ActualitésInformationsOrganisation

40% des Français perdraient leur calme face à des collègues trop bruyants

Poly a dévoilé récemment les résultats d’une étude portant sur l’évolution du lieu de travail et le changement de regard des collaborateurs à l’encontre des horaires traditionnels. Cette étude a été menée auprès d’un panel de plus de 7 000 employés en Europe et aux Emirats Arabes Unis. Méthodologie : Les conclusions présentes dans ce document sont issues d’une enquête omnibus réalisée en ligne auprès de travailleurs hybrides par Censuswide, en août 2021. Un panel total de 7261 personnes a été interrogé au Royaume-Uni (2003), en France (1001), en Allemagne (1002), en Pologne (1000), en Suède (1005), en Espagne (1000) et aux Emirats arabes unis (250).

L’évolution des comportements et des attitudes y est passée au crible, que ce soit au niveau de la façon de travailler, de la culture d’entreprise ou encore du sentiment de frustration et de l’angoisse provoquée par les bruits de fond au bureau.

Les limites du télétravail

L’étude montre que le travail hybride est amené à se pérenniser :

  • 82% des membres du panel comptent se mettre en télétravail au moins un jour par semaine à l’avenir ;
  • 54% (56% en France) envisagent de partager leur temps à part égale entre le bureau et le télétravail à domicile.

Ce basculement est en partie dû à l’émergence du « travail sans horaires fixes ». Les collaborateurs jouissent d’une plus grande autonomie concernant leurs horaires de travail, sachant que plus des deux tiers (62% en France) clament que la plage horaire classique du 9h-18h s’est considérablement assouplie. Interrogés sur les avantages du travail chez soi, les répondants en livrent trois principaux :

  • la fin des trajets à rallonge,
  • un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée,
  • moins de stress.

Ils indiquent également que s’ils ne télétravaillaient plus du tout, ils regretteraient les petites siestes, le temps passé en famille et le fait de boucler leur travail à l’heure.

Néanmoins, si de nombreux employés apprécient de travailler à la maison, l’expérience est moins idyllique pour d’autres. La frontière entre le travail sans horaires fixes et le fait de rester connecté en permanence est floue : 58% des collaborateurs (55% en France) affirment que l’essor du télétravail les a contraints à rester toujours connectés et disponibles, ce qui les empêche de se détendre ou de déconnecter totalement. Le deuxième point noir cité : faire des heures supplémentaires, suivi par l’absence de bons moments passés entre collègues.

Mais également :

  • Difficultés pour collaborer, manque d’aide sur le plan informatique et d’équipements facilitant le travail depuis chez soi… dans le Top 5 des inconvénients cités. Cela montre qu’un grand nombre de télétravailleurs n’a pas obtenu les outils adaptés pour travailler avec efficacité.
  • 47% (44% en France) des sondés regrettent de ne plus avoir accès aux conseils et enseignements de leurs collègues plus chevronnés lorsqu’ils travaillent de chez eux.
  • 52% (51% en France) craignent que les travailleurs hybrides ou télétravailleurs fassent l’objet d’une discrimination ou soient mis à l’écart des autres salariés présents à temps plein dans les locaux de l’employeur.

Le fardeau des collègues trop bruyants

Les employés se disent mitigés lorsque le retour au bureau est évoqué. Si l’esprit de camaraderie manque à une majorité, d’autres ressentent une certaine anxiété et redoutent de perdre en productivité, pour 56% des interrogés (57% en France).

Le bruit est l’un des freins au retour en présentiel, car il est source de frictions :

  • 42% (40% en France) redoutent de perdre leur calme si leurs collègues sont trop bruyants.
  • 60% (64% en France) pensent que perdre leur concentration à cause des collègues les lassera vite de leur poste.
  • 40% (37% en France) craignent de perdre leur sang-froid au bureau puisqu’ils ne pourront plus passer en mode muet ou désactiver leur webcam.
  • A l’inverse, 34% (30% en France) du panel se réjouit à l’idée de retourner au bureau, en raison de leur environnement familial vraiment trop bruyant.

Malgré ces inquiétudes, les moments de détente entre collègues, les déjeuners avec des clients et l’esprit de camaraderie forment le podium de ce qui manque le plus en télétravail.

Les jeunes actifs inquiets

L’étude met en avant l’impact du télétravail sur les jeunes recrues. 2 Français sur 5 (41%) n’ont pas pu aller visiter les locaux de leur employeur : un chiffre qui grimpe à 67% dans la tranche des 16-24 ans. Deux tiers de ces Français (64%) se disent d’ailleurs angoissés à l’idée de les découvrir et d’y subir d’importantes distractions sonores (bruit ambiant, etc).

Ils craignent également l’impact du télétravail sur leur capacité à nouer des liens et à communiquer avec leurs collègues :

  • 52% des 16-24 ans s’inquiètent de l’impact potentiellement négatif du télétravail sur leur carrière, contre 41% pour la population générale du panel.
  • 54% des 16-24 ans craignent que le télétravail les rende moins à l’aise pour communiquer et travailler de manière productive avec leurs collègues, contre 38% pour la population globale.
  • 44% des jeunes actifs craignent avoir perdu l’habitude de parler de tout et de rien avec autrui, contre 36% pour la population globale.

À propos de Poly

Poly conçoit des produits audio et vidéo haut de gamme pour que vous puissiez réaliser de meilleures réunions, n’importe où et tout le temps. Nos casques, produits de visioconférence et audioconférence, téléphones de bureau, logiciels d’analyse et services sont créés pour connecter les collaborateurs avec une clarté incroyable. De haute qualité professionnelle, ils sont faciles à utiliser et fonctionnent de manière fluide avec toutes les meilleures applications de visioconférence et d’audioconférence.

perelafouine

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :