emploi du temps de l’apprenant, de s’adapter à son rythme, de disposer d’un savoir opérationnel et toujours à portée de main. Voici les bonnes questions à se poser pour optimiser son choix de formation en ligne : quel contenu de référence ai-je à disposition ? quels sont précisément les objectifs pédagogiques ? quel est l’environnement technologique de l’entreprise et celui de l’apprenant ? quel est le planning de diffusion ? quel est le budget alloué à la formation ?

4/ Un outil qui intègre la culture de la banque et concourt à sa montée en puissance

Souple et facile d’accès, la formation digitale favorise l’implication de l’ensemble des salariés qui deviennent ainsi acteurs de leurs formations. Elle contribue, en effet, à l’anticipation de l’évolution de leurs métiers notamment dans le contexte d’entreprises en mutation. Par ailleurs, elle suscite un taux d’engagement fort et invite au partage. La prise en compte, dans les parcours de formation, d’une bonne connaissance de l’univers des apprenants concourt à renforcer la culture d’entreprise.

5/ Une formation durable

La nouvelle réforme induit la notion de modernisation de l’apprentissage en lien avec les usages actuels. Les outils digitaux de formation sont un élément nouveau et engageant. Ils sont vecteurs d’évolution pour chaque élément de l’entreprise qu’il s’agisse de montée en compétences, d’expertises à valoriser, de transformation des métiers, d’accompagnement au changement… Une formation digitale BtoB, pour être performante, se doit de s’inscrire dans un plan de formation dans la continuité. Elle renforce un dispositif de blending learning, dispositif de plus en plus plébiscité par les banques.

A propos d’ICEDAP

Depuis 30 ans, ICÉDAP est spécialisé dans l’édition et de la formation digitale vers les professionnels. L’entreprise propose une gamme de solutions numériques pour la formation à distance en BtoB : base de connaissances, mobile learning, web-série, vidéo animée, Mooc, modules e-learning…

Son activité est fondée sur la rédaction de contenus juridiques et règlementaires, l’ingénierie pédagogique et la réalisation graphique afin de former des conseillers dans les métiers de la banque, de l’assurance, de la gestion de patrimoine, de l’immobilier, etc.

Ces différents contenus sont également édités sous formes de fiches et d’ouvrages de synthèse, à l’image de sa collection phare “BASIC’JOB”​ devenue N°1 en banque.

Son siège est basé près d’Angers (49).

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com autres sites https://www.riskassur-hebdo.com https://notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour PèreLaFouine.