ActualitésNominations

Xavier Franceschi quitte le Frac Île-de-France

Fin octobre, Xavier Franceschi quittera l’institution qu’il a dirigée durant seize années.

Directeur du Centre d’art contemporain de Brétigny (1991-2002), puis inspecteur de la création artistique à la Délégation aux Arts Plastiques / ministère de la Culture et de la Communication (2002-2006), Xavier Franceschi a pris la direction du Frac Île-de-France en 2006.

Son départ s’effectue au lendemain de l’ouverture des Réserves du Frac Île-de-France à Romainville, nouveau lieu venant parachever le projet multisite qu’il a proposé comme mode de développement original pour le Frac Île-de-France. Avec Le Plateau à Paris, Le Château de Rentilly (Seine-et-Marne) et désormais Les Réserves à Romainville (Seine-Saint-Denis), le Frac Île-de-France s’affirme ainsi avec force par une présence démultipliée et pérenne au sein de différents territoires de la région, au plus proche de différents publics pour un accès diversifié et renouvelé à la création contemporaine.

Sous son impulsion, la collection du Frac Île-de-France a connu un essor sans précédent, passant de près de 900 œuvres à plus de 2100 en l’espace de seize ans. La collection a notamment intégré de nombreux artistes pour qui il s’est agi d’une première acquisition au sein d’une collection publique en France, comme ce fut le cas, entre autres, pour les œuvres de Melanie Bonajo, Ulla von Brandenburg, Monster Chetwynd, Morgan Fisher, João-Maria Gusmão & Pedro Paiva, Wade Guyton, Ana Jotta, Lili Reynaud-Dewar, Daniel Steegmann Mangrané ou encore Jos de Gruyter & Harald Thys. Le premier catalogue raisonné de la collection qu’il a publié en 2021, enrichi de manière exceptionnelle de 140 contributions inédites d’artistes sur leurs propres œuvres, rend manifestes cette évolution et la qualité de la collection du Frac Île-de-France. Cet ouvrage vient couronner une politique éditoriale ambitieuse qui se sera notamment traduite par de nombreuses monographies – Michel Blazy, Richard Fauguet, Ryan Gander, Aurélien Froment, Mark Geffriaud, Haris Epaminonda… – qui font date dans l’édition en art contemporain.

Cette faculté de découvrir et révéler de nouveaux artistes et autres créateurs désormais reconnus est caractéristique du programme qu’il a mené au Plateau, où il a assuré le commissariat de plus de trente expositions pour autant de projets originaux.

Il a ainsi invité pour leur première exposition personnelle dans une institution française Ulla von Brandenburg, Keren Cytter, Charles Avery, João-Maria Gusmão & Pedro Paiva, Alejandro Cesarco, Haris Epaminonda, Kaye Donachie, Pierre Paulin, Elad Lassry ou Ben Russell. Il invita également Guillaume Désanges, Élodie Royer et Yoann Gourmel ou Gallien Déjean à y réaliser leurs premiers projets d’ampleur en tant que commissaires. Grâce à ce programme audacieux, Le Plateau est devenu cet espace de création reconnu de tous, et par là même le Frac Île-de-France jouit aujourd’hui d’une renommée internationale.

Ce sens de l’expérimentation et de l’innovation, tout comme le principe d’offrir aux artistes la plus large place dans tous les projets pour un soutien sans faille à la création, sont les traits fondamentaux de l’engagement de Xavier Franceschi.

Ainsi de la réhabilitation du Château de Rentilly où, de façon totalement inédite à cette échelle, un artiste, Xavier Veilhan, a été associé au projet pour en faire à la fois une œuvre d’art à part entière et un lieu d’exposition fonctionnel, devenant en 2014 le deuxième site du Frac Île-de-France.

Hors les murs, et dans le sens de la mission première de diffusion des Frac, Xavier Franceschi a développé de façon exponentielle les projets et les partenariats afin de donner un accès toujours plus grand à la création contemporaine à tous les publics.

En particulier, Flash Collection, projet qu’il a conçu dans cette perspective, s’est affirmé comme l’une des initiatives les plus novatrices en la matière, en organisant en toute légèreté et décontraction (par le biais de malles et de sacs à dos), de façon ludique et écologique, la diffusion d’œuvres de la collection pour un autre rapport à l’art d’aujourd’hui. Avec ses plus de 50 lycées d’Île-de-France visités chaque année depuis cinq ans – un record – et ses nombreux autres lieux d’accueil, notamment dans le champ social, Flash Collection est sans conteste l’un des projets d’exposition nomade les plus remarquables de ces dernières années.

Le Frac Île-de-France vient d’inaugurer ses Réserves à Romainville, aboutissement d’une recherche lancée il y a plus de vingt-cinq ans. Ici encore, Xavier Franceschi a su élargir le cadre initial du projet – conserver la collection – pour proposer une expérience radicale et inédite : avec Sors de ta réserve !, le public choisit les œuvresqui sont présentées régulièrement dans des espaces ouverts en permanence à cet effet. Avec ce projet participatif sans précédent, le Frac Île-de-France se distingue parmi les institutions muséales dans le monde qui entendent précisément proposer de nouvelles formes d’accès à leurs collections.

Après avoir ainsi mené le projet de développement du Frac pour lui donner une assise lui permettant d’assurer avec sérénité l’ensemble de ses missions – grâce au soutien indéfectible des membres de son Conseil d’administration et de ses partenaires historiques que sont la Région Île-de-France, l’État et la Ville de Paris –, Xavier Franceschi souhaite aujourd’hui entamer une nouvelle étape de sa vie professionnelle et se consacrer à d’autres projets.

perelafouine

Une question, une remarque : webmaster@franol.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :